On reconnaît généralement un gouvernement sachant bien gouverner à ce don qu’il a de conserver les meilleurs des siens : Olivier Véran, par exemple, ministre des Solidarités et de la Santé en pleine du Covid, a rebondi sous le règne d’Élisabeth Borne au poste de ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement. Aujourd’hui, le voilà bombardé ministre délégué chargé du Renouveau démocratique – voilà qui ne veut rien dire mais ne mange pas de pain – et, surtout, porte-parole du gouvernement.

Quand il tenait à peu près le même poste en pleine pandémie coronavirienne, il avait déjà fait merveille. La preuve par ces propos, tenus sur , le 8 septembre 2020, souvent tronqués par les réseaux sociaux, afin de les rendre plus nigauds encore, mais qui, restitués dans leur intégralité, demeurent à peu près aussi haut perchés : « En réalité, on est sur une pente, avec un facteur de reproduction du virus, le fameux facteur R – combien de personnes, quand je suis malade, je vais contaminer – qui est aujourd’hui aux alentours de 1,2. C’est beaucoup moins qu’au printemps dernier et ça, c’est la bonne nouvelle, car il était de 3,2–3,4 au printemps. C’est-à-dire que le coronavirus circule moins vite, mais il circule quand même et il circule malgré tout de plus en plus rapidement, puisque 1,2, c’est plus que 1. » Bref, on pose 2, on retient 4, on divise par 3 et, globalement, nous avons à peu près l’âge du capitaine.

Ce théorème de Pythagore façon Shadoks était trop beau pour ne pas nous être un jour resservi, tel qu’en témoigne cette autre citation ubuesque, remontant au 5 octobre 2022, à propos de la disette de carburant : « Nous ne sommes pas en situation de pénurie, mais il y a des tensions, assurait Véran. Elles sont temporaires et nous estimons que tout est mis sur la table pour faire en sorte qu’elles soient résorbées. » Et de déclarer, torse bombé : « Ne vous ruez pas tous dans les stations, on ne va pas manquer d’essence. » Le tout, ce n’est non pas seulement de le dire, mais aussi d’y croire.

À l’heure où nos compatriotes faisaient des heures de queue pour pouvoir seulement aller travailler, cet optimisme a dû être apprécié à sa juste mesure. D’où les inquiétudes de ce député macroniste anonyme, relayées par notre confrère Marianne : « On peut comprendre le degré d’exaspération. Mais je ne pense pas que ça laisse des traces durables. La capacité d’oubli des gens est considérable. » Voilà qui n’est pas fondamentalement faux mais, plus cynique, on ne saurait faire. Car autant ceux qui nous gouvernent n'ont pas de limites en matière d’impudence, autant la patience des Français a les siennes en termes de dignité. Certes, abandonné par une Élisabeth Borne partie faire la danse du ventre en Algérie, accompagnée de quinze ministres tandis qu’Emmanuel Macron s’en allait sauver l’Ukraine, on admettra que l’infortuné Olivier Véran pouvait légitimement se sentir bien seul.

Du coup, l’Élysée et Matignon n’avaient d’autre choix que de faire semblant de reprendre la main. Quitte à laisser filtrer des critiques venues de leur propre camp. Ce qui explique ces voix discordantes, citées par Le Huffington Post, dont Patrick Vignal, député de l’Hérault, mais venant du Parti socialiste : « Au moment où Olivier Véran dit que tout va bien, qu’il n’y a pas de pénurie, des gens se battent pour avoir de l’essence dans les stations. » Et d’appeler ses collègues à plus « d’humilité ».

Des conseils bienvenus, à en croire la même source : « 79 % des Français estiment que le chef de l’État et ses ministres n’ont pas été à la hauteur de la situation, selon un sondage Elabe pour BFM TV, publié ce 12 octobre. »

En une telle configuration hautement inflammable, Olivier Véran est-il vraiment l’homme de la situation ? La question peut légitimement se poser même si, en politique, tout demeure possible. Demander à Mr Bean ou Benny Hill de succéder à en Angleterre, par exemple ?

8593 vues

24 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

52 commentaires

  1. je m’étonne, qu’on s’étonne, qu’un menteur invétéré et patenté poursuive la seule chose qu’il sache faire, MENTIR !

  2. Apparemment le peuple aime qu’on lui mente, puisqu’il a reconduit les mêmes bonimenteurs et amateurs inaptes à gouverner. Il faudra donc boire la coupe jusqu’à la lie !

  3. J’ai encore la même question : qui a donc fait en sorte que le casseur et sa clique soient reconduits au gouvernement ?

  4. VERAN médecin praticien hospitalier spécialiste de neurologie, député avant la fin de ses études de médecine a été bombardé par MACRON ministre de la SANTÉ sans aucune connaissance en SANTÉ PUBLIQUE, et encore moins en virologie, vaccinologie, a essayé de gérer la pandémie de SARS-COV-2.
    Aujourd’hui il devrait se recycler et notamment visionner l’excellent documentaire d’ARTE “Des vaccins et des hommes”

  5. Je vais plagier une réplique du film « le diner de con ». « Véran a une bonne tête de menteur »….. et il ment très bien.

  6. Le SEUL moment où Veran n’a pas menti est quand il disait que les masques ne servaient à rien (ce qui était vrai, toutes les études sérieuses le démontraient). Curieusement certains lui reprochent d’avoir menti à cette occasion( ?????..). Mais les autres ne lui sont guère reprochés : dangerosité de la quinine (utilisée depuis 500ans par les Incas, puis par nous, même en Afrique, protection des transmissions par le vaccin (ce qui n’avait jamais été sérieusement démontré), jamais de pass sanitaire alors qu’on a été jusqu’à un pass vaccinal,….etc…

    1. Il ne faut pas sortir de Saint Cyr ou être professeur de médecine pour deviner que les masques sont très utiles voire indispensables dans certaines situations pour certaines activités. Les mettre dans la rue ou en plein air ne sert à rien. Dans la salle d’attente du docteur avec des gens qui toussent, qui éternuent, qui viennent consulter parce qu’ils pensent qu’ils sont malades c’est peut être mieux. Et pour le docteur un FFP2 c’est un outil de travail. Ce qui était vraiment reproché à Véran c’est qu’il disait ça parce qu’il n’avait pas de masques pour ceux qui en avaient vraiment besoin.

    2. Le SEUL moment où Veran n’a pas menti est quand il disait que les masques ne servaient à rien (ce qui était vrai, toutes les études sérieuses le démontraient)
      Ahbon? C’est la grande scientifique Sibeth Ndiaye qui vous l’a dit?

  7. « Ministre délégué chargé du Renouveau démocratique »
    MDR ou quel charabia pour un Saint-Just au petit pied!

  8. La macronie, ce mouvement venu d’on ne sait pas trop où, dont les membres sont tous titulaires d’un doctorat du baratin.

  9. « voilà qui ne veut rien dire mais ne mange pas de pain ». La base même de notre gouvernement.
    « Demander à Mr Bean ou Benny Hill de succéder à Liz Truss en Angleterre, par exemple ? » Ils ne peuvent pas car déjà employés à plein temps. En France.

  10. Le constat, c’est que de depuis le début de la gouvernance de Macron, ses différents gouvernements sont composés de menteurs pathologiques.

  11. Cet homme n’a jamais su faire autre chose que de mentir, pourquoi voulez vous qu’il change aujourd’hui ?

  12. Je pense qu’aux bobards d’or organisés par Monsieur Le Gallou, notre « ministre délégué chargé du Renouveau démocratique » a toutes ces chances de recevoir la récompense suprême. Si ça continu ainsi, tous les membres de ce gouvernement devraient bientôt pouvoirt bénéficier du statut réservé aux intermittents du spectacle.

  13. Dehors cette équipe de pieds nickelés plus baratineurs les uns que les autres et qui nous prennent.pour des imbeciles ..demission de toute la bande .

    1. Ah, si seulement ! Le rêve grandeur nature. Mais avec des opposants comme ceux de LR, on est bien mal partis…
      Vivement que Reconquête ! sorte de sa prime jeunesse. Et là, l’espoir est permis.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter