Que s’est-il passé lors du lynchage du jeune manifestant à Romans-sur-Isère ?

Romans_sur_Isère

La présence de jeunes militants identitaires dans le quartier de la Monnaie, à Romans-sur-Isère, fait couler de l'encre. Leur idée de battre le pavé n’était peut-être pas celle du siècle : ils voulaient dénoncer le meurtre de Thomas, à l’endroit même d'où la majorité des suspects sont originaires. Samedi dernier, à 18 heures, plusieurs groupes de militants se rassemblent aux abords de ce quartier où la délinquance est reine. Ratonnade, accuse l'extrême gauche. BV a pu consulter le témoignage video d'un manifestant anonyme, présent à Romans lors de la fameuse soirée. Il se défend de toute volonté de violence : « Le but de la manifestation n’était pas de faire une descente dans la cité », assure-t-il, avant d’expliciter les motivations : « On a grandi avec l’insécurité et on en a marre. On s’est dit qu’on allait montrer aux Français qu’on peut être présent dans ces quartiers sans que cela ne dégénère. » Mauvaise pioche. L’opération a vite tourné court et à 18 h 20, les policiers présents en nombre ont rapidement repoussé les manifestants.

« Ils ont explosé le pare-brise et l’ont sorti de la voiture »

Il raconte : « Les policiers nous ont poursuivis alors même que nous venions d’avorter l’action. Nous avons pris une impasse menant à des chemins de fer. » Ce manifestant ajoute : « Le jeune lynché faisait partie de ceux qui ont pu s’échapper. » Voulant échapper à la police, « il s’est dit qu’il allait se réfugier dans sa voiture. Il s’y est enfermé dans l’espoir que les policiers ne le retrouvent pas », développe-t-il. En vain, plusieurs habitants du quartier le repèrent et assaillent le véhicule. Ils le font sortir de la voiture et explosent son pare-brise. Roué de coups, le militant de 20 ans est sommé de se déshabiller sous peine d’être brûlé vif, rapporte Le Monde. Nu, il est lynché et tombe inconscient. « Ils ont ramené son corps comme un trophée dans la cité. » Des « habitants ont appelé les pompiers », poursuit notre militant. Selon une source policière à nos confrères du Monde, « ce sont d’anciens du quartier, dont au moins deux personnes connues pour leurs liens passés avec l’islamisme radical, qui ont fait jouer leur autorité pour éviter le pire ».

Trouvé nu dans la cage d’escalier d’un des immeubles.

Sur les réseaux sociaux, les images circulent. Trouvé nu dans la cage d’escalier d’un des immeubles, le jeune homme est transporté aux urgences dans un état grave sans que son pronostic vital ne soit engagé. Il « a été opéré de la main, détaille son compagnon de manifestation. On ne sait pas si c’est à cause d’un coup de couteau ou d’un tir de balle en caoutchouc » et souffre d’un « traumatisme crânien ». Encore hanté par son lynchage, le jeune manifestant a d’abord pris le personnel médical pour ses bourreaux : « Lorsque les médecins sont entrés dans la salle d’urgence, il était encore traumatisé par ce qu’il venait de vivre. » Il a pris les médecins pour ses agresseurs « et leur a dit "laissez-moi, partez !". Il était particulièrement stressé », raconte ce proche. Auditionné par la police après son rétablissement, le jeune décrit par un proche auprès de BV comme quelqu’un de « calme et souriant » et dont le « profil ne correspond pas du tout avec ce genre de manifestation », explique avoir répondu à un message l’invitant à rendre hommage à Thomas. Il aurait mal évalué les risques de l'opération.

Au total, dix-sept militants ont été placés en garde à vue. Six d'entre eux, âgés de 18 à 25 ans, ont été condamnés, lundi, à des peines de six à dix mois de prison.

Julien Tellier
Julien Tellier
Etudiant en Master 2 d'Histoire politique contemporaine, journaliste stagiaire à la rédaction de BV

Vos commentaires

47 commentaires

  1. Il est évidemment plus facile de condamner de jeunes Français nationalistes à des peines sévères allant jusqu’à l’emprisonnement que d’autres « jeunes » ,car dans le premier cas il n’y a rien à craindre comme brûler des voitures, attaquer la police etc..

  2. Où en est l’enquête sur la franconade ? Ah, ce jeune est accusé d’avoir pénétré en territoire étranger, le califat de la Monnaie. Dix mois de prison ferme ! On soignera ses blessures à l’infirmerie de la prison.

  3. La prochaine fois il faut aller avec des kalachnikovs, la police et la gendarmerie ne protégeront pas le people, donnez-moi un exemple ou les forces armes et policières désobéissent face à l’injustice des ordres du pouvoir.

  4. le Hamas est chez nous la preuve c’est que l’autorité des vieux islamistes qui ont arrêté le massacre parce qu’ils ne veulent pas que la police s’intéresse de trop près à la cité. Maintenant lorsqu’on va à la guerre il faut s’attendre aussi à avoir des victimes le gars savait bien où il allait et les risques qu’il prenait. Personnellement je suis contre ces manifestations organisées par des extrêmes donnant une image plus négative que positive, mais si ce ne sont pas les extrêmes qui le font qui le fera ?

  5. Écoeurant ! Ils ont fait la démonstration surtout que certains quartiers étaient assujettis à des lois qui leurs sont propres ; regis par la charia et le traffic de drogue et ne faisant plus partie de l’espace public. Est ce que les français sont obligés de payer par leurs impôts et leurs cotisations sociales destinés à la communauté nationale des aides sociales et des RSA à des gens qui ont choisi de faire sécession ? Est ce que l’on paye une police pour entériner cela ? Parce que l’on aimerait la même virulence pour imposer les lois républicaines dans ces cités ce qui n ‘est pas le cas et depuis des décennies puisque c’est presque systématique de constater que les cités de logements sociaux de toutes villes sont destinés à devenir des zones de non droits . Les vingt pour cent de logement sociaux imposés à chaque maire c’est pour en faire des enclaves de délinquance et d’islamisme, tout cela sponsorisé par la CAF ?

  6. Des peines de moins d’un an… Elles seront aménagées, non? Ah ben non, pas pour les français de souche.

  7. Un gouvernement qui se trompe de cible, une Justice qui sanctionne outrageusement alors qu’elle est laxiste dans des circonstances plus graves (le policier trainé au sol) , des situations d’injustice envers les français de souche qui ne peuvent que conduire à une exaspération exponentielle. Cette guerre qui ne serait que complotiste verra le jour dans un déni des autorités. Une lâcheté institutionnelle déjà active face au conflit Hamas/Israël. Des pleutres en exercice. Avec de tels énergumènes le redressement de la France est-il possible ?

    • Ca s’appelle « être fort avec les faibles, et faible avec les forts »! le « Faible » c’est le Français moyen, sans histoire qui respecte la loi. Le « Fort », c’est le délinquant, la racaille, multirécidiviste qui fait des refus d’obtempérer ou qui se livre à des violences. C’est ainsi qu’on sanctionne fermement et avec sévérité le faible, tout en ménageant le fort de peur qu’il ne crée encore plus de problèmes. C’est la définition de la lâcheté!

  8. Le jour n’est plus loin où les français vont sortir les armes et ce jour là les dommages collatéraux seront importants, mais les guignols qui nous dirrigent sont inconscients mais surtout incompétents.

  9. Ces français qui souffrent en silence, ces exilés de l’intérieur, se lèvent pour défendre ses patriotes ça dérange nos gouvernants incompétents et responsables de tout ce qui arrive dans ce pays, pourtant ils ont fait leur devoir pour dire stop à cette barbarie.

  10. Et les agresseurs , ils courent toujours ? un nouvel exemple du « deux poids deux mesures » , suivant que vous serez d’origine immigrée et musulman ou blanc et judéo-chrétien ….

  11. Je n’ose à peine penser à ce qu’il serait arrivé si le jeune homme roué de coups, déshabillé et humilié avait été « une chance pour la France « !! Vive la justice, vive cette politique de mauvais en tout et dommage pour notre beau pays.

  12. Le parti pris sans équivoque du Pouvoir politique et du Pouvoir judiciaire de frapper tous ceux qui veulent protéger la France est une tragédie. – – – – – – Il n’y a plus qu’une seule extrême droite en France aujourd’hui (car on n’entend jamais des partisans d’une monarchie absolue), ce sont les macronistes, privilégiant ouvertement une élite mondialiste richissime et apatride, notamment par la machine à exploiter qu’est l’Union Européenne (privilégier une élite, une aristocratie, est bien un marqueur de droite dure. Quant au fascisme, il est typiquement d’extrême gauche). – – – – – Je trouve que les opposants au pouvoir actuel qui sont des centristes (pas du tout à l’extrême droite) sont bien faibles dans leurs oppositions à ce totalitarisme. sournois.

  13. AH bon, ratonnade qu’ils disent? mais alors ces gens étaient donc ce que l’on se rend compte et appeler çà de ratonnade ces du racisme d’ultra gauche, curieux. 17 arrestations avec condamnation ferme alors que leur casier judiciaire vide à ce que l’on nous dit pour être entré dans une citée, c’est plus que beaucoup, c’est énorme. Il y a eu des vidéos où ces manifestant défilaient devant des boutiques ouvertes et allumés, des voitures en stationnement, des deux roues rangées le long des transitoire, pas une destruction mais 17 arrestations suivis de mandats de dépôt pour avoir pénétré dans une citée par des personnes aux casier judiciaire vierge. Bien la justice aux ordres de l’ultra gauche probablement. Mettre de l’huile sur le feux par un tel gouvernement qu’il ne s’y prendrait pas mieux.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois