Selon un bilan démographique publié ce mardi 17 janvier par l'INSEE, la n'a jamais été aussi basse depuis 1946.

Avec 723.000 bébés nés en France en 2022, le bilan démographique fait état d'une baisse de 2,6 % par rapport à 2021, soit 19.000 nouveau-nés en moins. « Le nombre de naissances en 2022 est ainsi le plus faible depuis 1946 », souligne l'institut. L'indice conjoncturel de fécondité s'établit désormais à 1,80 par femme et poursuit ainsi sa baisse. En 2021, il s'établissait à 1,84 enfant par femme. De même, le taux de fécondité des femmes de moins de 30 ans est en baisse depuis les années 2000, quand les femmes âgées entre 35 et 39 ans ont davantage d'enfants ces dernières années. L'âge moyen des femmes qui accouchent s'établit à 31 ans.

L' indique, en outre, que le solde naturel a atteint « son plus bas niveau depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale à +56.000 ». Le solde migratoire est désormais largement supérieur au solde naturel, avec 161.000 personnes en plus. « Il contribuerait ainsi pour près des trois quarts à la hausse de la population », notent les démographes.

1950 vues

17 janvier 2023

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter