Le opposant et pour la première journée de la Ligue Europa Conférence, la plus petite des coupes d’Europe de football, a été le théâtre de violents affrontements entre supporters, avant le coup d'envoi, rapporte Le Monde.

Alors que le coup d'envoi devait avoir jeudi lieu à 18 h 45, celui-ci a finalement été donné avec près d'une heure de retard en raison d'affrontements en tribune. Ceux-ci ont abouti à une trentaine de blessés, dont l’un a fait une chute de cinq mètres dans les tribunes et a été hospitalisé en état d’« urgence absolue », rapporte la préfecture des Alpes-Maritimes. Il s'agit d'un supporter parisien, qui souffre « d’un traumatisme crânien et thoracique ». Le procureur de la République de a fait savoir à l'AFP, ce vendredi, qu'« il n’y a pas eu d’interpellation, mais des enquêtes seront diligentées avec notamment un travail d’analyse de la vidéo ».

Le maire de , Christian Estrosi, rapporte qu'il a averti le ministère de l'Intérieur « dès l’après-midi », quand des supporteurs alcoolisés ont « pris possession de la ville ». « Je sentais que les choses allaient mal tourner », a-t-il ajouté.

Après les incidents survenus lors du -Marseille, le 22 août 2021, puis d'une redite, trois mois plus tard, sur la pelouse de l’Olympique lyonnais lors d’un contre Marseille, le gouvernement avait demandé de prendre des mesures afin d'endiguer les violences dans les stades. Entrer avec des bouteilles et autres contenants a été interdit, et l'installation de filets anti-projections et anti-intrusions a été lancée pour les matchs jugés à risque.

4068 vues

9 septembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter