Michel-Ange Flori, 62 ans, ancien publicitaire, a placardé des affiches représentant Emmanuel Macron en Hitler. L’homme a été condamné à une amende de 10.000 euros par le tribunal correctionnel de Toulon, rapporte La Dépêche.

Des affiches contre le président de la République

Quelques jours après la mise en place du passe sanitaire, le varois Michel-Ange Flori placarde sa première affiche, le 19 juillet 2021. Le président de la République y est représenté sous les traits d’Adolf Hitler, avec une moustache et un uniforme nazi, accompagné du slogan : « Obéis, fais-toi vacciner. » Une enquête est alors immédiatement ouverte.

Un mois plus tard, une seconde affiche est collée : le Président y est, cette fois, représenté en compagnie du maréchal Pétain, coiffé du même képi que lui. Le tout est sur fond de QR code, avec ce commentaire : « Il n’y a qu’un pass à franchir. »

Le Varois revendique son « droit à l’humour »

Le tribunal correctionnel de Toulon a condamné Michel-Ange Flori à 10.000 euros d’amende pour « injure publique » au président de la République, relate La Dépêche.

De son côté, l’accusé a revendiqué son « droit à l’humour ». Son avocat a fait remarquer que « le droit à la caricature [avait] été atteint ». Le Président, si prompt à défendre la liberté d’expression […] considère qu’elle s’arrête à son auguste personne », a-t-il ajouté, Michel-Ange Flori « est peut-être irrévérencieux, grossier, démagogue mais coupable aucunement ». Il a précisé immédiatement qu’il comptait faire appel.

Une vingtaine de personnes, avec des pancartes « Je suis Flori », étaient venues devant le tribunal pour manifester leur soutien à l’accusé.

17 septembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.