Editoriaux - People - Polémiques - 16 mars 2019

Tout le monde n’est pas Vidocq, M. Castaner non plus

Mais qu’ils sont mesquins, ces redresseurs de torts aux petits pieds, ces procureurs du dimanche et ces jansénistes à la triste mine ! Depuis quand un membre du gouvernement ne pourrait-il plus aller bambocher entre amis, fût-il ministre de l’Intérieur ? Dieu sait que j’ai des reproches à faire à M. Castaner, notamment de laisser tirer au LBD sur les gilets jaunes par ses troupes, mais de là à lui chercher des poux dans sa barbe de mauvais garçon parce qu’il danse avec une de ses ex-collaboratrices, avant même le commencement du carême, il n’y a franchement pas de quoi casser trois pattes à un canard.

Sauf que le canard « people » en question, qui a révélé la non-affaire, fait ses gorges chaudes de ce genre de ragots à commères. Le scandale fait vendre, même quand il n’y a pas de scandale. Faire le buzz suffit. La médisance a toujours ravi les petits esprits, pointilleux sur des vétilles mais lâches dans l’action. La dérive puritaine de la société française me navre parce qu’elle fait descendre au niveau de l’égout les débats politiques.

Car, au fond, lors de cette nuit bien tiède, le ministre de l’Intérieur n’a commis aucun scandale, il n’était ni ivre ni indécent, à ce que je sais et que je n’aurais pas dû voir, et il est du plus haut comique d’entendre ses détracteurs s’inquiéter soudainement de sa sécurité. Ce sont généralement les mêmes qui crient haro sur l’argent dépensé pour assurer le train de vie de nos ministres. Quelle mauvaise foi !

Il y a un temps pour tout et nos plus grands héros de guerre n’étaient pas tous des moines-soldats, loin de là. Il est vrai que c’était des héros, et l’on pardonne bien des travers à des héros. Mais il ne s’agit pas du pape, que diable ! Je me moque éperdument de la bonne moralité des mœurs de nos hiérarques républicains, ce dernier adjectif expliquant peut-être cela. Je ne demande pas au ministre de l’Intérieur d’être un premier prix de vertu mais d’assurer ma sûreté et, par la même occasion, celle de mes compatriotes.

Alors, quitte à flirter… autant que ce soit avec l’illégalité, du moment que c’est pour la bonne cause, comme un certain Vidocq ! Monsieur Castaner marquera-t-il l’Histoire de France et, surtout, sera-t-il aussi efficace que l’illustre chef de la police de Sûreté ? On peut en douter. C’est une autre question que dénouera l’avenir.

À lire aussi

Cahuzac : La Fontaine avait raison, dans tous les sens…

Frapper un homme qui est seul et à terre me répugne. …