Tristement mis en lumière par un « trait d’esprit » dans lequel il expliquait son envie de voir Éric Zemmour et ses partisans subir un attentat islamiste, Gaëtan Matis s’est plaint du harcèlement qu’il avait subi suite à cela. Mais l’ami de Yassine Belattar n’en était pas à son coup d’essai.

 

Gaëtan Matis était, hier, sur le plateau de « Touche pas à mon poste ! » pour s’expliquer sur ce tweet dans lequel il faisait part de son envie de voir les partisans d’Éric Zemmour mourir dans un attentat islamique, faisant référence au Bataclan, alors même que le procès des attentats du 13 novembre est toujours en cours.

« Je ne peux plus dormir chez moi, je reçois des menaces de mort », affirme-t-il, concédant que sa « blague » lui a « un peu échappé ».

 

Pas à son coup d’essai

Pourtant, Gaëtan Matis ne voyait pas de problème au harcèlement subi par Mila. Dans une vidéo exhumée par la maison d’édition Ring, on peut y voir celui qui se présente sur Instagram comme un humoriste « licencié pour faute grave » justifier la cabale contre l’adolescente.

« Quand tu penses de la merde, tu dis de la merde, c’est un principe de vases communicants. Mais quand tu dis de la merde, l’avantage des réseaux sociaux, c’est que les gens peuvent répondre. Et je crois que Mila, bah, elle était pas prête pour la réponse », jubile-t-il.

Son passage sur le plateau de semble mettre en lumière que lui non plus « n’était pas prêt », bien que n’étant pas une adolescente de seize ans mais un humoriste, proche d’un ancien membre du Conseil des villes.

Mais ce n’est pas tout. Dans une autre vidéo, tirée cette fois-ci d’un de ses spectacles, on peut voir celui qui écrivait hier, dans un communiqué d’excuses, « Je ne souhaite la mort de personne […] cette polémique est donc inutile », souhaiter la mort des six millions d’électeurs de Marine Le Pen. « Cette même extrême droite a quand même démontré que six millions de personnes,  ça peut disparaître très rapidement », entame-t-il, avant de poursuivre : « Si ça peut nous permettre de rouvrir les hauts-fourneaux de Florange et de sauver Alstom. »

12 octobre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.