C'est un bouleversement loin d'être anodin qui semble valider la stratégie de respectabilité du Rassemblement national. Vous vous souvenez, on s'était amusé, dans les médias, de voir ces députés cravatés qui arrivaient à l'heure et faisaient leur travail. On disait d'eux que c'étaient des Playmobil™, oubliant pour la circonstance la présence d'une centaine de clones sur les bancs de Renaissance, que leurs invariables costumes étroits et leur air uniformément prétentieux ne permettaient pas de distinguer les uns des autres. Côté RN, ce n'était pas HEC et la rive gauche, c'était plutôt la France périphérique et la bourgeoisie conservatrice. C'est peut-être pour ça qu'on ne les aimait pas. Le RN a décidé de ne pas « se faire plaisir » et de se concentrer sur l'exercice du pouvoir (législatif, tout du moins). Cette ligne défendue par le brillant Renaud Labaye, le père Joseph de Marine Le Pen, a fini par payer : le RN est désormais pleinement ancré, y compris au sein de l'Assemblée nationale, dans le paysage politique.

Cette semaine, ce n'était pas le RN qui était trop à droite, mais une autre partie de l'échiquier politique qui mettait la barre à gauche toute. Entre Les Insoumis poursuivant leur fuite en avant gauchiste, hurlant, écharpés de tricolore, lors de la manifestation interdite du clan Traoré, et Pap Ndiaye jetant l'anathème sur CNews et Europe 1 : quand Marat rencontre Béria. Ajoutons à cela Sandrine Rousseau, qui a voulu s'en prendre à Gérald Darmanin, avec l'intelligence et la modération qu'on lui connaît, et qui s'est fait rembarrer avec un certain brio. Sacré programme ! La conjonction entre le comportement visiblement responsable des députés RN et l'indignité de l'extrême gauche a donc fait surgir, contre toute attente, un nouvel arc républicain. Interpellé lors de la séance des questions d'actualité au gouvernement par un député du Rassemblement national, Éric Dupond-Moretti est ainsi convenu du fait que participer à une manifestation interdite était un délit, et a conseillé au député de porter plainte contre les Insoumis. De son côté, Darmanin, en faisant applaudir (y compris par le RN) les policiers morts en service et en renvoyant Sandrine Rousseau à sa médiocrité, semble, lui aussi, jeter des ponts entre la majorité et l'ancien Front national, sans doute à son corps défendant ! « Allez, soyez d'accord avec le RN ! », a jeté Mathilde Panot à Eric Dupond-Moretti, avec une élégance diaphane digne d'une tricoteuse de 1793.

Les gauchistes pourront toujours dire que c'est la preuve d'une droitisation de la Macronie. Mais la Macronie est labile, plastique, mercurienne ; elle n'a pas de colonne vertébrale, pas de convictions autres que l'ordre bourgeois et le profit mondialiste. Elle n'est pas plus à droite qu'à gauche. Darmanin et Dupond-Moretti n'échappent pas à la règle. La question n'a donc pas de portée pour Renaissance, mais elle a une véritable signification pour le RN et la NUPES. Le véritable « arc républicain », désormais, inclut de facto le Rassemblement national. En revanche, la NUPES, tirée vers la gauche par l'agit-prop suicidaire de LFI, commence à sortir du jeu. En politique aussi, il y a une fenêtre d'Overton. L'alliance hétéroclite de tous les ratés de la vieille gauche avec les Khmers verts et les Fouquier-Tinville de banlieue est en train de sortir du champ conventionnel. Et honnêtement, qui s'en plaindrait ?

5863 vues

12 juillet 2023 à 14:42

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

19 commentaires

  1. En première ligne on retrouve le Président et le porte parole dans les médias pour rappeler les grands principes du RN avec entre autre l’immigration ….En sourdine on a le reste de l’entreprise qui cherche tous les moyens pour se développer et remplir sa cagnotte ….La pêche aux voix centristes peut être très rentable. La com et le  »cinema » ne sont pas des spécialités exclusivement Macroniste .

  2. « Qu’en de termes choisis ces choses là sont dites » ….faisons fi de la préciosité cher Monsieur Florac, pour nous réjouir d’un juste retour de balancier en faveur du RN et de sa prudente stratégie au sein de l’Hémicycle..Et..que le diable emporte où il le voudra ses ridicules marionnettes intitulées LFI….

  3. Gouvernement de type « canard sans tête » . Ils sont tellement nuls qu’ils en sont à picorer les idées de leurs oppositions. ____ A quand la destitution du stagiaire incompétent de l’Elysée ? Qu’attendent le sénat et l’assemblée nationale ?

    « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » (Comment je vois le monde (1934) de Albert Einstein)

  4. C’est assez normal plus on va vers le centre et plus cette France molle applaudit, sauf à présenter quelque chose le RN a été exemplaire, mais en ne proposant rien on ne contrarie personne, c’est aussi une stratégie qui peut être payante

  5. 27 députés RN sur les 88 (où étaient les autres ? Absents tel Ponce Pilate ?) viennent de voter, avec Renaissance, une loi liberticide qui autorise les autorités à espionner à distance sans l’autorisation du citoyen concerné son ordinateur, son téléphone, écouter ses conversations privées…
    Une honte ! Ce parti est rentré dans le moule, et se moque de la défense des français !

  6. Il faut ajouter à tout cela le « verbe » du RN !
    Un bon exemple de Scotcheur RN à l’assemblée nationale, n’est autre que Jean-Philippe Tanguy.

  7. Un parti qui ne prône pas le Frexit est bien suspect, qu’il s’appelle RN ou Reconquête. Les étiquettes « J’aime la France », la main sur le coeur, ne valent rien face à la réalité. – – – – – – Quant à la Macronie, elle représente le seul parti vraiment « à droite », très à droite, car très élitiste.

  8. Cette gauche n’a rien à faire à l’assemblée nationale. Ce sont avant tout des destructeurs de la nation.

  9. Il serait grand temps que toute la droite nationale se rassemble et ne parle que d’une seule voix, il y en a marre des histoires personnelles, la France d’abord !!!!

  10.  » La stratégie de respectabilité du Rassemblement national » pointe Arnaud Florac. Mouais … Pas sûr qu’il y ait grand chose de bon à en attendre. Si c’est pour faire du Méloni, ça va aller, merci bien.

    1. Le seul qui serait intraitable, avec un programme réaliste et applicable est le parti Reconquête mais leur vérité dérange ,et fait peur à beaucoup de Français !

  11. Encore une opération de dénigrement contre le Rassemblement National, des orphelins inconsolables d’une droite en perdition, inconsolables qu’ils sont, d’avoir si lamentablement échoué là où Marine Le pen a réussi à faire de son parti la seule force politique d’opposition crédible contre la droite macronienne des Darmanin, Le Maire et Sarkozy.

  12. Tout cela ne fait pas très sérieux. Quelques jours après l’élégante sortie de Dupont-Moretti demandant à MLP de choisir entre Pétain et Poutine, voilà qu’il la trouve respectable.
    La Macronie a toujours besoin d’un ennemi pour justifier son incapacité à gouverner le pays. C’est tour à tour un virus, les non-vaccinés, l’extrême droite, l’ultra gauche, les parents défaillants, la sécheresse, la canicule, CNews…
    La Macronie n’assume aucune erreur et à chaque évènement fâcheux, nous avons droit à un « qui aurait pu prévoir ? »
    A l’évidence, pas notre président qui n’a pas appris grand-chose en 6 années de présidence.

  13. Á part comprendre que le Rassemblement National et Renaissance, c’est du « kif, kif bourricot », je n’ai rien compris.

    C’est génial !

  14. La « convergence » en question ne saurait être que ponctuelle et formelle, quant au fond on imagine mal Renaissance organiser le reflux migratoire.

Les commentaires sont fermés.