L'imam marocain a été placé, ce mardi soir, dans un centre de rétention belge en vue d'un éloignement du territoire, rapporte Le Point.

Alors que la cour d'appel de Mons, en Belgique, a confirmé, mardi, le refus d'extrader l'imam marocain Hassan Iquioussen, celui-ci a finalement été placé en centre de rétention le soir même afin d'être expulsé du territoire belge. Cette décision a été annoncée aujourd'hui par la secrétaire d'État belge à l'Asile et la Migration, Nicole de Moor.

Mme de Moor a expliqué dans son tweet : « Nous sommes en contact avec la pour permettre son retrait du territoire. » Une précision qui laisse entendre que l'imam pourrait d'abord être remis à la avant d'être expulsé vers le Maroc. La responsable chrétienne-démocrate flamande a ajouté qu'il n'y avait « pas de place pour les prédicateurs de haine étrangers dans notre pays ».


De leur côté, les avocats du prédicateurs ont exprimé leur mécontentement. Lucie Simon, avocat français de l'imam, a jugé ce placement en centre fermé « purement scandaleux », estimant que le pouvoir politique contournait « une fois de plus le judiciaire » dans cette affaire.

2925 vues

16 novembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter