nous l’a dit vendredi soir, à Nevers : « Ça va aller de mieux en mieux. » Le Président Coué est en marche.

Sauf que, ce même vendredi soir, on apprend que l’ a décidé de prendre des mesures très strictes envers le Royaume-Uni, classé comme « zone de mutation des variants », appellation rare attribuée à onze pays du monde seulement, selon Le Figaro. Cela implique que tous les voyageurs venant de Grande-Bretagne seront soumis à une période de quarantaine de deux semaines, qui ne pourra être raccourcie même si le test est négatif. On ne sait toujours pas quelle est la position de la .

Et voilà que l’on apprend en même temps qu’est apparu, dans le quartier populaire de Bordeaux Bacalan, un nouveau variant qui a formé un cluster à partir d’une école. Selon l’ARS, citée par , « c’est un “Variant of Concern” (VoC), soit préoccupant, comme par exemple les variants anglais et indien. Sa souche est anglaise mais avec une mutation. Il est connu, il a aussi été vu en Île-de-France. Mais il s’était très peu exprimé jusqu’à présent, tant au niveau national qu’au niveau . A priori, il n’y avait encore jamais eu de cluster comme ça dans la population générale. »

Mais Santé publique France, toujours dans Le Monde, précise qu’« en Île-de-France, un cluster est survenu dans un établissement de soins en avril. En Nouvelle-Aquitaine, une transmission communautaire a été identifiée, avec deux chaînes de transmission qui touchent un quartier de Bordeaux et d’autres quartiers-communes à proximité. »

Aussitôt, branle-bas de combat, la même ARS demande l’ouverture d’un vaccinodrome pour ce quartier, multiplie les commandes de doses et ouvre la vaccination à tous les majeurs, ce qui ne s’était encore jamais fait en France. « On travaille avec le ministère pour obtenir des doses supplémentaires afin de lancer cette vaccination anticipée sans conditions, l’idée étant ensuite de l’élargir “à la ville et à la métropole” », détaille Patrick Dehail.

« Vaccination sans condition » : évolution de la sémantique et de la doctrine vaccinale…

Par ailleurs, alors que cette mobilisation inattendue pourrait inquiéter, le même spécialiste fournit des chiffres… rassurants : « Aucun [malade] n’a été hospitalisé, ils ont les symptômes habituels ou pas de symptômes. Nous n’avons pas de raison de penser que ces cas seront plus graves et que ce variant est résistant aux à ARN messager. Nous ne sommes pas inquiets et la population n’a pas de raison de l’être. »

Rien d’inquiétant, mais on vaccine en masse et en urgence. J’ai toujours du mal à comprendre…

22 mai 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 7 votes
Votre avis ?
73 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires