Jérôme Salomon dépassé d’une courte tête, Olivier Véran coiffé sur le poteau, s’échappe du peloton et souhaite, en avant-première, que le très attendu vaccin anti-Covid soit obligatoire. Prem’s ! Une hôtesse en maillot de bain lui remet un bouquet de fleurs. Vive le champion. Et à demain pour l’arrivée à Nantes.

Comme déroulant un tapis rouge aux futures injonctions macroniennes, face au journaliste qui l’interroge, l’écolo confirme son souhait latent de ne tenir aucun compte des quelque 45 % de Français réticents. Sanctions, empêchements, restrictions, le candidat EELV laisse au bon soin du gouvernement d’imaginer les mille et une manières de contraindre les population réfractaires. Un régal en perspective. L’interdit ravit l’écolo, l’obligation le transporte. Voitures prohibées, Tour de France refusé, masque imposé, le tout lui apporte une joie non dissimulée. La perspective d’un vaccin le séduit à condition que la moindre réserve soit suivie d’un bannissement de la société.

Cette obligation vaccinatoire obtenue, Yannick Jadot et ses ouailles exigeront tout naturellement que les Français se rendent au labo à vélo. Des couloirs avec pictogrammes de seringues pour les cyclistes déjà piqués… Anne Hidalgo trépigne. Et des salles de shoot pour les accros au vaccin et un Paris Plages avec des lancers de fléchettes imbibées de l’antidote miracle !

Le journaliste objecte à Yannick Jadot que des esprits chagrins au sein de son parti pourraient venir troubler cette espérance de nirvana sanitaire. Une certaine Michèle Rivasi, dossard numéro 2 après Dieu Jadot, s’était montrée vaccino-sceptique, il y a quelques années. « Les vaccins créent plus de problèmes qu’ils n’en résolvent », avait déclaré cette effrontée, en 2015. Le père la piquouse évacue la question. Elle a changé d’avis. Et quand bien même celle-ci persisterait dans l’erreur, « 99,99 % des autres » sont favorables, affirme le leader vert. Convaincre le 0,1 % fera l’objet d’une université de printemps suivie d’un congrès au cours duquel une commission votera l’exclusion des trouble-fête après concertation avec la base. Un accord en 2023 n’est pas exclu.

« Si le vaccin arrive, vous vous ferez vacciner ? » demande une journaliste. « J’espère que je pourrai me faire vacciner, mais je ne pense pas faire partie des populations les plus vulnérables. Il n’est pas question qu’il y ait des passe-droits liés à certaines catégories de population. » Halte-là, camarade ! Les vaccino-sceptiques exigent qu’un passe-droit vaccinal en faveur des membres de EELV soit décrété. Eux d’abord. Au fil des mois, la couleur du militant écolo serait, ainsi, un bon indicateur de la fiabilité du vaccin. Vert clair : tout va bien. Vert foncé : troubles divers. Orange : a viré trumpiste. Produit toxique. Abandon de l’expérience.

Conclusion morale : seul un test obligatoire au sein du parti de Yannick Jadot permettra de ne pas recourir à la contrainte vaccinale. Allez les verts !

10 novembre 2020

À lire aussi

Noël spécial Covid : les experts anglais rivalisent d’idées saugrenues

Réchauffé jusqu'à la ceinture et la goutte au nez, il ouvrira son cadeau : une barrière. C…