Tintin au Congo, colonialiste ? Cette accusation date de bien avant le wokisme. Mais la pression de cette idéologie sectaire est telle que Casterman vient de céder en rééditant l’album avec une préface qui le « contextualise » ; autrement dit, le lecteur est averti que l’album exprime le racisme et le paternalisme des années trente. L’éditeur ne semble pas fier de la chose, imposée par l’esprit du temps. Sortie en novembre, cette version colorisée de l’originale de 1931 n’a fait l’objet d’aucune publicité et la nouvelle couverture n’apparaît pas sur le site de Casterman.

Une girafe regardant passer l’automobile de Tintin, avec son boy et Milou - et la caméra -, ne convenait pas à une édition ad usum delphini. Adieu, l’image mythique dessinée par Hergé. Elle est remplacée par Tintin face au lion. Ainsi disparaît le petit Noir jugé « caricatural » voire « raciste », avec son nez épaté et ses grosses lèvres. Mais voilà, au lieu de s’en féliciter, Pascal Blanchard, « spécialiste de l'imaginaire et de la propagande colonialistes », rugit de colère : « Cette couverture, ils l'ont déracialisée ! » Quant à la préface, il la trouve « contestable » car elle ne dit pas qu’« Hergé a fait un choix politique d'ignorer les sources qui décrivent la violence de la colonisation ».

Autrement dit, quoi que Casterman fasse, les wokistes et autres douteux spécialistes post-coloniaux lui donneront tort. C’est le principe même, machiavélique, de l'idéologie woke : que l’homme blanc et ses œuvres soient toujours coupables.

La Barbie cherokee n’est pas bien chaussée

Il n’arrive pas autre chose à Mattel, qui vient de mettre sur le marché une poupée Barbie cherokee. Inspirée, s’il vous plaît, par Wilma Mankiller, première femme cheffe de cette nation indienne. Les fillettes cherokee se sont ruées sur cette poupée. Mais les pointilleux wokistes ont noté que la poupée ne porte pas ses mocassins traditionnels, que son panier est vide de toute production artisanale typique, qu’elle ne porte pas de collier tressé. Bavure typographique : sur l’emballage, la phrase en caractères cherokee se lit « nation poulet » au lieu de « nation cherokee ».

Une « fake news » de Télérama, en loucedé ?

Mais surtout, dit Télérama, « les traits de la femme politique, disparue en 2010 à l’âge de 65 ans, ont été "barbisés" – entendez "subtilement" rajeunis et européanisés ». Déracialisée elle aussi, Wilma Mankiller ? En vérifiant dans la presse américaine, on lit que c’est l’inverse qui a été reproché : « Certains ont dit que la peau de la poupée était trop sombre, suggérant qu’il y a un effort à faire pour que la poupée ait l’air plus "indienne" », écrit le très officiel Voice of America. Frôlerait-on la « fake news » chez nos confrères de Télérama ? Peu importe, c’est pour la bonne cause : c’est forcément les Blancs qui sont racistes, pas les Indiens.

Hannibal victime de l’« afro-centrisme »

Restons dans les couleurs de peau, cette obsession woke. Après avoir enflammé l’Égypte avec une Cléopâtre noire, Netflix fâche la Tunisie en choisissant, pour incarner Hannibal, Denzel Washington. À leur tour, les Tunisiens trouvent que le célèbre acteur afro-américain a la peau un peu trop foncée pour les représenter - plus exactement, pour jouer un Phénicien -, c’est-à-dire un « Blanc sémite », écrit le média tunisien La Presse. Pourquoi pas, pendant qu’on y est, lui faire traverser les Alpes sur des éléphants d’Asie ?

Les réseaux sociaux tunisiens dénoncent « l’afro-centrisme » de Netflix et la « correction ethnique » qu’elle implique. La question s’est invitée au Parlement. Parlant de « risque de falsification de l’Histoire », le député Yassine Mami a interpellé le ministre de la Culture. Il lui a demandé de « défendre l’identité tunisienne » et de prendre position officiellement. La réponse de Hayet Guettat vaut une réponse de Rima Abdul-Malak: « C’est de la fiction, c’est leur droit. […] Qu’est-ce qu’on pourrait faire ? »

Bonne nouvelle : on apprend, ce matin, par La Presse que le réalisateur Moez Kammoun prépare, lui aussi, son Hannibal, un film 100 % tunisien. De fait, il contrera celui de Netflix, ne serait-ce que parce que, comme l’écrit Salem Trabelsi, « son Hannibal ressemblera à tous les Tunisiens », ce sera « un personnage auquel tout Tunisien peut s’identifier ». La Tunisie n’a été arabisée qu’au VIIe siècle, mais qu’importe, les Tunisiens défendent toute leur Histoire, et Hannibal, ce héros phénicien, en fait partie : ils ont bien raison. Les peuples ont toujours raison contre le wokisme.

6594 vues

11 décembre 2023 à 17:00

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

13 commentaires

  1. Faudrait savoir ! Astérix au Canada est banni car son « Indienne » – pour le coup avec tout l’ apparat et le vestimentaire de son ancestrale coutume- était jugée  » sexy et corvéable » ? Que dire de ce chanteur -danseur des années 80 aux USA qui se fit blanchir la peau ? Autant interdire tout Tintin : Dupont et Dupont qui selon leurs pérégrinations s’ habillent en habits folkloriques suivant les pays où ils filent l’ enquète. Hergé « traite » les Chinois de « sales Chink » dans le Lotus bleu, il raille l’ accent des pays de l’Est, montre un personnage en djellaba fouettant une femme….Tintin vole à son secours et…Il s’ agissait d’ un tournage de film. Morris ( Lucky Luke) passera bientôt à la trappe. il n’ est pas rare qu’il démontre la communauté asiatique avec un chapeau de paille de riz, un fer à repasser, de grandes dents et un sourire permanent, soulignant une parfaite docilité. quand ils ne sont pas traités de « face de citron ». Marre que l’ on sorte tout de son contexte. L’ art de la caricature est de – justement- prendre du recul. S’ en servir tous les jours et sans l’ accord de la personne devient offensant. J’ ai plein d’ amis ( et de gens dans ma famille ) que ne sont pas blancs de peau. Stop wokisme.

  2. A mon avis simple. Decomposer le Traite avec l’Algerie et doucement mais surement changer notre attitude vis-a-vis de ce pays et faire grande attention aux autres pays du maghreb, non de ne pas se laisser ordonner des « choses » (Religion, moeurs,coutume, lois,facilites etc etc ) qui ne sont pas propre a notre pays La France. Il faudra mettre de l’ordre dans ce poulailler pour une fois et de bon, et ne pas avoir peur de leurs « vengeances » qui sont de toute fois dirige contre nous pour nous dominer avec leur systeme de oppression religieux. La France vous accueille oui !!!! mais en respectant les lois et coutumes de votre nouveau pays. Nationalite singuliere pas deux ou trois etc….Vous etes d’accord avec ce qui nous sommes ce que nous avons. Welcome!!!

  3. « Pascal Blanchard, « spécialiste de l’imaginaire et de la propagande colonialistes », Qui c’est çui-là? Et combien ça lui rapporte?

  4. Attaquer Tintin; un vrai scandale. Bandes de Moules à gaufres, Bachibouzouks, Anthropopithèques, Cloportes, Coloquintes, Doryphores, Sinapismes….

  5. Question : Comment vivent nos amis Africains depuis que les barbares coloniaux les ont abandonnés à leur sort, voilà 63 ans ? Ben, ils affluent en nombre ….. chez les descendants des barbares !! Idiot, non ?

  6. Le wokisme n’est que les nouveaux habits du gauchisme. Il ne faut pas craindre de le dénoncer pour ce qu’il est, une machine à détruire nos sociétés, et à détruire les démocraties. Ils se cachent derrière des idées généreuses comme l’écologie, la lutte contre le racisme, l’égalité. Ce ne sont que des paravents, un écran de fumée. Il faut avoir le courage de faire front et boycottons les marques diffusants cette idéologie. Au passage, la publicité est leur meilleur allié, je zappe de plus en plus.

    1. Les wokistes sont réellement des écrans de fumée parcequ’ils abusent un peu trop de ces fumettes qu’ils inhalent et d’autres vapeurs de produits qui leur mettent le cerveau à l’envers.

  7. Tout simplement, boycotter tous ces produits ! C’est par l’argent qu’on finira par les faire craquer ! Walt Disney qui a perdu des milliards, a été obligé de faire machine arrière, me semble t-il

  8. Voilà ce qui dérange :  » l’homme blanc et ses oeuvres , ces chefs d’oeuvres , sa gastronomie , sa culture , ses inventions , sa science ….  » L’homme blanc est donc le grand coupable même de la pluie , du vent etc …. Sauf que sans l’homme blanc certains ne seraient rien . Quand à la falsification de l’histoire nous avons un champion en la matière .

Les commentaires sont fermés.