Poitiers : églises en danger !

croix catholique_religion_christianity-614946.jpg!d

Au cœur de la Vienne, Poitiers, la ville aux cent clochers qui s'enorgueillit de ses nombreuses églises romanes, est victime de nombreux actes de vandalisme que l’on peut qualifier de christianophobes, bien souvent passés sous silence.

Des profanations à Saint-Jean-de-Montierneuf

Ce dimanche 9 juin, la magnifique église abbatiale de Saint-Jean-de-Montierneuf, bordant la rivière du Clain, a ainsi été le malheureux théâtre d'actes de profanations et de destructions. Vers 20h50, la police alertée et arrivée sur place n'a pu que constater les dégâts : de nombreux vases ont été projetés contre les murs et fracassés, la croix du maître-autel jetée à terre sur le trottoir tandis que l’autel a été saccagé et sa plaque de consécration descellée. Une pièce en cuivre servant au grand porte-cierge pascal aurait été aussi dérobée. Profanation la plus vile aux yeux des croyants, le tabernacle qui abrite les hosties consacrées a été « descellé par le haut », ce qui laisse penser que le coupable a tenté de dérober le précieux trésor.

Une plainte a été déposée par la mairie de Poitiers, qui « condamne avec la plus grande fermeté cet acte odieux » et exprime « son soutien aux paroissiens touchés ». Dans l’attente d’une enquête, l’église ferme ses portes au public mais devrait continuer ses travaux de réfection de toiture et de restauration nécessaires à la sauvegarde de cet édifice datant du XIe siècle. Mais cet acte n’est pas le premier, à Poitiers : trois semaines avant, c'est l'église Sainte-Thérèse qui a été victime d'un incendie.

À l'église Sainte-Thérèse aussi

Ainsi, le 14 mai 2024, un (ou plusieurs ?) individu toujours non identifié a pénétré, sans être remarqué, dans l’église Sainte-Thérèse à Poitiers. L’édifice religieux avait été au préalable ouvert tôt dans la matinée par l’un des prêtres de la paroisse. Le vandale, profitant de l’absence de visiteurs ou de croyants dans l’église, a ainsi entassé de nombreuses chaises et bancs devant l’autel avant d’y mettre le feu. Par miracle, les paroissiens ont pu rapidement prévenir les pompiers, qui ont rapidement maîtrisé le feu, heureusement circonscrit au mobilier entassé et désormais inutilisable. Une statue de la Vierge a été retrouvée « la tête coupée ». Ce n’est pas la première fois que cette église subit ce genre d’acte de vandalisme car, en 2022 déjà, une statue de Notre-Dame du Sacré-Cœur ainsi que des santons avaient été odieusement décapités.

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, près de 1.000 actes antichrétiens ont été recensés, en 2023. Des violences qui sont le reflet d’un sentiment antireligieux de plus en plus présent, voire d’une volonté de rejet de notre société judéo-chrétienne en France.

Eric de Mascureau
Eric de Mascureau
Chroniqueur à BV, licence d'histoire-patrimoine, master d'histoire de l'art

Vos commentaires

25 commentaires

  1. Poitiers est passée aux mains des écolos EELV…..What else ? Saccager les églises ouvertes au public c’est obliger les autorités à les fermer et dissuader les personnes intéressées d’y entrer….Poitiers a de magnifiques monuments catholiques, le Baptistère Saint Jean qui date de Charlemagne, l’Eglise Sainte Radégonde – chef d’oeuvre d’art roman- a déjà été profané durant les Guerres de Religion, tout cela n’est pas un hasard. Et bien sûr c’est complotiste de le dire….Pas besoin d’avoir LFI au pouvoir, avec Macron Lucifer joue à domicile

  2. Le pire c’est que ça empire. le choc c’est de voir ces crakoinomane rentrer avec leurs saletés à vomir leur nudités à côté d’enfants est surtout le regard des touristes effrayé this is Paris !!!!!!!!!!

  3. L’association Avenir de la Culture m’a adressé un courrier et une pétition, celle-ci à l’intention de M. Attal. Il s’agit d’une alerte et d’une protestation contre des actes de vandalisme odieux et très préoccupants. Il s’agit : « d’inscriptions haineuses qui fleurissent dans nos campagnes sur nos calvaires, nos tombes et nos églises ». On peut lire : « La France est déjà à Allah », « La croix sera brisée », « Soumettez-vous à l’Islam », « Dernier avertissement, convertissez-vous ! »…. Alors si certains parmi vous hésitent encore pour voter, n’oubliez pas ces menaces et puissent-elles vous inspirer le bon choix !

  4. Les votes des 30 juin et 7 juillet devraient permettre d’affaiblir les partis islamophiles qui encouragent les auteurs de ces attaques contre la religion chrétienne.
    PENSONS Y ! Bon vote.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois