Darmanin tire à vue, rate Bardella mais blesse Meloni

darmanin

Chassez le naturel dominateur, faussaire et impudent de la Macronie, il revient au galop. Lancé à plein régime médiatique pour tenter d’enrayer la poussée du Rassemblement national dans les sondages, Gérald Darmanin aurait dû écouter le grand Chateaubriand : « Il faut être économe de son mépris à cause du grand nombre de nécessiteux. »

Le ministre de l’Intérieur l’applique si peu qu’il vient de provoquer une crise diplomatique avec l’Italie. Le vice-président du Conseil italien et ministre des Affaires étrangères Antonio Tajani annule son voyage officiel à Paris. L’Italie est furieuse et elle a de quoi. « Monsieur Bardella se moque du monde, lance Darmanin, confortablement installé dans le studio de l’émission « Les Grandes Gueules », sur RMC, ce 4 mai. Qu’est-ce qui se passe à Menton ?, demande-t-il. Oui, il y a un afflux de personnes migrantes, et notamment de mineurs », admet le ministre, l’air dégagé, comme si ces faits n’avaient pas pour la France, les Français et pour les migrants eux-mêmes des conséquences de plus en plus dramatiques. Pourquoi ? « Parce que Madame Meloni (le gouvernement d’extrême droite choisi par les amis de Madame Le Pen [sic !]) est incapable de régler les problèmes migratoires sur lesquels elle a été élue. La vérité, c’est qu’il y a en Tunisie (et en Libye) une situation politique qui fait que beaucoup d’enfants remontent en Italie et que l’Italie est incapable […] de gérer cette pression migratoire. »

Vous avez bien lu ! À ce stade du propos, on se pince. Passons sur le gouvernement « choisi par les amis de Madame Le Pen » : on imagine que le ministre a voulu parler de l’alliance au Parlement européen entre Salvini, vice-président du Conseil des ministres italien, et le RN. Non, ce qui sidère, c’est ce jugement façon guillotine sur Meloni, « incapable de régler les problèmes migratoires sur lesquels elle a été élue ».

Il faut tout de même rappeler quelques éléments facilement vérifiables : le ministre de l’Intérieur Darmanin et le président de la République française Macron forment le tandem le plus immigrationniste de l’Histoire de France, avec plus de 250.000 entrées en moyenne annuelle en France sous leur mandat. Parce que les entrées sur notre territoire ont explosé (BV a donné de nombreuses fois les chiffres référents) et parce que les sorties, les fameuses OQTF, n’ont jamais été aussi basses en moyenne lors des mandats des Présidents précédents, Hollande et Sarkozy notamment.

« Incapable de régler les problèmes migratoires », Giorgia Meloni ? Et lui, Darmanin ? Et Macron ? L’incroyable culot de la Macronie s’étoffe, embellit et prospère tous les jours, comme un ballon d'hélium surgonflé, sur les malheurs des Français. Qui bloque toute politique migratoire efficace en Europe ? Le RN, Meloni ou Macron et son groupe Renew au Parlement européen ? Qui hurle à la mort dès qu’on aborde ce thème ? Qui a traité Marine Le Pen ou Zemmour comme des parias lors des débats présidentiels, dès lors qu’on abordait cette question majeure ? Qui alimente la paralysie française sur l'immigration depuis des décennies, le Parti socialiste de Hollande et Macron (entre autres…) ou Jordan Bardella ?

Mais la suite des propos du ministre de l’Intérieur éclaire ses intentions. Darmanin se fiche bien de Meloni. Il aura provoqué une crise diplomatique avec notre voisin par mégarde, sans y faire attention, par simple réflexe électoral. « Madame Meloni, lance-t-il, c’est comme Madame Le Pen, elle se fait élire sur "Vous allez voir ce que vous allez voir" et puis ce qu’on voit, c’est que ça ne s’arrête pas [le flux migratoire, NDLR] et que ça s’amplifie. »

Bien sûr, voyons ! Meloni sait que l’Italie est particulièrement exposée : elle a certainement promis de cesser du jour au lendemain les flux migratoires élargis depuis des décennies par ses prédécesseurs. On a reçu le message cinq sur cinq, Monsieur le Ministre : heureusement que vous êtes là, sinon, ce serait pire ! Allez faire croire cela aux Français ! En attendant, il a une explication, Darmanin. « L’Italie connaît une très grave crise migratoire, nous explique-t-il. Et cette immigration arrive chez nous ensuite. » Donc, l’immigration, c’est la faute de Meloni, et d’elle seule.

« Que d’eau, que d’eau », disait le maréchal de Mac Mahon, en 1875, devant les crues de la Garonne. Encore n’accusait-il pas l’Italie lorsque son préfet lui précisait : « Et encore, Monsieur le Président, vous n’en voyez que le dessus. » Notre Mac Mahon à nous refuse de renforcer nos frontières, s’aligne sur l’Europe de la commissaire Johansson qui transforme tranquillement Frontex en agence d’accueil de migrants et se contente de répartir les migrants dans nos campagnes...

Mais Darmanin, plus donneur de leçons que jamais, n’en a pas fini avec son combat électoral : « L’extrême droite a pour vice de mentir à la population, lance-t-il, sans trembler, à la radio. Monsieur Bardella devrait dire à Madame Meloni : appliquez enfin votre programme ! » C’est certain, ce qu’il faut à la tête de la France, de l’Italie, de l’Europe et du Rassemblement national, c’est Darmanin !

Notre empereur-ministre va devoir, maintenant, expliquer les raisons de tant de mépris à notre voisin italien. Dommage que le mensonge, le culot et le sentiment de supériorité indu ne soient pas cotés en Bourse : la France de Macron rembourserait instantanément le gouffre de dettes qu’elle a creusé devant nous.

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

82 commentaires

  1. Résultats monsieur le ministre de l’intérieur ?
    1. Jordan Bardella vous répond avec le bagou qu’on lui connaît, et vous taille un costume de rigolot sur-mesure !
    2. Giorgia Meloni Premier Ministre de l’Italie, l’un des six pays fondateurs de l’UE. annule sa visite d’État en France !
    Après le Roi Charles III, le premier ministre italien.
    La Macronie maîtrise l’art de se faire détester des pays étrangers.
    Que demander de plus ?

  2. Mr Drmanin par ses propos illustre parfaitement le dicton populaire  » l’hôpital qui se fout de la charité  » … l’Italie ´demande des excuses , elle a raison …

  3. La provocation de Darmanin est surtout à usage interne : il espère dissuader les électeurs de voter RN en essayant de démontrer que Marine Le Pen au pouvoir ne ferait pas mieux que Giorgia Meloni. Mais il est comme d’habitude de mauvaise foi en omettant de donner les raisons pour lesquelles le pouvoir de Meloni sur l’immigration est limité, essentiellement par l’UE qui refuse de contrôler ses frontières et qui se livre à un chantage aux aides financières à l’Italie. Ce n’est pas la volonté de stopper l’immigration qui fait défaut à Meloni, contrairement à Macron et sa clique. Non seulement Darmanin ferait mieux de se taire vu ses résultats désastreux dans ce domaine mais, même en admettant que l’Italie soit impuissante, cela n’empêcherait pas le gouvernement français de fermer les vannes en contrôlant ses frontières, en expulsant les immigrants illégaux, en restreignant l’immigration légale et en exécutant les OQTF, bref tout ce qui relève de l’état français et qu’il ne fait pas.

  4. Justement, les italiens ont voté le parti qui ne veut pas se soumettre aux directives et ordres européen sur l’immigration, car les italiens eux, ont compris qu’il était primordial de sauver leur pays de l’envahisseur imposé par Bruxelles. Souvenons-nous du choix de la Grande Bretagne, qui n’était pas qu’un choix purement politique, mais aussi migratoire. Quoi qu’il en soit, si la France continue sur cette lancée migratoire, nous allons directement vers une catastrophe identitaire…déjà bien amorcée à mon sens. Pour les mensonges d’un pays comme l’Italie qui répond aux choix de ses citoyens… regardons plutôt ceux de nos dirigeants français qui sont des lâches et des menteurs sans vergogne, qui ne pensent qu’à leurs poches et remplir les caisses des multinationales et de leurs patrons milliardaires.

  5. Le titre de cet article caractérise exactement l’action de tous ces coucous politicard: ils tirent à vue … à vue basse précisément ! …
    En grattant un peu plus, il s’avère qu’ils se croient tellement intelligents qu’il se croient irremplacables, indispensables et efficaces ! … Ils ne sont jamais coupables, responsables et estiment que « les faits se font à l’insu de leurs plein gré …

  6. Darmanin critique l’absence de résultats d’une Meloni qui a pris ses fonctions il y a quelques mois, alors qu’en 6 ans, son propre bilan est catastrophique.
    Oui, Meloni a choisi l’immigration comme cheval de bataille et elle n’a pas encore jugulé le problème.
    Mais dois-je rappeler le bilan de celui qui se présentait comme le « Mozart de la finance » et prétendait être « jupitérien »?
    Il n’aura relancé que l’industrie de la casserole.
    Quand à Darmanin, qui est en place depuis longtemps, on peut également dresser son bilan sur la sécurité des français et sur l’immigration.
    Quand les immigrés attaquent, il cherche les supporters anglais!
    Au registre des catastrophes, on pourra donc ajouter la diplomatie européenne au bilan de Darmanin.
    Vu que les macronistes refusent d’admettre qu’ils sont incapables et donc de démissionner, ils devraient au moins avoir la clairvoyance de savoir se taire.

  7. Il faut bien reconnaître que les magnifiques résultats de la gestion des problèmes migratoires en France autorisent Darmanin à fustiger l’impéritie fasciste italienne! Grotesque personnage qui nous ridiculise encore un peu plus…

  8. Y a t il dans ce « gouvernement » un ministre qui n’ait pas été mis en examen , ou qu’il trimballe une batterie de casseroles ou simplement étranger aux faits divers dont raffolent tant la presse people ?
    Darmanin a reçu la mission de son maître à savoir qu’on parle de tout rapidement afin d’éviter de parler de leur retraite à 64 ans et du 49,3 qui va bien …c’est tellement gros qu’on se dit qu’ils prennent vraiment ( pour une catégorie) les français pour des neuneus …

  9. Excellentes observations ; décidément , la macronie n ‘ aura jamais su contrôler ses impulsions primaires dues à son incompétence et sa haine de l ‘ autre ; après Borne qui , sitôt Meloni élue , lui imposait de se mettre au pas , voici Darma-nain en pleine outrance , n ‘ hésitant pas à provoquer un scandale , apeuré par la forte popularité du RN ;
    Responsable en grande partie du chaos qu ‘ il installe dans le pays , ce gouvernement prouve une nouvelle fois qu ‘ il n ‘est pas fait pour être aux commandes .

  10. Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ! Ce gouvernement nous explique a chaque fois que les migrations sont la faute de l’Europe qui n’a pas de solutions pour endiguer le phénomène. Et puis quand il s’agit des décisions a prendre c’est la faute de la justice ou la faute des pays qui ne veulent pas reprendre leurs ressortissants . Ce cercle vicieux ou l’on refile la patate chaude par peur du quand dira t on et surtout en fonction d’un électorat. Notre souveraineté est bafouée avec cette Europe fédérale dont les décideurs sont des technocrates et des financiers.LFI sont les pourvoyeurs de la misère du monde avec la bénédiction de ces gouvernements et du patronat

  11. A l image du président, Darmanin est très arrogant.c est l aveugle qui reproche au borgne….il est lui même incapable de maîtriser l immigration.La France est devenu un pays open bar pour la misère mondiale.
    En plus,nos lois nous empêchent, voir interdit,de refouler ces miséreux et délinquants.

  12. l’Italie est comme la France elle attend l’argent du plan de relance de l’UE d’après covid, la France a fait sa réforme des retraites pour pouvoir encaisser les 40 milliards d’euros pour lesquels on devra rembourser 70 milliards d’euros, par contre l’Italie recevra 130 milliards et ne devra pas rembourser, on comprend madame Méloni qui freine un peu en ce moment. Quand à notre Tartarin de Darmanin, pas fichu de renvoyer les OQTF, pas fichu de retenir les 234 migrants de l’Océan Viking, contre l’Italie qui voit des migrnats débarquer tous les jours, et en effet le groupe Renew dans lequel on retrouve toute la macronie au parlement européenqui ne veut que de répartition des migrants et non de freiner la migration, alors le donneur de leçon de Darmanin et son compère Dupont Moretti sont loin très loin de solutionner les problèmes si ce n’est de dire « c’est pas moi c’est l’autre ».

  13. On pourrait titrer cette « sortie » de Darmanin « Les donneurs de leçons de la macronie ». J’aime bien Giorgia Meloni, je déteste Darmanin, et je le méprise. Qui est Darmanin ? Le valet de son souteneur, Macron le petit. On pourrait lui reprocher (leur reprocher) son incompétence, son incapacité à gérer la violence quotidienne dans nos villes. Et aujourd’hui dans nos campagnes ! Risible Darmanin ? Même pas. C’est un tristounet, imbu de lui-même, qui ne pense pas, qui n’analyse pas, qui ne défend même pas ses troupes (la police, dont il est le grand chef) sujettes à toutes les attaques venant de l’extrême gauche. Macron le petit, Darmanin le minuscule (minus suffisait). Et du haut de sa petitesse, il critique la patronne de l’Etat italien qui, cela aura échappé au loufiat macronite, est prisonnière des diktats de l’Union Européenne et peut difficilement les contourner. Continuez, Madame Meloni, l’exhalaison darmanienne ne touche finalement que lui-même et ses maîtres.

  14. S’il en est un parmi la Macronie à s’inspirer du président Macron c’est bien lui , un discours pour les récalcitrants, et le lendemain une interview à l’opposé, peut-être envisage t-il une candidature à la fonction suprême en 2027, çà a marché pour l’autre pourquoi pas pour lui . Et que prend t-il les français pour des idiots (82% des sondés avancent que l’on n’a rien fait pour endiguer l’immigration) , et ce monsieur se permet de tancer nos voisins italiens en désignant sa représentante légale , un peu de retenue M. Le Ministre de l’ Intérieur et des Outre mers « l ‘Italie n’est pas Mayotte » il nous semble (d’autant pour un frontalier que je suis). Et en matière de bourdes vous avez à votre crédit une valise pas très diplomatique (quand ce ne sont pas nos voisins britanniques, on s’en prend à nos voisins transalpins) . Et encore un détail géographique (il est bon de rappeler cette situation) , l’Italie est la porte ouverte au plus près des pays du Maghreb , aussi rien d’étonnant à ce que cette voie soit la plus fréquentée.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois