Avec l’adoption de son projet de loi ouvrant la possibilité de régulariser des dizaines de milliers de personnes immigrées, l’Allemagne change clairement de cap en matière de politique migratoire. Et sa mesure phare proposée par le ministère de l’Intérieur est baptisée « Chances-titres de séjour ». 130.000 étrangers sans titres de séjour vivant en Allemagne depuis au moins cinq ans pourront ainsi bénéficier d’un permis de séjour d’un an supplémentaire grâce à ce texte approuvé, mercredi, en Conseil des ministres par le d'Olaf Scholz.

Les élites mondialistes de ce pays considèrent ainsi comme une chance l’arrivée massive de populations étrangères d’une autre culture mais se veulent rassurantes : « Communiquer nos valeurs et notre langage est toujours important, peu importe depuis combien de temps les gens sont ici », a déclaré Faeser, le ministre de l’Intérieur (Süddeutsche Zeitung, 6 juillet). Christian Dürr, président des libéraux au Parlement, va plus loin : « Le futur de notre retraite et de notre système social dépend [de cette main-d'œuvre] » (Ouest-France, 6 juillet). Effectivement, pallier la démographie en berne de sociétés obnubilées par le droit à avorter en recourant à un afflux de population étrangère est une option. L’ vieillissante n’aurait plus seulement besoin de main-d’œuvre mais de ventres pour maintenir son niveau de vie. Christian Dürr, le cœur sur la main, complète : « Nous avons besoin d’eux. » Et le allemand d’indiquer que des milliers de salariés dans la restauration, les boutiques ou les entreprises artisanales manquent à l’appel.

Parmi les mesures, le regroupement familial pourrait être ainsi facilité, cette réforme prévoit des simplifications dans la preuve d'identité si les passeports sont manquants, et les proches des travailleurs devraient également pouvoir entrer directement dans le pays sans test de langue. À l’issue de cette période d’essai, si ces personnes ont obtenu un emploi, alors elles pourront recevoir un titre de séjour définitif. « Nous voulons façonner activement l'avenir au lieu de le gérer à contrecœur », annonce le ministre de l’Intérieur (Süddeutsche Zeitung). Un avenir résolument melting pot que les humanitaires tels l’association Terre des hommes souhaiteraient accélérer en réclamant des « réglementations de séjour plus généreuses » (Ouest-France).

Dans ce merveilleux monde de Bisounours, quelques voix s’élèvent quand même pour rappeler que c’est un mauvais signal envoyé à l’ illégale. Ainsi Alexander Throm (CDU), porte-parole de la politique intérieure de la faction Union au Bundestag : « Avec le projet de loi, le fédéral renonce à faire respecter le droit d'asile […] Cela récompense les mauvaises personnes » (Süddeutsche Zeitung). Une loi qui créera un véritable appel d’air à destination des migrants, qui régularisera ceux qui étaient déboutés et qui s’obstinaient à ne pas partir. Dans ces conditions, on peine à croire le allemand qui promet cependant de faciliter l'expulsions des criminels. Ce projet de loi fera l'objet d'une procédure parlementaire à la rentrée, et une décision du Bundestag pourrait être prise d'ici la fin de l'année.

3130 vues

7 juillet 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4 commentaires

  1. Ben voyons !
    Les Allemands n’ont donc rien appris. Encore que si les chances pour l’Allemagne restent en Allemagne, qu’ils se débrouillent. Mais avec les frontières passoires, on peut s’attendre à quelques répercussions chez nous.

  2. …et ainsi pouvoir tranquillement circuler dans tout l’espace européen et bien entendu en France … comme toujours l’Allemagne fait preuve d’un bel esprit européen !

  3. De mieux en mieux… l’Allemagne aura sans doute un bon point de la Comission Européenne et sans doute beaucoup d’€uros.
    La course va s’ouvrir à qui en aura le plus (de migrants)

  4. L’Occident sombre mais nous préférons discourir sur les variations climatiques.
    En vieillissant notre civilisation ( comme toutes les autres) perd la vue et est frappée de sénilité . La messe est dite comme on disait.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter