Racisme anti-Blanc : La gauche en PLS

Capture d’écran (4423)

Un petit bien pour un grand mal. Le meurtre de Thomas a Crépol aura eu pour conséquence la fin de plusieurs dénis. Déni d'une insécurité n’épargnant plus aucun territoire. Déni de la dangerosité de mineurs déambulant armés jusqu’aux dents. Et surtout, déni d’un racisme visant expressément les Français blancs. Sur ce dernier point, les yeux semblent s’être décillés à la vitesse grand V, redonnant subitement la vue à des responsables politiques qui, hier encore, n’y voyaient goutte.

C’est le cas, notamment, d’Édouard Philippe. « Il est bien possible qu’il y ait une forme nouvelle de racisme anti-Blancs, comme il y a une forme ancienne de racisme anti-Noirs, anti-Arabes ou anti-Juifs. Aucune de ces formes de racisme n’excuse l’autre. Elles sont toutes absolument condamnables et il faut lutter contre toutes aussi fermement », a ainsi déclaré le maire (Horizons) du Havre au JDD. Dans sa foulée, Gérald Darmanin s’est livré au même constat sur le média Brut : « Il y a du racisme contre les Noirs, il y a du racisme contre les Maghrébins, il y a du racisme contre les Juifs, il y a du racisme contre les Blancs, bien sûr. Il faut être aveugle pour ne pas le voir. » À la bonne heure !

 

La gauche vent debout

Sans surprise, ces déclarations de bon sens n’ont pas été accueillies avec la plus grande bienveillance à gauche. « Le racisme anti-Blancs est un concept qui n’est reconnu par aucun chercheur sérieux, mais il est martelé depuis des années par des figures de l’extrême droite. Nous vivons aujourd’hui leur grande victoire culturelle et c’est une catastrophe », s’est désolé sur X l’essayiste Mathieu Slama, pertinent sur la question du Covid mais désespérément à côté de la plaque sur tous les autres sujets. Quelques jours plus tôt, c’était l’éco-féministe Sandrine Rousseau qui nous gratifiait de son expertise : « M’est avis que l’on va devoir se taper des semaines de "racisme anti-Blanc" à toutes les sauces, sur tous les médias, sans trop de contradiction en face ou de dénonciation de ce non-concept. »

À gauche, le racisme anti-Blanc demeure LE grand tabou. Et quand un « racisé » finit lui aussi par reconnaître son l’existence, il se trouve immédiatement une bonne âme pour le rappeler à l’ordre. « Non, il n'existe PAS et tu reprends un concept de l'alt right US suprémaciste blanche. Si tu es de gauche, alors tu es BlackLivesMatter et non whitelivesmatter ! », le sermonna alors une certaine Margaux Vidal, « handiféministe » et « intersectionnelle » socialiste de son état.

Une libération de la parole bienvenue

Grande habituée des plateaux de BFM TV, Rokhaya Diallo a bien tenté de nier l’évidence du racisme anti-Blanc en ayant recours à d’obscures théories sociologisantes, mais le réel a définitivement eu raison de l’idéologie négationniste. Lorsqu’un groupe de Maghrébins poignarde un groupe d’Européens en affirmant vouloir « planter des Blancs », la dimension raciste de l’acte devient difficile à contester. Il en va de même pour les tweets de la vice-présidente de l’UNEF à Lille (« On devrait gazer tous les Blancs, cette sous-race »), pour les discours de la Ligue de défense noire africaine (« La xénophobie doit s'arrêter. Si vous voulez être xénophobe, d'accord. Commencez par tuer les Blancs »), pour les chansons du rappeur Nick Conrad (« Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents »), ou pour toutes ces insultes qu’il n’est plus rare d’entendre lancées en direction de visages trop pâles (« sale Français », « sale Gaulois », « gwer », « babtou »)…

Heureusement pour ces derniers, les proches de Thomas ont fait éclater la vérité. Au grand dam de la gauche, la parole s’est libérée. L’ère du déni est maintenant terminée.

Jean Kast
Jean Kast
Journaliste indépendant, culture et société

Vos commentaires

19 commentaires

  1. « l’essayiste Mathieu Slama, pertinent sur la question du Covid mais désespérément à côté de la plaque sur tous les autres sujets. » Peu probable. Quand on est désespérément à côté de la plaque sur tous les sujets, il n’y a pas d’exception. Même fortuite.

  2. A force de voir et d’écouter Darmanin sur BV, nous allons finir par le trouver sympathique.
    Ce malheureux ministre n’a toujours pas compris est que s’attaquer aux Catholiques, équivaut s’attaquer à tous les chrétiens de France.
    Qu’il essaye d’éviter à notre pays d’entrer en conflit avec les deux milliards de musulmans présents sur notre planète est une excellente chose, car si nouvelle croisade il y avait, elle serait très vite perdue!
    Et il est certainement impératif que nous, chrétiens de France, nous gardions en mémoire les paroles du Christ : « Remettez l’épée au fourreau, car tous ceux qui se serviront de l’épée, périront par l’épée (Mat, XXVI, 51-52)
    Seul l’exemple de notre piété et de notre amour pour le genre humain peut avec l’aide du Seigneur ramener les égarés au bercail de la Foi chrétienne. Cette Foi si intense jadis sur le sol de France.

    • « Ce malheureux ministre n’a toujours pas compris est que s’attaquer aux Catholiques,  » C’est sa feuille de route, dictée par les Francs-Maçons (50 % avoués au gouvernement, 50 % de sympathisants et autres dissimulés).

  3. Miracle ! Philippe, Darmanin retrouvent la vue, la proximité des élections y est certainement pour quelque chose , alors méfiance.

  4. Si on avait appliqué le vieil adage , »Chacun chez soi et le troupeau sera bien gardé » nous n’aurions pas ces problèmes car vous avez l’impression que nous sommes encore chez nous ?? Le surnombre est la cause de ces comportements , c’est aussi simple que cela .

    • Et si on avait accueillit les Français d’Algérie comme il le fallait, et qu’on les avait écoutés, nous n’en serions pas là. Car contrairement à ce qui se dit, ce n’est pas depuis 20 ou 40 ans que le problème existe, mais depuis plus de 60 ans. On met du temps en France pour comprendre. Il est vrai que nous avons eu un colonel qui avait parait-il sauvé la France, et qui n’aimait pas ces français. C’est pour çà qu’il a signé un accord avec l’algérie que nous trainons encore aujourd’hui.

  5.  » Le racisme anti-Blancs est un concept qui n’est reconnu par aucun chercheur sérieux »! Quels chercheurs ? Ceux du CNRS payés à vie pour ne jamais rien trouver ? Les chercheurs qui trouvent … etc. (De Gaulle) ! Je ne termine pas la phrase du général, elle est encore plus dure que mon commentaire.

  6. Comment considérer ces immigrés qui arrivent tous les jours en Europe ? Sont ils simplement de la main d’œuvre à bas coût ou bien pourraient ils représenter une sorte d’armée pour combattre les peuples européens, le moment venu ?

  7. Reconnaitre le racisme anti blanc c’est déjà ça. Ensuite faut voir d’où ça vient, qui en fait la promotion et en profite. Une chose est évidente c’est en premier la pensée woke qui cherche à déconstruire les sociétés occidentales par l’intérieur.

  8. C’est encourageant, mais ne crions pas victoire trop tôt. Il nous faudra longtemps avant de remonter la pente que nous descendons depuis de décennies. Vous connaissez l’adage: On descend par l’ascenseur et on remonte par l’escalier. Ce n’est pas une raison pour abandonner mais au contraire pour nous inciter à être plus pugnace que jamais et… pendant longtemps!

  9. Le wokisme est la fausse barbe de l’extrême gauche révolutionnaire. Les marxistes leninistes pensent remplacer leur révolution prolétarienne par des armées de « racisés », nouveaux « damnés de la terre », remplaçant les ouvriers qui ont disparu avec notre industrie.

  10. Les élections se rapprochent , le RN part en flèche donc les gros menteurs essaient de nous la faire à l’envers , mais ne soyons pas dupes avec ceux là rien ne changera jamais , leurs cibles , les vilains blancs responsables de tous les maux . Combien de ces rappeurs qui appellent au meurtre contre les blancs qui chantent la haine du blanc sont ils sanctionnés , punis pour leurs propos . Combien d’élus , de juges ne défendent plus les blancs comme il se doit ……

  11. Edouard Philippe: « il se pourrait bien… que l’eau mouille, et que l’eau tiède existe ». Ca c’est du lourd, un politicien qui « envoie ». Et il aurait des ambitions présidentielles? Où dois-je rire?

  12. Qui peut nier ce qui est factuel ? ce rappeur Nick Conrad :(« Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents » on lui a interdit la scène, les concerts, la gravure de CD…. Qu’on ne me dise pas que c’est de l’art. Et tous ces gosses paumés qui apprennent la vie au travers de ces chansons pourries.
    Il y a 30 ans la femme d’un ami qui était institutrice dans un quartier en difficulté sociale a donné un soufflet à un garçon de 12 ans ( très en retard scolaire toujours en école primaire) qui tentait de violer une fillette dans les toilettes. Elle a été sanctionnée… mais pas de coup de bâton pour le gamin. Que croyez vous qu’il soit devenu aujourd’hui à 42 ans ? Et cette fillette qui se rappellera que seul ceux qui défendent les victimes sont punis ?

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois