Jeudi 22 juillet, au lendemain de l’action menée à la piscine Jean-Bron, plusieurs militantes d’Alliance citoyenne se sont baignées en burkini à la piscine des Dauphins à Grenoble, relate Actu.fr.

« Règlements discriminants »
Les militantes d’Alliance citoyenne avaient annoncé qu’elles réitéreraient. Jeudi 22 juillet 2021, à 17 heures, tout juste 24 heures après l’action menée à la piscine Jean-Bron, plusieurs femmes se sont de nouveau baignées en burkini, cette fois à la piscine des Dauphins à Grenoble (Isère).

Elles entendent ainsi « dénoncer les règlements discriminants » qui interdisent le port de maillots de bain couvrants dans les piscines. Pour le collectif à l’origine de l’action, il s’agit de demander à Éric Piolle, maire de Grenoble, de « laisser les femmes choisir leur maillot de bain ».

« Les femmes sont déterminées à se baigner tout l’été »
« Les 19 femmes ont pu entrer dans les bassins sans accrochage, elles sont restées une vingtaine de minutes dans l’eau », indique Alliance citoyenne, dans un communiqué.
« À la sortie, la a procédé à un contrôle d’identité » mais « aucune femme n’a été verbalisée », poursuit le communiqué qui affirme : « Les femmes sont déterminées à se baigner tout l’été. » La veille, cinq femmes avaient été verbalisées à l’issue de l’action menée à la piscine Jean-Bron.

24 juillet 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.