« On perd la guerre » : depuis la prison de Fresnes, Bellamy alerte sur le narco-État français

Bellamy prison Fresne

Ils se sont donné rendez-vous ce mercredi matin, à 6h30, devant le centre pénitentiaire de Fresnes, prison hautement sécurisée et renforcée depuis les émeutes de l’été passé, pour apporter leur soutien aux agents pénitentiaires qui ont perdu deux des leurs dans le drame d’Incarville.

François-Xavier Bellamy, député européen (LR-PPE) et chef de file de son mouvement aux élections européennes, et Vincent Jeanbrun, maire (LR) de L’Haÿ-les-Roses et porte-parole du parti, ont posé un diagnostic clair avec les agents qui faisaient grève en ce jour : « nous sommes en train de perdre la guerre contre le trafic de drogue. »

Le choix du lieu de déplacement dans ce contexte est clair pour le candidat et son colistier (qui clôture la liste LR) aux européennes : la prison de Fresnes est l’exemple de l’abandon de l’État et de la Justice dans la protection de ses agents. 2.200 détenus pour 1.600 places. 2.200 heures de travail par an - jusqu’à 40/50 heures supplémentaires par semaine - pour certains agents prêts à partir à la retraite. Des locaux convenables aujourd’hui mais qui voyaient arriver chaque jour des jets de projectiles jusqu’à récemment. Des détenus qui connaissent bien leurs droits et les opposent à leurs geôliers.

En bref, une énorme fatigue et la conscience, aujourd’hui, que « tous les uniformes sont en danger en France », du pompier au policier en passant par l’agent pénitentiaire, souvent chargé d’escorter des détenus. « On sort avec des véhicules siglés "administration pénitentiaire", c’est une cible, qui signifie "on est là". On n'a plus qu’à nous tirer dessus », déplore un agent ESP.

Bellamy et Jeanbrun ont entendu les cris d’alertes des agents : « Il y a des moments, on est pris en filature par des bandes organisées », affirme l’un, « on n’a pas d’armes longues dans les escortes judiciaires, on a juste notre bâton et pistolet », déplore l’autre. Pire : certains qualifient leurs véhicules de « Kangoo de livreurs DHL » face à des voitures allemandes bien plus puissantes, comme les Audi et BMW utilisées par les assaillants d’Incarville. Quand bien même les véhicules seraient plus sécurisés, le directeur de la prison de Fresnes, Jimmy Deliste, craint, lui : « Si on se blinde, c’est au bazooka qu’ils tireront. »

François-Xavier Bellamy a assuré aux agents être « de leur côté », et cela, en proposant toute une batterie de solutions : visioconférences pour les comparutions des prévenus, anonymat des agents, port d’armes longues et de cagoules, vitres et véhicules blindés, plus d’effectifs et plus de formation. Des solutions adéquates et urgentes à mettre en place, selon les agents présents, qui insistent : « Ces services d’État : c’est une honte ! »

 

Jordan Florentin
Jordan Florentin
Journaliste à BV

Vos commentaires

79 commentaires

  1. La guerre est déjà perdu depuis longtemps avec la gauche qui est pour les racailles et Macron qui regarde ailleurs .

  2. « nous sommes en train de perdre la guerre contre le trafic de drogue. » Je ne savais pas qu’elle avait été déclenchée. Où et quand? Et par qui? Par les LR quand ils étaient au pouvoir? Quelle (sanglante) mascarade.

  3. Avec Macron, on perd TOUTES LES GUERRES. A commencer par celles de l’intelligence, du coeur et de la raison, de la vérité et du bon sens.

  4. Nous en sommes arrivés au point que les policiers n’osent plus tirer, de peur de se retrouver engagés dans une procédure infernale :suspicion de bavure, garde à vue, enquête de l’IGPN ;voire
    détention…

  5. Aucune protection de ce fourgon. N’importe qui a pu remarquer que ce fourgon n’aurait pas dû passer par ce goulet qu’est le péage…qu’aucune force de police n’était présente, lourdement armée et donc une voiture est arrivée à contre sens sans personne pour l’arrêter, la mitrailler !!
    Ce sont 2 énormes fautes qui ont coûté la vie aux 2 gardiens , aurait pu toucher d’autres véhicules !!

  6. Tout autant responsable du désastre est l’inaction karchérienne d’un ancien président de la République.

  7. Quelle guerre? Pour faire la guerre, il faut au moins deux belligérants, or il n’y a que les « narcos » à se battre. L’état a déposé les armesdepuis longtemps!

  8. Mais non, mais non… il y a eu, à grand renfort de pub, les opérations « place nette XXL » ! Quand un Etat a des intermittents du spectacle à la place de dirigeants, il ne faut s’étonner de rien.

  9. Il est amusant, ce Bellamy qui découvre l’eau chaude : sa « famille politique » a gouverné durant des décennies et tient le Sénat depuis longtemps: elle a fait quoi contre l’immigration de masse, l’islamisation de la France, l’insécurité au quotidien, l’économie illégale sous toutes ses formes? Oui, il est marrant, ce type.

    • Et vous avez « oubliez » le NON respect du vote du peuple ! … Le « rapprochement familial » et tout ce qu’a fait Sarko et ses copains de quelque bord politique qu’ils se sont revendiqués ! … Et ce depuis pompidou ! …

  10. depuis la mort de G. Pompidou, l’esprit Français et l’Etat Français lui-même se délite: on a définitivement sombré avec Macron.

  11. Quand un pays intègre le marché de la drogue dans son PIB il et un narco-état. M Bellamy se réveille bien tard, comme tous chez LR.

  12. RPR, UMP, LR …combien d’années à l’Élysée ou Matignon depuis ces 50 dernières années ? Et aujourd’hui le bellamy se réveille , promet ce qu’ils n’ont jamais réalisé, s’indigne d’une Situation qu’il a créé, J’en rigolerai si ce n’était aussi triste …mes pensées ce matin vont aux familles de ces fonctionnaires massacrés par la faute de ces gouvernements successifs en France depuis 1974 RIP

    • Depuis 1970, corrigerai-je: Pompidou, sous des airs bienveillants, est resté jusqu’au bout, un employé de Rotschild, tout comme macron, faut-il le rappeler?

  13. Quant un secteur rapporte autant de moyens alors les coups les plus dure sont de mise. Un bon moyen la loi de l’offre et de la demande, supprimer l’offre évidement çà marche pas alors supprimez la demande.

    • Quand certains députés se vantent de se faire les relais de ce traffic qui se transforme en guerre de gangs et mafias , ils sont responsables indirectement des victimes collatérales de ces tueries . Et dans quels partis relativise-t-on la portée de ce chancre sur la société ? La gauche pense-t-elle que le fait de distribuer des aides sociales à n’en plus finir vont dissuader la jeunesse des quartiers de se tourner vers le deal ? Leurs familles et eux prendront les aides qui leurs fournissent un statut social , ce qui ne les empêchera pas de vivre du deal , les RSA et autres allocs leurs servant de pourboire . Et en plus ils exigeront des mosquées et le port du voile . Mais n’est ce pas la spécialité des nupes de répondre à ce genre d’exigences ? Ce qui leurs permettent , dans les banlieues lors des élections, d’obtenir des scores de républiques bananières .

  14. Depuis des années , immigration de masse à dominante musulmane , la délinquance explose , les prisons sont surpeuplées , sous l’autorité des musulmans et des trafiquants de drogue , les prisonniers surveillent les surveillants de prison et les terrorisent . là aussi comme dans le reste de la société la peur a changé de camp , l’Etat a peur et regarde ailleurs , pas de vague !

    • Qu’attend l’opposition pour réclamer la destitution de Macron conformément à ce que prévoit notre Constitution ??

      • L!opposition, dites-vous? Les oppositions, corrigerai-je: regardez LFI, qui aurait beau jeu de contresigner une mise en demeure du gouvernement par le RN et quelques LR, mais qui ne le fera jamais, par idéologie et simple méchanceté, tare voisine de la bêtise…

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois