La branche du groupe djihadiste au Sinaï a diffusé, samedi 17 avril, une vidéo de 13 minutes d’un chrétien copte de 62 ans tué par balles à bout portant, ainsi que deux autres membres d’une tribu locale. Ce geste se veut une mise en garde aux autres chrétiens du pays, relate l’hebdomadaire Famille chrétienne.

 

« C’est le prix que vous payez pour soutenir l’ égyptienne »

Cette vidéo, postée sur le réseau social Telegram, montre l’exécution de Nabil Habashi Salama, un chrétien copte orthodoxe de 62 ans, tué par balles à bout portant dans le désert par les islamistes du Sinaï. Deux autres hommes identifiés comme des membres de la tribu locale des Tarabine subissent le même sort. Ils sont accusés de soutenir l’ égyptienne dans le combat qui l’oppose à l’ dans la région.

Dans la vidéo, son assassin levant l’index vers le ciel adresse un « avertissement aux chrétiens d’Egypte » : « C’est le prix que vous payez pour soutenir l’ égyptienne. » Puis l’homme lui tire une balle dans la nuque avec un AK-47, les deux djihadistes qui l’entourent font de même. Ensuite, c’est au tour des deux autres captifs.

 

 

Les djihadistes visent de plus en plus les chrétiens coptes

Nabil Habashi Salama, identifié grâce à la vidéo, avait été enlevé dans les rues de Bir al-Abed, en novembre 2020, et séquestré par « des éléments takfiris » (extrémistes islamistes), a expliqué l’Église copte, dans un communiqué publié dimanche 18 avril. Ce chrétien avait participé à la reconstruction des églises détruites par les islamistes dans la région, d’après un porte-parole cité dans le communiqué. Celui-ci ajoute que Nabil Habashi Salama a « gardé la foi jusqu’au moment où il a été tué ».

Cette vidéo publiée rappelle celle des 21 coptes agenouillés en tenue orange et décapités sur une plage de Libye, en janvier 2015. Les chrétiens coptes sont la plus grande minorité religieuse du et représentent, en Égypte, entre 10 et 15 % des habitants du pays, majoritairement musulman.

 

20 avril 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.