Les justiciers et justicières sont à la mode. Ça dénonce et ça balance. Les porcs comme les autres. Au tour de Tariq , maintenant. Voilà au moins qui prouve que les musulmans peuvent aussi se conduire en chameaux.

Hier, la confession de Henda Ayari sur RMC, dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin – l’intellectuel que les du monde entier nous envient -, était relayée en ces colonnes. Henda Ayari, c’est aussi un livre en vente dans toutes les bonnes librairies, au titre des plus alléchants pour amateurs de sensation fortes : J’ai choisi d’être libre, rescapée du salafisme en . Mais Henda Ayari serait également une victime du même , dont on apprend par ailleurs que les salafistes le vouent aux gémonies parce que trop « modéré » à leur goût.

Pour comprendre cela, il suffisait peut-être de lire Boulevard , là où l’auteur de ces lignes s’acharne depuis longtemps à faire le distinguo entre salafistes et Frères musulmans, distinguo relatif à la nature même de leur vision de l’, et non point au degré d’assiduité prétendu de leur pratique religieuse. Enfin, si c’est Henda Ayari qui le dit… Elle dit, d’ailleurs, beaucoup de choses, la nouvelle protégée de l’impayable Caroline Fourest. La manière dont elle rejoint Tariq Ramadan dans une chambre d’hôtel, par exemple, le laisse l’embrasser pour ensuite passer à la casserole. Et rentrer ensuite chez elle, comme s’il ne s’était rien passé ; telle la fameuse « Fille du RER » ? Il y a encore la façon dont elle attend cinq ans avant de porter plainte. Il est des souvenirs vivaces ; pas celui-ci, manifestement.

Il est vrai qu’à l’en croire, elle aurait été victime de pressions et de menaces de mort. Comment le prouver ? Elle ne le prouve pas mais l’affirme, tout simplement. D’autres victimes sortent aujourd’hui du bois, ou de l’oasis en l’occurrence, assurant avoir, elles aussi, été victimes de l’imam le plus médiatique de France. Et comme chacun sait, la parole d’une femme est sacrée. Dans l’entourage du prédicateur, certains hurlent déjà au complot sioniste. Voilà qui prouve au moins que certains musulmans peuvent être aussi couillons que le dernier des mécréants, en voyant des complots même sous leurs tapis de prière, et que Tariq Ramadan n’est pas que le pur esprit que ses ouailles imaginaient. En tout cas, il n’est pas homosexuel ; en quelque sorte, l’honneur est sauf.

À l’occasion de cette prestation télévisée, on apprend encore cet intéressant détail, sur lequel Henda Ayari ne s’étend pas plus que ça : c’est Tariq Ramadan qui l’aurait incitée à ne plus porter le . En effet, elle cherchait conseil auprès d’un clerc afin de savoir si, bâchée de la tête aux pieds, elle avait le droit de retirer un peu de tissu afin de décrocher enfin un travail. Il lui a donc fait ôter son hijab. Pas mal, pour celui que la même Caroline Fourest tient pour « obscurantiste » et « rétrograde ». Il est vrai que ce dernier lui aurait également fait ôter le reste. Dans l’enthousiasme du moment, probablement…

Voilà qui regarde désormais la justice française, mais plus seulement Tariq Ramadan, qui vient à son tour de porter plainte contre Henda Ayari. Tout comme il avait récemment fait de même avec succès contre Caroline Fourest, à cause de la biographie qu’elle lui avait consacrée. Laquelle était truffée d’erreurs et d’approximations. Étonnant, quand on connaît le légendaire sérieux de cette demoiselle, ayant déjà connu semblable déconvenue avec son livre retraçant la vie de Marine Le Pen.

En attendant, l’islamosphère est dans tous ses états. Ce que c’est, tout de même, que ces querelles de minarets.

1 novembre 2017

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Pass sanitaire : ça a du mal à passer, dans la majorité présidentielle !

Le pass sanitaire a du mal à passer, à l’Assemblée. D’où cette pièce de boulevard, avec le…