Hausse des frais de mandat des députés : mauvais timing, le RN rétropédale

euros-billets-de-banque-1456109137Rjo

Invité sur CNews face au président du parti Reconquête Éric Zemmour, le député LREM du Val-de-Marne Frédéric Descrozaille l'affirme : « Il y a des agriculteurs qui gagnent 350 euros par mois et qui vivent très bien. » Trois jours plus tard, le 24 janvier, le Bureau de l’Assemblée nationale proposait une hausse de l’avance des frais de mandat des députés de 5,4 %, soit 305 euros supplémentaires pas mois. Aucun groupe de l’Assemblée nationale ne s’est opposé à cette mesure. LFI n’a pas voté contre mais s’est abstenu. Depuis qu’elle a remplacé l’IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) en 2018, l’AFM aura augmenté de 10,7 %. L’inflation des dépenses éligibles à cette avance des frais de mandat a atteint 16 %.

Le Rassemblement national fait volte-face

Dans un communiqué de presse cosigné avec Sébastien Chenu, Hélène Laporte, députée RN du Lot-et-Garonne, demande finalement au nom des députés RN un report de cette mesure après avoir voté en faveur de cette hausse. Interrogée par BV, elle explique cette volte-face : Sébastien Chenu et elle-même ont été « pris de court, ne sachant pas qu’ils allaient parler de cette hausse en réunion de bureau ». Deux points importants ont motivé le RN à « ne pas s’opposer à cette mesure de hausse », les frais de garde d’enfants de moins de dix ans et la rémunération des collaborateurs des députés : « L’AFM permet de compléter l’enveloppe destinée à rémunérer les collaborateurs quand celle-ci est vide. Donc, cette hausse permet aux députés dont l’enveloppe est vide d’accorder des primes aux collaborateurs qui sont des citoyens français subissant eux aussi l’inflation. » La députée RN soulève un autre point important : la taxe foncière des permanences n’est pas toujours validée par le déontologue de l'Assemblée. Le cas échéant, les députés doivent financer eux-mêmes ces dépenses notables.

Hélène Laporte ajoute que certaines circonscriptions sont plus étendues géographiquement que d’autres, ce qui engendre davantage de frais de déplacement. De même, « le loyer d’une permanence sur la Côte d’Azur ne représente pas le même budget que dans un département moins attractif », ce sont des facteurs à prendre en compte lorsque l’on se penche sur cette hausse, souligne-t-elle. L’avance de frais de mandat « n’est pas un salaire, pas un avantage », précise Hélène Laporte. C’est une dotation qui permet aux députés de payer les frais liés à leur activité, leur permanence, les frais de transports , les réceptions etc. « Elle n’est utilisable qu’avec des justificatifs, la moindre dépenses doit pouvoir être expliquée au déontologue, on ne fait pas ce qu’on veut de cet argent », poursuit-elle.

Cependant, quand bien même cette réévaluation serait justifiée, le moment n’est pas opportun, compte tenu du contexte actuel, explique Hélène Laporte, c’est pourquoi le RN demande un report de cette mesure.

La colère des Français qui subissent l’inflation

En effet, cette mesure « suscite une émoi certain » chez les Français qui ont subi, sur l’ensemble de l’année 2023, une inflation sur les produits alimentaires à hauteur de 11,9 % par rapport à l’année 2022, ces mêmes Français auxquels le ministre de l’Économie à annoncé une augmentation des prix de l’électricité comprise entre 8,6 % et 9,8 %. Pour contrer ces augmentations, le SMIC a été augmenté aussi… de 1,13 %. Cette augmentation des députés souffle sur les braises sociales, déjà bien échauffées par les manifestations d'agriculteurs.

Raphaelle Claisse
Raphaelle Claisse
Journaliste stagiaire à BV. Etudiante école de journalisme.

Vos commentaires

56 commentaires

  1. Si on doutait un instant du mépris éprouvé par les élus et la classe dirigeante pour les citoyens… on serait tout de suite rassuré…..7500€/mois + les frais ++++ et une nouvelle hausse de 300€/mois pour pallier à la hausse de ceux-ci….avec, ça va de soi, l’argent des contribuables….un véritable crachat à notre figure…

  2. Les gens qui nous gouvernent pillent notre pays et les français. Toutes les excuses leur sont bonnes. Et les français continuent de regarder la télé, de partir en vacances quand ils le peuvent (oui il y en a encore qui le peuvent). Ils faut dire qu’on a tout fait pour les décérébrer

  3. Cette hausse de leur «  argent de poche » me choquerait moins si j’avais l’impression que nos députés travaillaient vraiment pour nous en notre nom. Ce n’est pas du tout le cas

  4. Reconnaissons que la décision des députés RN manque de vision politique. Voter pour l’augmentation des députés et ensuite revenir sur sa décision. Attention à ces erreurs

  5. L’échelle mobile s’applique pour les députés et leurs collaborateurs et non pour les travailleurs . On n’est jamais mieux servit que par soi même !
    Où sont les syndicats ? Ce n’est plus la lutte des classes mais la lutte des castes !
    Si certaines catégories sont particulièrement choyées puisqu’elle sont sensées influer sur la société , que ce soit les élus , les associations , les médias et les syndicats , d’autres sont dans le viseur des lobbies de l’agro alimentaire ou de la santé . Je parle des agriculteurs , ou des médecins et soignants et je ne parle même pas des esclaves chargés de remplir les caisses pour tout ce petit monde de privilégiés et d’assistés sociaiux ! Ils ont le tort de se trouver au mauvais endroit de la courbe des chiffres et des marges que peuvent se faire les marchés financiers sur leur dos . Hors ces deux catégories sont primordiales dans un monde civilisé que ce soit pour nourrir ou soigner . Il en va de même pour l’enseignement et l’énergie bien sûr,qui sont dans le collimateur en ce moment ; Les instits bientôt payés comme des gardes d’enfants et l’énergie dont les prix sont gonflées par les taxes, alors qu’ils n’ont fait que baisser à la production depuis 2022! Démonstration faite par Segolène Royale, improvisée prof d’instruction civique lors de l’emission TPMP de mercredi ou mardi dernier. Ségolène royale, l’une des rares socialiste assumée qui trouve grâce à mes yeux .

  6. Notre pays est une honte, ce gouvernement de voleurs et de menteurs se remplirons les poches d’une façon ou d’une autre. 300 € fois le nombres de bras cassés.

  7. Je ne vois pas pourquoi un député doit louer un local pour tenir sa permanence parlementaire. Ne pourrait-on pas mettre gratuitement à disposition un bureau dans un bâtiment public ? ça ferait des économies et ne me dites pas que ça remettrait en question son indépendance…

  8. Si une député est capable de dire qu’avec 350 Euros par mois, on peut vivre très bien la décence voudrait qu’on ne se vota point la moindre augmentation. Mais cette augmentation souligne au moins que nos représentants ont bien intégré que l’inflation était supérieure à ce qui nous est vendu par Bercy. Comme quoi, le sentiment d’appauvrissement est bien une réalité.

  9. «  » » »« L’AFM permet de compléter l’enveloppe destinée à rémunérer les collaborateurs quand celle-ci est vide. Donc, cette hausse permet aux députés dont l’enveloppe est vide d’accorder des primes aux collaborateurs qui sont des citoyens français subissant eux aussi l’inflation. » » » » » Moi aussi je demande un gros rattrapage sur mes revenus pour pouvoir mieux payer mes commerçants qui sont des citoyens français subissant l’inflation!

  10. c’est une avance sur frais, donc si vous ne dépensez pas vous n’avez pas cette « augmentation » ce n’est pas une augmentation de l’indemnité individuelle, c’est une augmentation sur le fonctionnement, assistants, bureau etc.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois