Après un an de mobilisation des gilets jaunes, Xavier Raufer fait le point sur le mode de répression du gouvernement face à ce mouvement. Il cite des témoignages de médecins hospitaliers parlant de « boucherie » et rappelle les sanctions sévères appliquées par la Justice.

Au micro de Boulevard Voltaire, il dénonce le deux poids deux mesures : d’un côté, « une répression sauvage », de l’autre, « une non-répression » des actes d’insurrection contre l’État dans les quartiers sensibles.

Partager

À lire aussi

Xavier Raufer : « Le vivre ensemble n’existe jamais et pour personne ! »

À Dijon, depuis quatre jours, c’est la guerre des gangs, Tchétchènes contre Maghrébi…