Après accord consensuel des 27 pays européens , la campagne de vaccination débutera dimanche 27 décembre. Simple coïncidence ou symbole historique fort, permettant aux oublieux ou désinvoltes de réviser leur choix ?

Pour le moment, en France, il semble que les réfractaires soient encore très nombreux, soit environ 40 % de la population !

Selon le ministre de la Santé, les premières vaccinations (quelques dizaines) auront lieu dans deux ou trois EHPAD , en région parisienne et Bourgogne-Franche-Comté, en particulier. On ne sait pas si les télévisions seront là pour enregistrer et publier ces événements d’importance et encourager les incertains.

Mais il est douteux qu’à l’instar des États-Unis, nous assistions à la toute première piqûre d’une infirmière. En effet, selon le interne d’une organisation professionnelle, 76 % du personnel des refuserait de se faire vacciner !

Cette campagne ne débute vraiment pas sous les meilleurs auspices…

Olivier Véran, commentant un projet de loi rendant la vaccination quasiment obligatoire, s’est exprimé mardi soir, sur TF1, pour confirmer qu’il n’en serait rien… avant plusieurs mois et l’observation des résultats de la campagne engagée.

La surprise viendra peut-être de l’implication directe et hautement médiatisée de ministres ou responsables politiques, tel Jo Biden aux USA ? Certes, notre Président, encore sous l’emprise du virus, ne saurait montrer l’exemple à la nation. Mais pourquoi pas un.e de ses proches ?

La saga Covid risque bien, hélas, de ne pas s’éteindre de sitôt si les réfractaires persistent.

25 décembre 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.