Hier, la ville de Paris a adopté son “plan climat”. L’occasion, pour Charles Beigbeder, de réagir au micro de Boulevard Voltaire

“Ce plan n’est pas à la hauteur d’une ville comme Paris. Anne Hidalgo contraint encore une fois les Parisiens aux en commun qui ne sont absolument pas adaptés aux familles et aux personnes âgées, par exemple.
C’est de la propagande imposée par des élus Verts très rouges.
Les décisions d’Anne Hidalgo ne font qu’augmenter considérablement les embouteillages et, donc, la pollution.
Il y a des choses urgentes à faire avant 2050, comme favoriser les véhicules électriques et les GNV (véhicules au gaz naturel), et créer, comme à Lyon et , des tunnels routiers pour fluidifier la circulation. Il faut sortir de cette doxa. Même les élus Républicains votent les propositions d’Anne Hidalgo.”

Que pensez-vous du plan anti-pollution de la ville de Paris ?

On peut creuser quelques mesures qui ne sont pas inintéressantes, comme celle de se passer définitivement des autocars et des autobus diesel, mais ce n’est franchement pas à la hauteur d’une grande ville comme Paris.
On contraint une grande partie des Parisiens qui n’ont pas d’autre choix que d’utiliser leur automobile à renoncer à ce moyen de transport en leur disant : « Prenez les transports en commun. »
Or, les transports en commun ne sont absolument pas adaptés aux familles et aux personnes âgées et sont dans un état lamentable.
Comme d’habitude, depuis trois mandatures, la gauche alliée à des Verts qui sont en fait très rouges nous imposent une certaine pensée unique en matière de circulation automobile. Ils nous vendent ces gadgets qui pourrissent la vie des Parisiens année après année. Je ne peux donc pas me réjouir d’un tel plan.

Le projet d’exclure progressivement toutes les voitures d’ici 2050, d’abord les diesel et après les essence, est-il réalisable ?
Cela pénalisera-t-il davantage les personnes qui viennent des banlieues ?

Franchement, c’est de la propagande.
D’ici 2050, on aura développé un grand nombre de nouvelles technologies. C’est une annonce un peu spectaculaire, mais quand on y réfléchit, 2050 est dans trente ans. Personne ne sera là pour vérifier ce qui avait été décidé en 2017 dans ce plan.

Il faut aller beaucoup plus vite. La qualité de l’air se dégrade. C’est en particulier dû à des décisions prises par la majorité d’Anne Hidalgo avec, pour conséquence, d’augmenter les embouteillages dans Paris. On sait qu’une voiture bloquée dans un embouteillage, et a fortiori un camion ou un autocar, pollue beaucoup plus que lorsqu’elle circule à faible vitesse. Les choses s’aggravent. Il faut vraiment prendre le taureau par les cornes et ne pas attendre 2050.

Évidemment, il faut favoriser les véhicules électriques, les véhicules au GNV et d’autres carburants que le diesel et l’essence. Cela va dans le bon sens, mais il faut le faire rapidement et ne pas attendre 2050.
Il y a des choses qui existent. Il faut réfléchir, par exemple, à des tunnels routiers qui permettraient de fluidifier la circulation. Cela a été fait à Marseille et à Lyon en travaillant avec des concessionnaires qui réalisent l’ouvrage et qui en assument le coût financier avant de se rémunérer à travers un péage au coût raisonnable.

Tout cela est niet, car ce n’est pas dans la doxa des Verts rouges.

Les Républicains ont voté à l’unanimité pour rajouter une taxe supplémentaire.
Y a-t-il d’autres moyens que la taxe pour les Parisiens ?

Bien sûr. C’est assez affligeant de voir que Les Républicains ont voté comme un seul homme le plan d’Anne Hidalgo.
Certains expriment leur mécontentement, et pourtant ils votent pour. Je ne comprends pas. Lorsque je suis en conseil municipal et que je ne suis pas d’accord, je vote contre. Ils votent parce qu’il y a probablement des deals cachés, je ne sais pas.
Les Parisiens subiront donc encore plus de constriction de circulation pour ceux qui n’ont d’autre choix que d’utiliser leur automobile, sans parler des Franciliens qui viennent travailler à Paris. Cela veut dire encore plus de pollution.
Il faut sortir de ce manichéisme, de ce malthusianisme dans lequel nous nous enfonçons depuis maintenant presque quinze ans. Il faut avoir une vision de ce que doit être la circulation à Paris.
Il faut s’inspirer de ce qui se fait dans de grandes villes européennes et de grandes capitales mondiales. La restriction n’est pas la seule option.
Malheureusement, Les Républicains ont entériné le plan de petit joueur de la mairie de Paris.
Je ne peux que m’en affliger.

À lire aussi

“Le Conseil d’État applique bêtement la loi de 1905, il faut donc modifier l’article 1 de la Constitution pour réenraciner la République”

Charles Beigbeder explique sa méthode pour mettre fin aux décisions antichrétiennes du Con…