Ce nom ne dira pas grand-chose aux plus jeunes, mais il faut savoir que Cat Stevens était une immense star de la chanson dans les années 70. Né à Londres, son père était d’origine grecque, sa mère anglaise. Au firmament de sa gloire, Cat Stevens a été séduit par cette belle qu’est la religion musulmane, l’islam.

Il a tout quitté, il est devenu musulman et il a changé de nom. Il est devenu Yusuf Islam. Il s’est totalement assimilé dans ce nouveau peuple qui l’accueillait et c’est probablement par respect pour cet accueil et par désir de montrer son implication qu’il a adopté un nom arabe.

Sans, pour autant, renoncer à son propre.

Au fil des années, il s’est rendu compte qu’il faisait fausse route et que cette magnifique était, en fait, détournée et devenue un instrument politique de soumission, de haine et de mort. Alors, il est redevenu Cat Stevens. A-t-il renié son passage dans le monde musulman ?

Que nenni, il se produit désormais sous le nom de Yusuf Cat Stevens pour montrer qu’il ne renie rien, et il a encore plus de talent.

Si avait deux sous d’intelligence, elle aurait remercié Éric Zemmour de l’inciter à se prénommer Corinne pour attester de son profond désir d’assimilation à la France, à ses valeurs, à son histoire. Et respecter ainsi l’accueil qui lui est fait. Cette hystérie autour de cette affaire montre à l’évidence que l’on subit, en France, une forme grave de « colonisation à l’envers » en victimes consentantes. C’est d’autant plus idiot que c’est un match nécessairement « perdant/perdant ».

Alors, écoutons plutôt tous ensemble cette magnifique chanson de Yusuf Cat Stevens How Can I Tell You That I Love You

Comment puis-je te dire que je t’aime ?

Ma France.

22 septembre 2018

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.