La France brûle. Incendiée par la sécheresse, par l’imprudence, par le défaut d’entretien, par la mauvaise gestion des forêts, par les délires écolos, par l’impéritie… Alors, les ministres vont faire de la figuration sur le front des incendies et le Président en profite pour vendre sa soupe : l’Union européenne sans qui nous ne serions rien.

De sa villégiature varoise, Emmanuel Macron a tenu à rassurer les Français. Sur Twitter. Ceux qui ne vont pas sur les réseaux sociaux ne méritent sans doute plus d’être rassurés : ils sont has been. Trop vieux pour participer à la start-up nation.

Donc, jeudi, le chef de l’État a annoncé la bonne nouvelle : « L’Allemagne, la Grèce, la Pologne et, dans les prochaines heures, la Roumanie et l’Autriche : nos partenaires viennent en aide à la France face aux incendies. La solidarité européenne est à l'œuvre. » Et d’ajouter : « Comme en juillet, l’Italie reste solidaire avec la France. Plusieurs Canadair arrivent pour soutenir les pompiers français et européens mobilisés sur notre territoire. » C’est sympa.

Suite à la demande d’aide de la France, la a elle aussi envoyé quatre avions de sa flotte de lutte contre les incendies, « rescEU », qui sont positionnés en et en Suède. Espérons que nos voisins n’en auront pas besoin, sinon, c’est la moitié du continent qui va partir en fumée. Plus haut dans le ciel, c’est le satellite Copernicus de l'Union européenne qui a été activé par la France pour juger de haut ce qui se passe sur le terrain.

C’est bien, la solidarité. On se dit que, pour une fois, l’Union européenne sert à autre chose que nous chercher des poux dans la tête. On se dit aussi qu’il est fort dommage d’en arriver là. On aimerait bien savoir pourquoi, d’ailleurs, on n’a plus les moyens ni le matériel pour s’en sortir seuls. « Partout sur le territoire, plus de 10.000 pompiers et personnels de la sécurité civile sont mobilisés contre les flammes. Avec courage et détermination, ils tiennent. Ces soldats du feu sont nos héros », écrit le Président avant de conclure : « Sauver toutes les vies, sauver tout ce qui peut l’être, puis reconstruire : personne ne sera oublié. »

Des héros, oui, sans aucun doute. Et la France en manque cruellement : il faudrait, nous dit-on, recruter 50.000 pompiers volontaires. Une bagatelle. Et pourquoi une telle pénurie ?

C’est vrai, ça, pourquoi ? Parce qu’en dehors des incendies de forêts, ils en ont assez de tomber dans des pièges, peut-être ? Parce que se faire caillasser quand on intervient sur un de voiture, voire un accident de la route, n’est pas vraiment incitatif ? Parce que courir après le matériel ou devoir se mettre en danger avec des engins hors d’âge, très peu pour eux ?

Le 15 octobre 2019, les pompiers descendaient dans la rue – des professionnels, ceux-là – pour exprimer « un ras-le-bol généralisé ». Une première. Ils étaient près de 10.000 dans les rues de pour dénoncer le manque d'effectifs et de reconnaissance de leur profession.

Au menu de leurs revendications : « la lutte contre la "sursollicitation" (les missions qui ne relèvent pas de l'urgence et du cœur de métier des pompiers), une revalorisation de la prime de feu (28 % du salaire de base, contre 19 % actuellement) à hauteur des primes de risque accordées aux policiers et gendarmes, et des solutions contre les agressions dont ils sont victimes ».

Quel a été le résultat de ces mois de grève ? Un congrès clôturé par un discours de Christophe Castaner, alors ministre de l’Intérieur. Et puis ? Et puis rien. Toujours un manque criant d’effectifs et de matériel. Alors, comment s’étonner que la France brûle ?

6307 vues

12 août 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

59 commentaires

  1. Il n’y a pas besoin de l’union européenne pour recevoir de l’aide des autres pays.
    Rappelons que l’union européenne exige la destruction de nos services publics.

    L’union européenne et l’euro tiers-mondisent la France.

    Sans l’union européenne, nous aurions plus de moyens pour lutter contre les incendies.

  2. La France brûle mais l’État regarde ailleurs…..envoie quelques ministres pour faire de la figuration.
    La France, rongée par  » l’ineptocratie » qui la lamine et la déclasse, est un pays surtaxé, suradministré, mais sous géré et sous équipé. La gabegie et l’imperitie de l’Etat menacent gravement notre pauvre pays.

  3. La réintégration des non vaccinés partout .Ce vaccin non, pas vaccin , ce produit n’a servi à rien , a causer plus d’effets secondaires en deux ans que tous les autres en 60 ans .Donc stop à cette supercherie de la vaccination juste pour enrichir les labos et ceux qui se sucrent au passage .Encore une fois nous subissons l’incapacité de nos élus , incapables dans tous les domaines d’ailleurs .

    1. On vous sent comme en colère. Pour atténuer votre sentiment et affermir vos arguments, voici une lecture pour la fin de l’été : Isbn 9782874341953 . je partage vos sentiments.

  4. Nos pseudos « élite », nous affirme nous avons le plus gros parc d’aéronefs de lutte contre l’incendie de toute l’UE , sauf que beaucoup sont vieillissants , ne pas oublier que comme tout appareil il existe des visites , 25 h /50 H/ 100H , 200 heures , pendant ce temps là, l’appareil n’est pas diponible ,et même si la maintenance bosse la nuit , quand les Canadairs font des largages pratiqement toute la journée le compteur tourne vite . Si on écoutait nos enarques toujours aussi brillants, à la façon dont ils gèrent les problèmes , un orchestre philarmonique serait privé de percutionniste qui ne joue que 30 % du temps ! Macron ,Mozart de la finance,n’a aucune vision à long terme pour la France, d’ailleurs, aime t il seulement la France ? Il ne nous parle que de l’europe , l’alpha et l’oméga macronien.

  5. Comme c est bizarre l été il fait chaud et pire l hiver il fait froid, comment ils font au sud de l’Espagne et en Grèce pour survivre ou au Canada quand il fait -30, en France c est la panique il fait 37 et curieusement des feux parfois 30 prennent simultanément, même dans des endroits où auparavant il n y avait jamais eu de feux, ça me rappelle quelque chose , des poutres de section énorme qui se sont enflammées avec un mégot , et curieusement il s agirait de feux d origine criminel et personne d arrêté décidément la sécheresse a bon dos , on voudrait pas nous enfumer par hasard

  6. Décidément, dans la promotion de l’europe macron fait feu de tout bois. Si j’ose dire.

  7. C’est très étonnant que personne ne s’interroge sur la quantité de feux allumés et disséminés sur pratiquement tout le territoire . La situation de sècheresse aidant , tous ces départs de feu où presque sont criminels mais je ne serais pas étonner qu’ils soient aussi terroristes , il faut attaquer le mécréant par tous les moyens et le feu en fait partie , je dis ça je dis rien … !!!!

  8. Quelques centaines de pompiers européens, quelle joie pour le Président qui maintient par ailleurs hors service cinq mille des nôtres, car non vaccinés…Restons calmes, sinon censure!

  9. Tous ces feux sont volontaire tant que ces racailles ne seront pas puni fermement ça continuera.

  10. pourquoi ne fait on pas intervenir notre armée , vous savez ces gens disciplinés qui sont la pour servir notre pays , capables mieux que personne d’obéir aux ordres et que les français respectent profondément ?

    1. Ce n’est pas le rôle de l’armée. Depuis la fin de le conscription, il n’y a plus de militaires à glandouiller. Ils déjà en manque de permission. A chacun son devoir.

  11. Ah ben, il vaut mieux débourser 43 milliards d’euros pour « payer » les services de cabinets conseillant les 42 ministères inutiles que d’acheter le matériel nécessaire à la lutte contre le feu. Quelle efficacité ! Et quelle clairvoyance !

    1. Bientôt Macron consultera, lors d’un conseil de défense , McKinsey pour savoir comment combattre les incendies. Pour quelques millions d’euros, il apprendra qu’il. faut être prévoyant, faire de l’entretien, avoir des pompiers formés avec du matériel. suffisant …. Comme il y 50 ans

  12. l’homme et les gouvernants n’apprennent jamais, bon j’ai un certain age en 1949 a Bordeaux de ma fenetre j’ai vu les fumées l(odeur….on nous a jouer le jeu de la prudence des coupes feux immenses….. et puis on a oublier..on n’a pas entretenis ces zones on crotoque les chasseurs qui achetent les droits de chasser au services des bois et forets et font attention a la gestion des bois et forets et on ne s’occupent plus de l’entretien et il fait chaud….. et il y a des fous.

  13. Et les pompiers volontaires – 5000 – interdits d’intervenir car ils ne sont pas vaccinés ?

  14. L’UE va « parait-il » nous donner des Canadairs. Ah bon ? Mais qui paie ces Canadairs…les Français pardi. En 2018 la France payait à l’UE 22 milliards et l’UE nous en donnait 18. Pourquoi perdre 4 milliards en cours de route ?
    Par ailleurs je trouve que les Allemands arrivent bien tardivement pour nous aider.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter