Ainsi, Cédric Herrou, le passeur de migrants clandestins, rencontrera cette semaine les lycéens d’un établissement de Luçon. Sandrine Delatre, responsable de Reconquête de la 5e circonscription de Vendée, s’en est émue dimanche dans une tribune. Et il y a de quoi.

En effet, on aimerait connaître la légitimité qui permet à ce monsieur d’« intervenir » ainsi dans un établissement d’ public. On aimerait aussi savoir quel sera le contenu du message délivré à ces adolescents. Enfin, on serait curieux de découvrir le cheminement intellectuel qui a conduit un chef d’établissement à autoriser une telle intervention. Compte tenu de l’actualité autour de l’affaire de l’Ocean Viking, accueilli « à titre exceptionnel », selon les mots de Gérald Darmanin, on pourrait imaginer naïvement qu’une telle intervention soit annulée. Sauf à, dans un esprit d’équilibre et d’ouverture sur la complexité du « dossier migrants », convier à cette rencontre, par exemple, un représentant des policiers caillassés ce week-end à Gravelines, près de Dunkerque, alors qu’ils tentaient d’empêcher des migrants de traverser la Manche.

Cette « rencontre » de Herrou dans un lycée s’inscrit dans une « petite tournée d’automne », pour reprendre les mots mêmes du passeur sur sa page Facebook. Notez à vos agendas.

« Mercredi 16 novembre à Paris, remise du prix de l’Union des rationalistes à 17 h 30 au Collège de France ». La consécration, en quelque sorte ! On peut lire, sur le site de cette vénérable institution fondée en 1930 sous l’impulsion du physicien et « compagnon de route » du Parti communiste français Paul Langevin (1872-1946) : « Cette année, le prix de l’Union rationaliste aura un caractère particulier : il sera décerné conjointement à Cédric Herrou, agriculteur actif dans l’aide aux exilés désireux de demander l’asile [en clair, dans le texte, passeur de migrants clandestins] et à François Héran. » François Héran est sociologue et démographe, titulaire de la chaire « Migrations et Société » au Collège de France. Le site de l’Union des rationalistes nous explique que « le sujet de l’ est l’objet de débats souvent mal informés, plus idéologiques que rationnels. Il est largement manipulé pour polariser la vie politique, comme l’ont montré les récentes en France et ailleurs en Europe. » On a compris l’idée générale.

Le 17 novembre, Cédric Herrou sera à Avallon (Yonne) pour la projection du film documentaire Libre, racontant l’« histoire du combat de Cédric et de tant d’autres » et présenté, on se souvient, au Festival de en 2018. Une soirée organisée par le Réseau avallonais de soutien aux migrants et… la ville d’Avallon. Le maire d’Avallon est, depuis mars 2021, Mme Jamilah Habsaoui, femme de gauche, issue du PS, conseillère régionale de Bourgogne-Franche-Comté dans la majorité d’union de la gauche (PS, PCF, EELV, PRG).

Le 18 novembre, la caravane Herrou sera de passage à La Roche-sur-Yon (Vendée) avec Toesca, réalisateur du film Libre. La communauté d’Emmaüs des Essarts sera de la partie.

Le 19 novembre, donc, ce sera Luçon. Ouest-France nous apprend que Cédric Herrou, invité par l’association Solidarité Luçon Logement (SOLULO), rencontrera aussi la communauté des carmélites de Luçon et les missionnaires de la Plaine, une association de fidèles reconnue par l’Église en 2017. « Des interlocuteurs "particulièrement importants pour Solulo" puisqu’ils mettent quatre logements à disposition pour héberger des migrants », nous précise le régional.

Le 21 novembre, Cédric Herrou sera à Poitiers pour une projection de Libre « en partenariat avec le lycée Camille-Guérin ». Donc, encore un établissement d’enseignement…

Cette « petite tournée d’automne » de Cédric Herrou est finalement assez révélatrice des réseaux et accointances dont il peut bénéficier. Elle se passe de commentaires, sauf des vôtres, chers lecteurs… Au moment où j'écris ces lignes, je pense à ce que me racontait une amie, la semaine dernière : des familles ont été obligées d'apporter des couvertures pour leurs malades hospitalisés. Parce qu'il fait froid à l'hôpital. Où ça ? En Ukraine, en Afghanistan, en Libye ? Non, en France...

10776 vues

14 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

61 commentaires

  1. Quand allez vous comprendre qu’il faut des mots qui fachent? arretez d’utiliser les language des bisounours gauchiste! Ils utilisent bien le terme de fachistes à toutes les sauces, dès qu’on n’est pas d’accord avec eux et sans aucune preuve! Que la droite utilise aussi les mots qui les chagrinent: Traficant d’esclaves, esclavagistes, bateaux nègriers, etc….. Ces esclaves sont bien consideres comme des sous-hommes par nos instututions puisqu’il doivent être assignés dans certains pays…… et la liberté d’aller et venir, les pour les « vrais-hommes » ??? Et dapres darmanain, ils sont là pour remplacer des serveurs sous payés dans les restau! vous finissez votre service à 2:00 du matin, vous rentrez comment chez vous en étant sur d’arriver entier?? avec l’insecurité de darmanain?? en taxi ) à 10€/ h? votre salaire passe en taxi, et votre vielle voiture n’a plus le droit de rouler en ville à cause des fragiles bronches des bobob: donc solution: importons des esclaves! Au liei d’appelle ces gens là migrants, refugiés, etc… appellez les esclaves, et les passeur des esclavagistes et des nefriers: et vous serez plus prés de la verité…. et de faire réagir dans l’opinion publique!

  2. Ce serait bien qu’une poignée de patriotes lui tendent une embuscade sur un de ses trajets et lui flanquent une branlée mémorable. Je ne comprend pas que dans la vallée de la Roya personne n’a eu l’idée de le choper et de lui mettre une racléé

  3. Mais pourquoi ce type qui n’est pas un enseignant, aurait le droit d’aller faire un discours à nos enfants dans un Etablissement SCOLAIRE Public ? Qui l’a autorisé ? et a-t-il soumis le contenu de son discours avant d’avoir ce droit que je considère totalement ILLEGITIME puisque ce n’est pas un sujet d’éducatif ? Si encore c’était pour parler d’AGRICULTURE ……Le responsable de cet Etablissement va sûrement la sentir passer d’ici très peu de temps s’il laisse faire ça …..Il vaudrait mieux qu’il annule cette intervention débile avant que ça ne prenne une autre tournure. Qui subventionne cette équipe de « cinéastes » car on suppose qu’ils ne se contentent pas que d’eau fraîche entre temps ?L’INSECURITE est déjà à son maximum, il y a déjà bien assez de MISERE à tous niveaux chez les FRANCAIS, de plus, la FRANCE est déjà endettée jusqu’aux yeux pour plusieurs générations.

  4. Espérons que les parents n’enverront pas leurs enfants au Lycée ce 18 Novembre entre 13 et 15 heures afin que cet individu comprenne le message ! Au delà de ça, nous avons une nouvelle preuve que notre JUSTICE fonctionne très mal pour ne pas l’avoir condamné à la prison ferme pour des années ainsi, il ne serait pas là pour récidiver. Cela dit, pourquoi ne pas faire un exemple en condamnant tous les pro-migrants à héberger quelques dizaines de migrants chacun. Non seulement ils auraient l’obligation de les héberger mais également de les chauffer, vêtir, soigner si besoin, éduquer à lEURS FRAIS etc…. etc….peut-être finiraient-ils par comprendre ce que ça représente comme problèmes pour une Nation (déjà fauchée comme les blés) d’avoir à accueillir des envahisseurs qui de plus, sont potentiellement dangereux pour le peuple Français puisque leurs us et coutumes et leur religion sont incompatibles avec les nôtres.

  5. Les Français n’ont pas fini d’avoir froid. Il faut rendre les malades hospitalisés encore plus malades, bronchites? pneumonies? que nenni ma bonne dame. C’est le covid! On leur fera un test Covid qui sera, bien sûr, positif ( pour le comptage officiel de l’épidémie!) Idem pour les enfants dans des classes non chauffées, dans les habitations où les occupants doivent « se serrer la ceinture » sur le chauffage etc… avec un peu de grippe en prime et voici un super bouillon de culture pour « tous vaccinés, tous protégés » On nous prend vraiment pour des tartes! J’oubliais : la huitième vague Covid est passée sans faire de bruit (source médicale) et personne n’en a parlé! Nous en sommes à la neuvième. Allez, un peu de courage! Dix doses par personne ont été commandées. Il va bien falloir les liquider. D’une manière ou d’une autre…

  6. Ce bobo qui se prétend agriculteur ferait mieux d’aller apporter son aide dans les pays d’où viennent ces immigrés pour les aider à exploiter leur terre. Ah, mais c’est vrai, il est plus facile de pérorer que de travailler. Quand à ces chefs d’établissements qui permettent la manipulation de nos enfants qu’ils n’oublient surtout pas qu’ils sont redevables des citoyens français et que ces derniers peuvent leur demander des comptes. Qu’ils n’oublient pas que le Président CHIRAC a accusé les agents qui avaient participé à la rafle du vel d’hiv comme responsables de leurs actes et que chaque agent de l’Etat est responsable de l’action qu’il exécute. Certains fonctionnaires semblent l’oublier.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter