Les gilets jaunes ont fait la preuve de la place essentielle du maire !

Depuis de nombreuses années, l’on nous explique que seules les grandes régions et les grandes métropoles seront, demain, capables de nous hisser à hauteur des enjeux européens et mondiaux, ce que jamais ne feront nos départements, et encore moins nos petites communes rurales.

Alors, ces dernières années, nos gouvernements de droite comme de gauche ont fait voter successivement les lois RCT, en 2010, MAPTAM, en 2014, NOTRe, en 2015, textes qui visent sans discontinuer à la réduction des attributions des maires, puis la disparition des petites communes, insignifiantes au regard de nos dirigeants.

Tellement insignifiantes que le président de la République ne jugeait pas utile de se rendre à la clôture du congrès annuel des maires de France en novembre dernier…

Mais, coup de théâtre ! Alors que les fusions, créations de communes nouvelles,
intercommunalités et autres transferts de compétences sont en cours, les gilets jaunes se mobilisent en décembre et forcent le président de la République à se tourner vers les maires pour renouer le dialogue avec la France.

C’est la démonstration de la place essentielle, du rôle naturel des maires, de leur utilité pour entendre et garder le contact avec les Français. Je crois que, maintenant, nos dirigeants l’ont compris.

Alors, forts de ce constat encourageant, n’avons-nous pas une formidable occasion à saisir qui se dessine pour les élections municipales de 2020 ?

Nous qui voudrions participer à la reconstruction d’une France conforme à nos aspirations, fidèle à notre identité multiséculaire, libérée de la centralisation parisienne et européenne, c’est par les communes que nous pourrons transformer les esprits et aider notre pays à retrouver les conditions de son unité.

Oui, la France du terroir est encore là avec son maire, son conseil municipal, les bénévoles de la mairie au service de tous pour assurer un lien de convivialité, de solidarité et de cohésion entre ses habitants. La commune est le lieu où nous pouvons faire du bien, toucher le cœur de nos compatriotes parce que nous pouvons être proches d’eux et qu’élus, nous pouvons leur rendre service dans leur quotidien.

Nous devons nous engager aux prochaines municipales.

C’est à tous les Français du pays réel que s’adresse cet appel, à ceux qui croient encore à la France, qui croient encore aux vertus de notre peuple, ce peuple qui a fait de si grandes choses pour la France et dans le monde !

Ne laissons pas les commandes aux déracinés, à ceux qui, à travers leurs ordinateurs et leurs statistiques, ne connaissent la France que dans sa dimension économique et qui veulent nous rendre interchangeables et manipulables à souhait !

Cet appel s’adresse à toutes les bonnes volontés, à tous ceux pour qui FRANCE veut dire quelque chose, et tout particulièrement à ceux qui s’affirment encore catholiques. Les catholiques ont déserté depuis trop longtemps la Cité. Or, la situation de notre pays est grave, il est temps de s’impliquer dans les affaires de la commune.

N’est-ce pas un merveilleux apostolat que de travailler au bien commun dans son conseil municipal ? Si vous voulez que la France conserve ses racines chrétiennes, alors il faut, vous aussi, vous engager.

Les élections municipales se tiendront en 2020, occasion unique de travailler au retour de la vraie France et, déjà, de nombreuses associations, dont Élus catholiques dans la Cité, s’organisent pour vous aider dans votre démarche de reconquête municipale. Nous serons à vos côtés, alors n’hésitez plus, engagez-vous généreusement pour les municipales de 2020 !