Alexandre Langlois réagit à l’annonce du qui a été décrété par Emmanuel Macron, touchant environ 20 millions de Français.

Il dénonce le manque de moyens pour mettre en place les contrôles et « le brassage de vent » de Gérald Darmanin dans la gestion des violences récurrentes que subissent les policiers.

À lire aussi

Alexandre Langlois : « Remaniement : le message n’est pas terrible »

Même s’il salue la bonne nouvelle du départ de Christophe Castaner, Alexandre Langlo…