Médaille de lord-maire autour du cou, Vincent Keaveny pose fièrement à côté de son sapin de Noël. Il est affreux, il est tendance, il tend vers le ciel les déchets contenus dans le grillage conique qui le font ressembler à tout sauf à un sapin. Mais peu importe, le message est là. Piteux à tous.

Ces détritus divers collectés par les balayeurs dans les rues de la ville symbolisent les gâchis de la société de consommation et, au passage, la passion de l'écolo pour le déglingué.

À Bordeaux, le maire enrage. Une poubelle entourée d'une guirlande clignotante aurait apporté la touche de féerie qui manque furieusement à la sculpture hors de prix, faite de verre et d'acier, qui trône sur le parvis de la cathédrale Saint-André. Bien sûr, les matériaux sont recyclés, mais il n'y a pas cette poésie de la canette vide, cette évidence de la nécessité d'en finir avec la beauté, ce je-ne-sais-quoi qui vous transforme un rêve d'enfant en décharge municipale. L'année prochaine, la riposte des EELV sera à la hauteur du défi lancé par le lord-maire de Londres. L'arbre sera encore plus moche ou ne sera pas. On ne transige pas avec l'avenir de la planète.

« Le symbole de cet arbre, c'est que nous pouvons avoir un durable. » Le médaillé Vincent Keaveny explique la démarche. Nous voilà avec un durable sur les bras. Jusqu'à quelle date ? Le lord-maire ne précise pas. Pâques, grandes vacances ? La plongée dans les contorsions intellectuelles du progressiste donne le tournis. Il a son vocabulaire personnel. Un Larousse de poche sans aucun lien avec le langage commun. La suite de la déclaration confirme ce constat : « Nous pouvons créer quelque chose, une merveilleuse œuvre d'art... » Pour le lecteur qui vient d'arriver, précisons que le Lord-maire parle d'un amas de détritus...

Mais laissons le sympathique notable poursuivre son raisonnement. Il veut créer « quelque chose de très frappant avec ce message : pensez à la façon dont vous pouvez rendre votre un peu plus durable ». L'abstraction du message fait partie de la magie de Noël. Propos fumeux, esprit illuminé. La ville s'enorgueillit de posséder un tel monument d'incongruité. Allumé 24 heures sur 24, tous les jours de l'année. Le seul vrai élément durable de l'affaire.

 

7196 vues

3 décembre 2021

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

Les commentaires sont fermés.