Récemment, Verlaine Djeni nous racontait l’idée « politico-génialement correcte » de Google consistant à afficher un badge en forme de cœur noir pour informer qu’un commerce était tenu par un Noir. Initiative visiblement poussée par le jet stream depuis les USA, puisque Le Parisien nous informe, cette semaine, de la mise en ligne d’un annuaire de médecins et de personnel de noirs en Île-de- ! Les réactions indignées n’ont, évidemment, pas tardé.

À commencer par celle de la LICRA, qui préfère toutefois parler de « folie identitaire » plutôt que de folie racialiste et somme le ministre de la Santé « de se saisir de cette question pour défendre l’honneur d’une profession et celle de la ! »

De son côté, l’Ordre des médecins a embrayé par un discours digne d’éloge (sans jeu de mots), stigmatisant une initiative contraire « aux valeurs fondamentales de l’humanisme médical et au socle d’une République et de ses valeur laïques ». On ne voit pas trop ce que la vient faire ici, mais ça fait toujours chic…

Toutefois, ces sympathiques génuflexions n’empêcheront jamais que, depuis des millénaires, un réflexe inscrit dans la partie reptilienne de notre cerveau nous pousse à nous sentir mieux parmi ceux qui nous ressemblent. Ensuite, seulement, l’éducation, la culture, la et certaines religions (pas toutes) nous enseignent l’égale dignité de tous les humains.

Il n’est donc pas étonnant qu’en certaines circonstances, ou dans certains domaines comme la sexualité, ou quand il s’agit de confier l’intimité de son corps à autrui dans le cadre médical, ce réflexe archaïque remonte à la surface, alors que le libre choix de son thérapeute est un des principes fondamentaux de notre médecine.

À vrai dire, « celles et ceux » qui veulent être soignés par quelqu’un « qui leur ressemble » n’ont pas attendu l’annuaire de @LEGLOBULENOIR pour ce faire.

Ce collectif de soignantes « afro-descendantes » se donne pour but avoué « d’orienter des personnes racisées vers des soignantes racisées », arguant que la médecine aurait été construite « sur le dos des personnes racisées », mais oubliant que c’est à ces salauds de médecins blancs (militaires, notamment) qu’on doit le traitement, voire l’éradication, de la plupart des maladies tropicales…

Une officine de racistes hystériques gauchisantes parmi tant d’autres qui vise simplement à fragmenter la société française et à y renforcer un apartheid déjà bien avancé.

15 août 2020

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

7 Français sur 10 veulent voir les étrangers condamnés en France emprisonnés dans leur pays

Quant à l'Algérie, après nous être bien excusés et repentis d'y avoir bâti routes, ponts, …