À la suite d’une vaste enquête préliminaire, le pôle Santé publique du parquet de Paris vient d’annoncer l’ouverture, ce mardi 10 novembre, de quatre informations judiciaires sur la gestion critiquée de la crise du Covid-19, relate France Bleu.

253 plaintes contre les décideurs et organismes publics

Quatre informations judiciaires distinctes ont ainsi été ouvertes contre X pour « abstention volontaire de combattre un sinistre », « mise en danger de la vie d’autrui » et « homicides et blessures involontaires ».

En juin dernier, le procureur Rémy Heitz précisait que l’enquête préliminaire « n’était pas là pour définir des responsabilités politiques ou administratives, mais pour mettre au jour d’éventuelles infractions pénales » de décideurs nationaux. L’ouverture de ces quatre informations judiciaires fait suite au dépôt de « 253 des 328 plaintes mettant en cause des décideurs et des structures publics nationaux dont le parquet de Paris a été destinataire depuis le 24 mars ».

Cette enquête nationale ne concerne pas les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), qui font l’objet d’enquêtes locales, dont deux à Paris, mais également à Nanterre ou Grasse (Alpes-Maritimes).

Le mois de juillet dernier, une autre information judiciaire visant Édouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn avait été ouverte au sujet de leur gestion de la crise sanitaire avec une enquête confiée à la Cour de justice de la République. Le 15 octobre, plusieurs perquisitions avaient été menées. Parmi les personnalités concernées figuraient le ministre de la Santé et l’ex-Premier ministre.

10 novembre 2020

À lire aussi

France 2 obligée d’annuler son émission politique en banlieue parisienne car « la police ne peut pas assurer la sécurité des équipes »

Le jeudi 26 novembre, France 2 diffusait un nouveau numéro de son émission politique « Vou…