À LFI, on aime consulter la base, « les gens ». Ce n'est pas le chef qui décide, pas de verticalité, disent-ils. Donc, comme il y a cinq ans, en vue du second tour -Le Pen, Jean-Luc Mélenchon avait annoncé, dès le soir du 10 avril, qu'un vote serait proposé aux adhérents de son mouvement. Un vote avec un bulletin interdit, celui de Marine Le Pen, bien sûr. Le résultat est tombé dimanche : sur les 310.000 soutiens de Jean-Luc Mélenchon inscrits, 215.292 ont participé au vote. Et c'est le vote blanc ou nul qui est arrivé en tête, avec 37,65 %, suivi du vote pour Emmanuel Macron (33,40 %), puis de l’abstention (28,96 %). D'où ce chiffre magique de 66 % des Insoumis qui ne voteront pas Macron. Bonne nouvelle pour Marine Le Pen. Remarquons qu'il y a cinq ans, les chiffres étaient à peu près identiques : 36 % pour le vote blanc ou nul, 35 % pour Emmanuel Macron.

Néanmoins, ces chiffres sont à relativiser. D'abord car ils n'indiquent pas la part, bien réelle, de ceux qui, parmi les 7,7 millions d'électeurs de Mélenchon, se reporteront sur Marine Le Pen, désobéissant ainsi aux consignes de leur candidat. Selon le sondage OpinionWay-Kea & Partners pour Les Échos publié vendredi, ils seraient 21 % à voter pour elle, le 24 avril. Ce n'est pas négligeable : 1,6 million de voix.

Le même sondage estime à 41 % la part des électeurs à vouloir voter pour Emmanuel Macron. Comment expliquer l'écart avec le 33 % de la consultation interne ? Essentiellement par la différence entre les militants les plus engagés derrière leur leader et l'électorat de base. Un électorat de base dont les sondages ont montré qu'il était constitué par une importante fraction de la communauté musulmane (69 %. Or, plusieurs consignes de vote émanant d'autorités musulmanes ont été données en faveur d'Emmanuel Macron.

Cette fracturation de l'électorat Mélenchon, comme celle de François Fillon il y a cinq ans, est riche d'enseignements sur l'évolution politique en cours. D'abord, l'hostilité au Président sortant et à sa politique s'est renforcée en cinq ans, en toute logique : comment accorder, si l'on est un peu cohérent, son vote à ce Président « des riches » méprisant et libéral qui a - entre autres - inscrit dans son programme la retraite à 65 ans ?
Il est donc fort possible que cette hostilité active à Emmanuel combinée à la campagne « pouvoir d'achat » de Marine Le Pen favorise le vote en sa faveur : en 2017, selon un sondage BVA publié par Le HuffPost, il n'y avait eu, finalement, que 10 % des électeurs de Mélenchon à avoir voté Le Pen. S'ils sont 21 % le 24 avril, les lignes pourraient bouger.

Ensuite, la géographie électorale du second tour indiquera s'il y a, dans l'électorat Mélenchon, une fracture nette entre un vote islamo-gauchiste (banlieues et grandes villes) qui passe sans problème de Mélenchon à et un vote populaire, davantage français (périphérique) de souche ou populaire de souche qui s'abstient ou même vote Marine Le Pen. En particulier, il sera intéressant de comparer le vote et les reports des banlieues des grandes villes avec ceux de départements périphériques ruraux naguère de gauche et où Mélenchon a fait de bons scores, mais où Marine Le Pen et Zemmour sont en pleine expansion, dès le premier tour, comme ceux du Sud-Ouest, par exemple (Dordogne, Landes, Gers, Tarn, Tarn-et-Garonne). Si c'était le cas, cela indiquerait que l'archipellisation de la France est aussi à l'œuvre à l'intérieur même de l'électorat Mélenchon. Pour Marine Le Pen, ce serait une autre bonne nouvelle.

18 avril 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 5 votes
Votre avis ?
21 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires