Les Républicains commencent à y penser : il y aurait peut-être un « vote caché » en faveur d'Éric Zemmour. Cette hypothèse a déjà été évoquée par le passé, notamment en 2017, au sujet de François Fillon. Elle ne s'était pas avérée très pertinente. Cette fois, donc, ce serait différent. Beaucoup d'électeurs de droite envisageraient ainsi, sans le dire, de donner leur voix au candidat de Reconquête, ce qui permettrait au jeune parti politique de compter sur un important réservoir de voix et, peut-être, de créer la surprise au soir du premier tour. Nicolas Sarkozy lui-même estimerait que le potentiel électoral de Zemmour serait largement sous-évalué. L'Opinion écrit, le 25 janvier : « Au siège des Républicains, on note que les courriers d’adhérents appelant les dirigeants du parti à davantage prendre en considération ce que dit Éric Zemmour n’ont jamais cessé depuis l’automne. »

L'application d'intelligence artificielle Qotmii, plébiscitée par les zemmouristes, le place par ailleurs en tête des candidats à l'élection présidentielle, sur la base d'une analyse des et des interventions médiatiques. Les politiciens de droite, eux, constatent la ferveur de ses meetings.

La crainte s'emparerait même de La République en marche chez qui, selon LR, la même analyse serait partagée. Mais alors, nous aurait-on menti dans les en parlant de « campagne qui stagne » ? On n'ose le croire. Ce serait du complotisme.

Il est encore trop tôt, bien sûr, pour se faire une opinion sur cette élection et sur le tour quelle prend. À certains indices, notamment un récent sondage sur les opinions du corps électoral, on devine toutefois que la France bascule massivement à droite. Il va être difficile d'insulter, à la et dans les journaux, une majorité de Français. Cela soulagera les militants historiques qui sont, depuis quarante ans, condamnés à la sociale. Dans ce contexte, les alliances de circonstance de Valérie Pécresse avec les centristes ne vont probablement pas dans le bon sens. Les attaques du RN contre les propos clivants d'Éric Zemmour non plus.

Comme le disait assez maladroitement Agnès Evren, porte-parole sur BFM TV, le 25 janvier : « La base est très radicalisée mais pas les cadres. » De là, sans doute, cet important réservoir de voix qu'ils prêtent à Zemmour, qui sera peut-être (ou peut-être pas) la surprise de ce scrutin.

 

37210 vues

27 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

156 commentaires

  1. j’en ai vu des élections dans ma vie , mais pourries comme celle ci , jamais .. le plus grand malheur pour notre pays serait que le macron repasse ….

  2. Je ne suis pas un fan de football. Pourtant il y a des évènements majeurs comme la coupe du monde qui marque les esprits. En 1998 encore jeune, je m’enflammais à chaque match de cette belle équipe de France et exultais lors de l’inoubliable finale, il y a 4 ans je n’ai pas suivi cette épopée. Quel rapport avec Zemmour me direz vous? Le voici, le plus beau jour de ma vie d’électeur fut le 21 avril 2002, je rêve de revivre celui ci comme la victoire des bleus il y aura bientôt 20 ans.

  3. Il y a des chances pour que ce soit vrai. Imaginez que les gens commencent à se dire: »tiens, Zemmour a des chances de gagner, alors ça vaut peut être la peine que je me déplace pour voter pour lui »
    Cachez ce sondage que je ne saurais voir…..

  4. Mais bien sûr que les sondages sont truqués ! Je ne les écoute jamais et je suis certaine que Jupiter a beaucoup chuté ; ils nous prennent pour des crétins influençables. Personnellement, si on m’interroge sur mon intention de vote, je dirai exactement l’opposé de ce que je ferai vraiment ! Ça ne les regarde pas et ils auront la surprise le jour de l’élection. Et je n’ai pas une “intention” mais une certitude.

  5. Il est impossible que Macron stagne à 25% les sondages sont une tromperie d envergure nationale. Son beau fils dirige un institut de sondage ce n’est pas par pur hasard.
    L’engouement national pour Éric ZEMMOUR prouve le contraire. Et à ce jour plus de 85000 adhérents pour RECONQUÊTE. Ça ce n’est pas le hasard c’est une réalité.

  6. Les instituts de sondages font un tri systématique préalable en éliminant les votants hésitants. Ils veulent du « béton ». Les votes prévus avec détermination sont certes intéressants, mais pas seulement. Autrement dit, un bon sondage consisterait en un classement par chaque sondé, dans l’ordre de ses préférences. Avec possibilité de liste vide ou limitée, ou même avec différents noms sur la même ligne. Cela donnerait un résultat bien plus précis . Et encore mieux en décuplant l’échantillonnage.

  7. Je suis absolu convaincu que Zemmour est largement en tête des sondages, sinon comment expliquer ce déferlement de haine, d’insultes, de mensonges, d’infos biaisées
    des opposants politiques et des médias serviles à la macronie
    Tout ce qu’il fait ou dit est aussitôt analysé de manière tendancieuse, mensongère, par les médias qui en faisant ça pensent manipuler l’opinion, mais je crois du moins je l’espère que cette fois ci les français ne seront pas dupes de ces roueries.

  8. On avait cru Éric Zemmour incapable de s’imposer face à Emmanuel Macron. Quelle erreur, il suffisait pourtant de lire à l’envers les vingt-et-un derniers sondages publiés depuis début janvier.

    Au lieu d’Éric Zemmour avec 12% en moyenne en quatrième position et Emmanuel Macron en première avec 25%, il suffisait de lire : Éric Zemmour avec 25% en moyenne en première position et Emmanuel Macron en quatrième avec 12%.

    Ce n’était quand même pas compliqué. Sommes-nous bêtes !

  9. Paraître petit, se faire discret, ne rien céder, diminuer le chiffre des sondages; tout le monde dira, on ne compte plus sur Z, il est fini. Attendons le vote d’avril 2022 pour se montrer et déchainons-nous pour le 2 ème tour. Ceux qui se pressent de passer à l’action en dévoilant toutes leurs munitions n’aurons plus de surprise au moment opportun, flop. Et Z passera, surprise.

  10. Pas mal ce Qotmii, avec des outils de ce genre on va se passer des sondeurs dûment accrédités par le pouvoir avec bonne orientation.

  11. grand soucis chez les LREM…..le parti RECONQUÊTE avec ZEMMOUR et MARION MARECHAL…..UNE GRANDE ET BELLE DROITE sera née……

  12. …et il n’a pas fini de monter avec la venue prochaine et tant attendue de Marion Maréchal !

  13. je n’ai jamais douté une seconde que ERIC ZEMMOUR était bien plus haut dans les sondages……la vérité se sait tôt ou tard…..LA PREUVE….ce n’est qu’un début , et si MARION MARECHAL le rejoint (vu qu’ils ont les mêmes idées) REUNIR TOUTES LES DROITES …et faire un grand parti de DROITE…..ce sera une grande victoire contre MACRON et la mondialisation

  14. Nouvelle Offre Politique, qui était bien manquante, vu le nombre en fort % d’abstentions aux précédentes élections, Zemmour Reconquête ne peut que récupérer un maximum de ce 1er Parti de France les abstentionnistes les oubliés Républicains. Rien d’étonnant que les sondages en ce qui le concerne soit sous estimés….Les sondages ne peuvent pas interroger les abstentionnistes….Il suffira qu’ils aillent voter en masse. Les offres des Autres Partis sont connus, donc pas d’abstentionnistes..

  15. Sur C8 JEUDI SOIR, on a pu apprécier face à la haine quasi hystérique de la part du leader islamogauchiste JL Mélenchon, la retenue et la qualité des démonstrations d’E. Zemmour, susceptibles de convaincre les indécis éventuels.

    Bravo , Monsieur Zemmour pour votre courage à affronter un gourou dont les intentions de « créoliser » la France, d’y généraliser l’exception LGBT, de supprimer le remboursement de la dette nationale, constituent des délires psychiatriques

Les commentaires sont fermés.