Tahitigate d’Anne Hidalgo : le PNF saisi

Brève breve

Le parquet national financier (PNF) a été saisi par un élu parisien dont l’identité n’est, à ce stade, pas connue, au sujet du voyage dans le Pacifique du maire de Paris, Anne Hidalgo (PS). Une plainte contre X avait déjà été déposée par l’association AC!! Anti-Corruption pour détournement de fonds publics.

Selon le PNF cité par Le Parisien, la plainte et la saisine sont en cours d’analyse, mais aucune enquête n’est ouverte à ce stade. La ville de Paris a pris acte du dépôt de plainte et indique se tenir à la disposition de la justice.

Pour rappel des faits : Anne Hidalgo disparaît du paysage parisien le 16 octobre. En déplacement en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie, elle ne reviendra que le 6 novembre, après avoir prolongé son voyage de deux semaines pour des « vacances ». C’est alors que naît, sur X, le #Tahitigate : cette escapade fait polémique, à quelques mois de l’ouverture des Jeux olympiques à Paris.

La plainte déposée par AC!! Anti-Corruption s’interroge sur l’origine du financement de ce voyage. Soit il est officiel, auquel cas il est légitime que la ville de Paris le finance, soit il est privé, et il doit alors être financé personnellement. L’association espère que le parquet de Paris ouvrira une enquête pour déterminer le but précis de ce voyage afin d’établir s’il y a eu une faute dans le financement.

Prévenant ces accusations, le maire de Paris avait transmis à la Commission de déontologie de la ville des documents relatifs à son voyage en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie. Elle avait obtenu un quitus. « Anne Hidalgo veut blanchir son voyage par une commission qu’elle a elle-même désignée », avait répondu le groupe d’opposition Changer Paris, dans un communiqué.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois