Trois cas de variole du singe, maladie infectieuse également appelé monkeypox, ont été détectés, le mercredi 10 août, dans un camping du Var, a informé l’agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué.

Les personnes contaminées sont trois membres d’une même famille, venus en camping-car y passer leurs vacances. Si la a utilisé les infrastructures sanitaires du camping, l’ARS note une chance « très faible » de contamination et n’envisage pas de mise à l’isolement des usagers du camping. « Selon les investigations menées par l’agence régionale de Provence-Alpes-Côte d’Azur, la n’a eu, au cours de son séjour de quelques jours dans le camping (du 6 au 11 août), aucun contact étroit et prolongé avec d’autres vacanciers ou avec le personnel du camping », précise le communiqué

L’état de de la se veut rassurant, ont ajouté les autorités sanitaires. Tous trois ont quitté les lieux et ont été placés à l’isolement, a tenu à préciser l’ARS.

La variole du singe - nommée ainsi en raison de sa découverte en 1958 chez des macaques en laboratoire - est due à un virus provenant des forêts d' de l'Ouest et d'Afrique centrale. Plusieurs épidémies ont déjà eu lieu, mais à une faible échelle. Depuis 2022, c'est la première fois qu'un si grand nombre de cas est répertorié, en particulier hors d'Afrique. Environ 2.500 malades ont été recensés en France, depuis le début du mois de mai. Au total, environ 27.800 cas ont été rapportés sur cette période à travers 80 pays.

5325 vues

11 août 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter