Au moment où on annonce des résultats du bac exceptionnels (91,5 %), certains parents dénoncent le traitement réservé aux lycéens des établissements hors contrat.

Au micro de Boulevard Voltaire, témoignage de Marie Falala, mère d’une élève de terminale n’ayant toujours pas accès aux résultats.

Le bac 2020 a été bradé. Certains élèves ne savent pas s’ils ont réussi le bac. C’est le cas de votre fille. Pouvez-vous nous expliquer la situation de votre enfant ?

Hier, en nous connectant sur le site de l’académie de Rennes, nous avons découvert que notre fille n’avait pas les résultats de son bac. Elle est scolarisée dans un des trois lycées hors contrat de Bretagne. Aucun des élèves de ces trois établissements n’a pu se connecter pour avoir les résultats. Pourtant, ces élèves ont bénéficié d’un contrôle continu comme tous les autres élèves scolarisés sous contrat en France. Cela ne semble pas suffire, puisqu’ils n’ont pas les résultats du baccalauréat.

Jean-Michel Blanquer s’était pourtant engagé à ce qu’il n’y ait aucune inégalité à ce niveau-là et que les résultats seraient les mêmes pour le hors-contrat et le sous-contrat. Cela n’a pas l’air d’être le cas en Bretagne…

Ce n’est effectivement pas le cas en Bretagne. En faisant notre enquête, nous avons découvert que nous étions dans la seule académie de France où cela posait problème. Je ne sais pas ce qu’il se passe. Les trois lycées hors contrat de Bretagne sont bloqués. Nous n’avons accès à aucun résultat.
En tant que parents d’élèves, nous avons écrit des mails au rectorat qui restent sans réponses depuis 24 heures. La question reste donc en suspens. Aujourd’hui et demain ont lieu les épreuves de rattrapage au baccalauréat.

Votre fille a passé son baccalauréat comme tous les autres élèves de terminale de France. Concrètement, aujourd’hui, elle ne sait pas si elle l’a. On imagine que cela peut poser des problèmes si elle souhaite faire des études supérieures. Où en est son dossier ?

Concrètement, elle doit donner ses résultats de baccalauréat pour son dossier d’inscription dans une école d’enseignement supérieur pour le 17 juillet. À ce jour, nous sommes le 8 juillet et n’avons toujours rien.

Quel est le sentiment qui prédomine ?

J’ai passé la journée à essayer de comprendre ce qu’il se passait. J’ai contacté les médias, les chefs d’établissement et les autres parents pour essayer d’avoir des informations. Ma fille est évidemment complètement stressée. Son avenir est sous un point d’interrogation. Il s’agit d’une élève brillante qui avait un avenir assez ouvert et facile devant elle. Pourquoi brimer des élèves qui ont des résultats aussi bons pour l’avenir ? Je me pose la question.

Mise à jour du 09/07/2020 à 20h : Nous venons d’apprendre que le rectorat de Rennes a décidé finalement d’accorder le bac aux lycéens de ces trois établissements hors contrat catholiques de Bretagne.

À lire aussi

Paroles de femmes sur l’IVG : « J’ai eu un sentiment de vide immense. Rien ne pouvait combler ce vide, rien du tout »

Alors que l’Assemblée nationale vient de voter en première lecture l’allongeme…