« Morts ou vifs » : des policiers menacés de mort, leur photo placardée à Échirolles (38)

« Morts ou vifs ». Voilà ce qui était écrit sur une affiche, à côté des photos de trois policiers du groupe de sécurité de proximité (GSP) de Grenoble. Les clichés étaient accrochés sur un mur à Échirolles, selon une source proche du dossier, relayée par France Bleu Isère.

C’est une infirmière qui a fait la découverte, le 24 avril, vers 18 h 30, lors de sa tournée. Elle a prévenu les forces de l’ordre. Les policiers en uniforme sur la photo ont été identifiés et une enquête a été ouverte pour « menace de commettre un crime ou un délit contre des personnes dépositaires de l’autorité publique ». Le ou les auteurs encourent une peine de trois ans d’emprisonnement et une amende de 45.000 euros.

 

Des menaces identiques en Seine-Saint-Denis, ces derniers jours

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les photos personnelles de policiers ont été découvertes dans les parties communes d’un immeuble de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis). Une enquête a également été ouverte.

 

La semaine dernière, ce sont d’autres photos personnelles de fonctionnaires de police et de leurs familles qui avaient été trouvées, accrochées dans plusieurs halls d’immeuble d’Épinay-sur-Seine. « Soutien total à nos policiers dont les visages et les noms ont été affichés à Épinay-sur-Seine en guise d’intimidation », avait réagi le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. « Je n’accepterai jamais que l’on jette en pâture et que l’on menace ceux qui nous protègent. »

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois