Ce mercredi 10 novembre, le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Paris a confirmé l'ouverture d'une enquête visant Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Paris et figure du mouvement anti-passe sanitaire. Il risquerait la radiation, précise LCI.

Figure du mouvement anti-passe

Invité régulier de l'émission « Touche pas à mon poste ! » sur C8, l'avocat Fabrice Di Vizio est devenu, dès le début de la sanitaire, au printemps 2020, une personnalité médiatique. Que ce soit à la télévision ou sur son compte Twitter, suivi par plus de 130.000 abonnés, l'avocat n'a eu de cesse de dénoncer les ingérences et abus du gouvernements au sujet de la crise sanitaire. « Je mourrai du Covid s'il le faut mais je ne serai pas vacciné. Entre vivre comme un lâche et mourir avec honneur, mon choix est fait », a-t-il ainsi lancé en juillet.

L'avocat a également défendu des professionnels de santé s'opposant aux décisions gouvernementales, comme le professeur Didier Raoult, qui a été convoqué par la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins.

Une enquête a été ouverte

Une enquête disciplinaire visant Maître Di Vizio a donc été ouverte, ce mardi 9 novembre, a annoncé le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Paris, Maître Olivier Cousi. En cause, ses propos virulents au cours de la crise sanitaire. En outre, des « plaintes de clients mécontents |ont] été reçues par le Conseil », rapporte France Info. « Radicalement faux » et « inadmissible », a réagi Fabrice Di Vizio, qui se réjouit néanmoins de la procédure : « Enfin, ils me poursuivent ! »

11 novembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.