Dans une bande dessinée à paraître en novembre, Superman a un fils encore plus super que son père. L’ancêtre était hétéro et pas très fute-fute, le rejeton est pénétré du réchauffement climatique, de la des réfugiés et de la nécessité de réélire Macron. Bien entendu, il est bisexuel. La totale, sinon rien.

John Kent, fils de Clark Kent (le Superman première mouture), se lie d’amitié avec un journaliste et patatras ! Romance amoureuse, gondoles à Venise, survol de la Gay Pride, trois sur le dos… Le grand jeu. Puis retour aux réalités : réunion avec Sandrine Rousseau. D’où le grand « S » rouge sur le costume bleu. Le héros en pince aussi pour la sémillante écolo. Que choisir ? Le suspense est à comble. La suite dans l’édition de décembre.

Chez l’éditeur DC Comics, la bisexualisation du héros est une manie. Lors de la dernière aventure de Batman, le petit Robin se découvrait à voile et à vapeur. Batmobile branchée sur le secteur. Le lecteur pourrait être déçu que Spiderman ne soit pas déconstruit.

Dans la BD inclusive, Tarzan en tablier à fleurs s’en va de liane en liane aux universités d’été EELV. Fini, la rigolade. Les héros légendaires rentrent dans le rang. Terminé, les aventures rocambolesques du jeune intrépide accroché par un fil à une tour en flamme. Le casse-cou des BD s’emploie désormais à cocher les cases du mondialisme. « La mission, si vous l’acceptez : ne pas oublier une seule case. Bonne chance, mon vieux. »

Sueur au front,  les protagonistes de Mission  impossible s’assoient autour d’une table.

Une heure et demie de cascades sur formulaire. Au bout de ces discussions intensives, tous ressortent avec les préoccupations de Superman. Climato-déprimés et bisexuels confirmés. Grand oublié de l’opération : le spectateur. Il n’est pas certain que le film d’action réalisé à la manière d’un Godard captive les foules. Le concept d’inclusion excluante est en bonne voie.

 

 

 

 

12 octobre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 8 votes
Votre avis ?
41 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires