Accueil Editoriaux Dans une autre vie, je veux me réincarner en Caroline De Haas ou en Christiane Taubira
Editoriaux - Polémiques - 30 juin 2020

Dans une autre vie, je veux me réincarner en Caroline De Haas ou en Christiane Taubira

On aime bien, comme ça, de temps en temps, rêver à haute voix. Par exemple : tiens, si je gagnais au Loto, qu’est-ce que je ferais de tout cet argent, une fois que j’aurais fait réparer le chauffe-eau et que je me serais emmerdé à faire des ronds dans l’eau à bord d’un paquebot de luxe entouré d’une nuée de retraités en tongs et T-shirt ?

Ou encore, si on ne nous a pas raconté des craques sur la réincarnation, quelle pourrait être ma seconde chance ? Sans hésiter, je le dis tout de go : féministe ! À l’évidence, le créneau est porteur. Tout vous est permis. C’est ça, qui est génial. Un exemple : vous êtes un homme, de droite. Attention, de droite-droite, bien bourrin, pas humaniste pour un sou, pas le genre vous voyez de qui je veux parler. Vous vous pointez à la télé pour débattre avec une dame ministre qu’aurait pu faire chaisière dans une autre vie si elle n’avait pas gagné au Loto législatif (mais on ne sait jamais, avec la réincarnation, rien n’est perdu) et vous lui dites, tout de go, comme ça, en mâle blanc de plus de cinquante ans qui en a entre les jambes : « La prochaine fois, je viendrai avec une paire de couilles. » Tollé ! En revanche, si vous êtes une femme, c’est pas pareil. Tout de suite, ça passe mieux. C’est frais, ça glisse tout seul, c’est disruptif, comme on dit aujourd’hui.

Autre exemple. Toujours pareil, vous êtes un homme. À la machine à café où le troupeau en costumes sombres se rassemble le matin, comme les buffles au bord du marigot, on se raconte ses bons coups du week-end. Là, vous en lâchez une, histoire de détendre ce lundi matin décidément bien tristounet après deux heures passées dans les embouteillages. Tiens, au fait, les gars, est-ce qu’on peut dater une gonzesse de gauche ? Ah, non, pas possible ! Et pourquoi ? On n’a jamais prouvé qu’elles avaient une âme. Elle est marrante, non ? Moins drôle que le lâcher de salopes, mais elle est marrante. Machine, laisse tomber ton dossier et viens voir, on en a une bien bonne à te raconter… Ça, c’est pareil, ça passe pas. Du tout. Ça eût passé, mais ça passe plus. En revanche, si vous êtes une femme, de surcroît féministe, là, ça passe bien. On la refait, si vous voulez bien. « Discussion à la pause déj sur “Est-ce qu’on peut dater un mec de droite ?” Une collègue : “Ah non, pas possible.” Une autre : “Pourquoi ?” La première : “On n’a jamais prouvé qu’ils avaient une âme.” » Si, en plus, vous avez été réincarné en , c’est topissime de désopilance.

Cette histoire d’âme m’en rappelle une autre. Oh, c’est vieux, ça date du règne de Hollande ! Taubira pavanait à la Justice. Elle avait refusé l’éventualité d’un débat avec Marine Le Pen, arguant qu’elle ne voulait débattre qu’« avec des gens qui pensent ». Imaginez un mâle blanc, de droite, etc., refusant de débattre, par exemple, avec , Sibeth Ndiaye ou Brune Poirson, pour les mêmes raisons. Imaginez, rien que deux secondes. Non, franchement, y a pas à hésiter, quand j’aurai gagné au Loto, je me réincarnerai en Caroline De Haas… ou en . J’hésite. Dites, c’est comme au Loto : une chance au grattage, une chance au tirage ? Ou comme au resto : fromage ou dessert ?

À lire aussi

Jean Castex : le mouton à cinq pattes ? 

Il a l’accent ! Important, l’accent. …