L’homme qui avait menacé des policiers avec deux couteaux a été jugé en comparution immédiate, vendredi dernier. Le tribunal a tranché pour une peine de trois mois de prison avec sursis, rapporte Le Parisien.

 

L’homme menaçait l’OFII

Mercredi 20 octobre, un homme s’est rendu à l’Office français de l’ et de l’intégration (OFII). Détenteur d’une attestation de demande d’asile, il s’est vu refuser sa requête et est donc revenu armé de deux couteaux devant les locaux de l’OFII, avant de prendre à partie un agent de sécurité, raconte Le Parisien.

Inquiets, les employés de l’office ont fait appel à la police : « On a quelqu’un devant nos portes avec deux couteaux, énormes. Il a l’air un peu énervé. » Le « débouté de l’asile, de nationalité bangladaise », selon les termes de Didier Leschi, directeur de l’OFII, a fait les cent pas devant les locaux, jusqu’à l’arrivée de la police. Les forces de l’ordre l’ont enjoint de lâcher son arme. Devant son refus d’obtempérer, un des policiers a tiré sur l’homme avec son Taser.

 

Condamné à trois mois de prison avec sursis

Le Bangladais a été interpellé par les forces de l’ordre, puis placé en garde à vue. Interrogé, il n’a eu de cesse d’affirmer qu’il ne voulait s’en prendre qu’à lui-même.

Jugé en comparution immédiate, ce vendredi 22 octobre, pour « menaces de avec arme, sur personne dépositaire de l’autorité publique » et « port d’arme prohibé », il a été relaxé pour les faits de menaces de mort. En revanche, il a été reconnu coupable d’usage illicite de stupéfiants et de port d’arme prohibé de catégorie D. Le tribunal de Nanterre l’a condamné à une peine de 3 mois de prison avec sursis, toujours selon Le Parisien.

25 octobre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.