L’accueil des élèves du lycée professionnel Pierre-Joël-Bonté, à Riom (Puy-de-Dôme), a été suspendu et l’établissement fermé dès le lundi 11 janvier matin « et jusqu’à nouvel ordre », à la suite d’une « vague de menaces de mort et d’insultes reçues via l’espace numérique de travail (ENT) ». Une enquête est en cours pour déterminer l’origine de ces menaces jugées sérieuses. Un adolescent de quinze ans est en garde à vue, rapporte La Montagne.

Insultes et menaces de mort

Une enquête est en cours pour déterminer l’origine de ces menaces qui ont commencé « par des messages plutôt pornographiques, des menaces de violences physiques pour se terminer par des menaces de mort assorties de la photo d’un djihadiste trouvé sur Internet. Compte tenu du contexte, on prend cela très au sérieux », a expliqué Éric Maillaud procureur de la République de Clermont-Ferrand.

Un lycéen en garde à vue, son ordinateur exploité

Un lycéen a été placé en garde à vue puis mis hors de cause, ce week-end. Un autre élève, âgé de 15 ans, a ensuite été interpellé et est entendu par les policiers. Des vérifications sont en cours sur son matériel informatique. Les policiers tentent d’identifier l’adresse IP de l’ordinateur ou du téléphone utilisé pour envoyer ces menaces.

« Tant que l’on n’y voit pas plus clair, on ne veut faire courir aucun risque ni aux élèves ni au personnel », explique le rectorat. « En attendant, une cellule de crise a été mise en place au lycée pour accueillir les élèves qui n’auraient pas reçu le mail de la direction annonçant la fermeture mais aussi pour les enseignants qui voudraient avoir des informations. »

11 janvier 2021

À lire aussi

Risque terroriste et migratoire dans les Pyrénées : Defend Europe à la frontière franco-espagnole

L’objectif de cette mission est de contacter les forces de l’ordre « en cas d’intrusion » …