En exclusivité pour Boulevard Voltaire, une jeune professeur de lettres témoigne très concrètement de son expérience traumatisante : agressions physiques, harcèlement, peur. “C’est d’une telle violence que vous êtes atteint au plus profond.” “Le premier problème, c’est l’islam radical, notamment pour les professeurs femmes.”

À lire aussi

Port du masque en extérieur : « Sur la plage, on veut profiter, personne ne porte de masque ! »

La mairie de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) a pris un arrêté rendant le port du masque oblig…