« Ils dérapent chef !». Ils en ont assez de l’opposition avec la France Insoumise et veulent changer d’adversaire. Une quinzaine de députés Renaissance emmenés par l’élue de la Marne Laure Miller ont profité des vacances parlementaires pour lancer « une task force anti RN ». Dans le JDD, les membres du « commando » ont un seul objectif : « Faire sortir le Rassemblement National du bois pour montrer ce qu’il est réellement ».

Le choix de la députée de la Marne est tout sauf anodin :  celle qui fut l’adjointe du maire de Reims ex-LR Arnaud Robinet est le vainqueur de la législative partielle au détriment de la députée RN sortante Anne-Sophie Frigout. Elle détaille le dispositif pour le JDD : un référent  de la majorité sera désigné  par commission pour déceler les propositions du RN « absurdes », « incohérentes » ou « inquiétantes ».

Une initiative aisément lisible sur le plan politique puisque, dans un contexte d’incendies allumés par la Nupes et le gouvernement dans un jeu dangereux de pompier pyromane, le RN de Marine Le Pen est sorti grand gagnant de la séquence. Un sondage Elabe pour la chaine BFMTV publié  le 4 avril dernier donne Marine Le Pen (55 %) gagnante face à Emmanuel Macron (45 %) au second tour de la présidentielle, si l'élection avait de nouveau lieu aujourd'hui.

Le spectre européen

Les élections européennes approchent et la Macronie devient donc fébrile. En lieu et place d’un RN « sorti du bois » pour paraphraser Laure Miller, c’est bel et bien Stéphane Séjourné qui a lancé l'offensive. Ce pilier de la Macronie, en pacs avec Gabriel Attal Ministre du Budget et eurodéputé, se verrait bien mener la liste Renaissance aux élections européennes de 2024. « Il s’y prépare et n’attend que cela » souffle un membre de la majorité. Stéphane Séjourné sait que son principal adversaire ne mènera pas une liste de gauche. L’adversaire, la cible, c’est Jordan Bardella. Et le RN… Entre Stéphane Séjourné s’attaquant au programme européen du RN, Olivier Dussopt rappelant « la sortie raciste » du député Fournas qui avait souhaité voir l’Ocean Viking et ses migrants « retourner en Afrique » et la « Task Force » de Laure Miller à l’Assemblée Nationale, on finirait par penser que la majorité a pris acte de la faiblesse de La France Insoumise dans les urnes pour se concentrer sur le principal adversaire. A l'heure de l’allocution présidentielle visant à « tourner la page » de la réforme des retraites, les fidèles d’Emmanuel Macron cherchent eux aussi à changer de séquence. Au fond, l’installation progressive du ring de la précampagne européenne inaugure une nouvelle phase politique qui fait les affaires de tous. Sauf de la rue.

Les députés frontistes s’amusent !

L'offensive générale de la macronie laisse le RN de marbre. « S’ils veulent nous combattre efficacement, il faut qu’ils améliorent le sort des Français », affirme le député RN du Gard Pierre Meurin. Par téléphone, l’élu sudiste s’étonne de l’initiative qui est loin d’être la première pour la majorité, signe selon lui de « grande fébrilité ». Une analyse que partage sa collègue du Var Laure Lavalette : « C’est d’un ringard comme logiciel », soupire la quadragénaire qui s’interroge : « Sont-ils déconnectés à ce point des préoccupations des Français » ? Visiblement, la majorité est préoccupée par les nouvelles orientations électorales de ces mêmes Français qui semblent se détourner de guerre lasse de l’affrontement entre parti de l’ordre et ultragauche. « Ils pourraient faire une task-force sur le pouvoir d’achat, l’immigration ou l’insécurité », suggère le député RN de Gironde Grégoire de Fournas.

Le RN, bientôt un vote de la raison ?

Après la législative partielle en Ariège qui a vu la candidate LFI battue par un front républicain et un RN en avantageuse troisième position dans une circonscription plus rouge foncé que le vin audois, après une bataille des retraites qui a vu un exécutif aux abois affronter une ultragauche au langage chaque jour plus séditieux, après le naufrage des LR qui ont confondu la motion de censure avec un récif périlleux, le Rassemblement National sort grand gagnant par élimination de cette bruyante séquence. Ceci, sans passer par l’obstruction parlementaire ni par une main tendue à la majorité. La barque de la Lepénie navigue entre le radeau de la méduse LR et le Titanic Renaissance sans monter à l’abordage avec la Nupes. De quoi énerver la macronie.

8312 vues

17 avril 2023 à 19:37

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

38 commentaires

  1. Fébrile, la macronie concentre ses attaques sur le RN
    #
    Logique, c’est le seul parti chez qui macron n’ a aucun espoir de trouver des électeurs…

  2. Pour moi le RN est en demi teinte le fait qu’il soit pour une retraite à 60 ans comme la NUPES augure un danger pour notre démocratie et notre économie car la NUPES est bien plus puissante sur le terrain nous le voyons bien avec des grèves qui n’ont rien de revendications professionnelles
    surtout de revendications politiques face au pouvoir

  3. On ne pourrait pas organiser un nouveau face à face entre Macron et Mme Le Pen ? Je suis resté sur ma faim depuis le printemps 2022, et même des précédents…..Dommage que M L P soit bien plus agressive après élections……Je m’y attendais d’ailleurs. C’est pourquoi il faut du sang neuf et sans tabou comme le Z !…..Avec sa Retraite à 60 ans, ça fait le plein de voix, mais ça place le R.N. plutôt à Gauche, Gauche Républicaine Certes, voire Centre Gauche, mais l’U.E. et financiers n’en veulent pas…Le R.N. n’est vraiment pas d’extrême droite, encore une imposture Macroniste…

  4. Task force anti-Macron pour démontrer qu’il a bénéficié d’un emploi fictif chez le banquier. Serais je seul à le penser ?

  5. La logique voudrait qu’aux prochaines élections NUPES et Macronie succombent, mais attention, peut on faire confiance à des électeurs qui il y a moins d’un an ont donné la leur à celui qui a violenté les gilets-jaunes, privé de liberté son peuple au motif d’une pandémie bidonnée, supprimé tous droits aux personnels qui ne voulaient pas recevoir une injection expérimentale, etc…

  6. En fait le programme de la médiocre macronie c’est
    Attention si ce n’est pas notre désastre ça sera le RN ( et ça risque d’être mieux!!)
    Beau programme pour un parti qui devait tout changer…

  7. Pour moi le RN est en demi teinte le fait qu’il soit pour une retraite à 60 ans comme la NUPES augure un danger pour notre démocratie et notre économie car la NUPES est bien plus puissante sur le terrain nous le voyons bien avec des grèves qui n’ont rien de revendications professionnelles mais surtout de revendications politiques face au pouvoir.

  8. Quand on veut débusquer l’absurdité chez ses adversaires, il faut d’abord les débusquer chez soi. Ainsi, on ferme des centrale nucléaires alors que la transformation du parc de voiture thermique en parc électrique nécessiterait au contraire la construction de plusieurs centrales. Il manque au gouvernement un enfant ayant fait le CM2 pour expliquer des choses aussi simples. Mais il est vrai que ce ne sont pas les besoins du pays ou du climat qui sont l’objet de l’attention gouvernementale mais de la tambouille électorale qui permet de conserver les places.

  9. Ce que le peuple attend de cette MACRONIE fébrile, incompétente et détestable, c’est qu’elle concentre toute son énergie pour REFOULER les barbares qu’elle engrange sans cesse dans notre pays qui tuent et ruinent la France. Le peuple français n’en demande pas plus.

  10. Votre photo prête abusivement à confusion. En effet, il m’étonnerait que ce colonel de Gendarmerie, ce commissaire de Police, ce lieutenant de Vaisseau et les autres militaires qui entourent cette « oie blanche », pas si blanche que cela à y réfléchir un peu, relèvent de la macronie. Ce sont tout simplement d’honorables représentants de l’Etat et de la France; et quoi que certains puissent en dire la macronie n’est ni l’Etat, loin s’en faut heureusement, ni surtout la France !

  11. Tout cela est de bonne guerre, mais on attend aussi a sortie du bois de Zemmour, ostracisé à l’extrême droite, mais qui n’est en fait qu’un LR non rallié à Macron, comme Wauquiez, Retailleau, Bellamy et Ciotti – Un filloniste que l’on n’a pas encore habillé pour la nuit et qui prêche un retour au bon sens, aux valeurs traditionnelles et à la réalité, face aux excès wokes et indigénistes de la Nupes, à la démagogie du RN, au bilan énergétique et inflationniste catastrophique du Président Macron et aux réformes sociétales inquiétantes de Renaissance.

  12. Le meilleur adversaire de la Macronie n’est pas le RN mais la Macronie elle-même, qui a dressé 70% des français contre elle.

  13. le gouvernement et ses godillots n’ont rien à faire du peuple ce qui les intéresse c’est le RN, surtout battre le RN, que le peuple ne puisse manger à sa faim ça ne les occupe pas plus que ça, ce bon peuple qui les paie 5000€ par mois pour jouer aux inspecteurs de la police judiciaire. Ils vont nommer un de leurs représentants par commission pour relevé les éventuelles propositions du RN qui leur paraitrait absurde, si tout le monde faisiat ça, on aurait des chiers de dolénaces sur le groupe renaissance notamment son ministre Guérini qui ne sait pas encore que Bardella est le président du RN et non du FN.

Les commentaires sont fermés.