Nous l'avons déjà plusieurs fois exposé dans ces colonnes, mais il est bon de le rappeler sans cesse : l'expression politique de la liberté, c'est la souveraineté. Les partisans de la sont nommés « souverainistes », ce qui est le contraire des « soumissionnistes », hostiles à la liberté. Il y a, d'une part, la souveraineté nationale, qui vise à assurer la liberté de la nation dans ses relations avec les autres nations ou avec les structures internationales (ONU) ou supranationales (OTAN, UE, OMC). Et il y a, d'autre part, la souveraineté populaire qui consacre la liberté interne du peuple de décider de ses lois et de son destin collectif.

La première cité de l'Histoire à avoir mis en place dans ses institutions la souveraineté du peuple, ce fut Athènes. Certes, la démocratie athénienne des débuts ne ressemblait pas à celle à laquelle nous nous référons aujourd'hui. L’ekklesia est, à Athènes, une assemblée des citoyens (compris de façon restrictive) qui vote des lois, le budget, la paix ou la guerre, l’ostracisme, et tire au sort parmi ses membres ceux qui siégeront au Parlement (boulê), seront juges (héliastes), ministres (archontes), et les dix stratèges (cf. Aristote, Constitutions des Athéniens).

Athènes inventa, en plusieurs étapes, la démocratie. Certes, Athènes était alors une démocratie archaïque où les classes jouaient un rôle déterminant. Mais lors de l’irruption de l’impérialisme étranger (du Macédonien Philippe), les Grecs désespérés tentèrent de graver pour la postérité (et dans le marbre de stèles) l’interdiction de la tyrannie. Voici ce jaillissement de l’esprit humaniste et souverainiste que nous lègue Eucrate, le rédacteur de ces lois en 338 av. J.-C. Ces stèles, au nombre de plusieurs dizaines, ont ensuite été supprimées, sauf une qui nous lègue la résolution suivante :

« Si quelqu'un s'élève contre le peuple pour installer la tyrannie, ou aide à l'installation de la tyrannie, ou porte atteinte au peuple et à la démocratie des Athéniens, alors que soit honoré qui tuera celui qui aura entrepris un de ces crimes. Qu'il ne soit permis à aucun député de la Boulé de l'Aréopage, si la Démocratie est détruite, de monter sur l'Aréopage, de participer à une séance, ni de prendre une décision sur aucun sujet, et si se produit quelque chose de semblable, que lui et ses descendants soient privés de leurs droits politiques, que sa fortune soit remise au peuple et que le dixième de sa fortune soit donné aux dieux » (Stèle d'Eucrate, musée de l'Agora, Athènes).

Cette loi fut abrogée lorsque les Macédoniens s’emparèrent d’Athènes en 322 av. J.-C. et les stèles furent arrachées à l'exception de celle que nous venons de citer.

On est saisi par cette expression farouche du besoin de liberté, cette force et cette pureté originales qui nous impressionnent. Si nous aussi nous voulions - qui sait -, un jour, refonder notre démocratie dégénérée, relisons Eucrate. Faisons nôtre sa vigueur et sa rigueur. Il n'est ni bonheur, ni dignité, ni prospérité, ni justice, ni équité sans souveraineté populaire.

4414 vues

16 avril 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

24 commentaires

  1. « Liberté, liberté chérie, que de crimes peut-on commettre en ton nom » furent les dernières paroles de Madame Roland en montant à l’échafaud ; selon ces paroles, on ne peut craindre grand chose de la part de notre président en matière criminelle, attendu qu’il restreint les libertés à la portion congrue.

  2. Et pourtant, j’entendais hier, sur une chaine d’information continue, un journaliste « officiel » déclarer, tout de go, que  » le référendum est le signe de décadence de la démocratie ». On pensait que les fondements mêmes du journalisme c’était l’objectivité et la neutralité, voilà donc le signe de la décadence d’une saine démocratie.

  3. L’UE prépare un embargo sur le pétrole russe qui ferait exploser les prix à la pompe, mais attend la fin de l’élection présidentielle pour l’annoncer… pour ne pas pénaliser le candidat Macron. Les Français ont le droit de savoir. Diffusez !
    Cette information ci-dessus a été enlevée ; Pourquoi ? C’était pourtant un exemple criant de la tyrannie que nous vivons!!!

  4. L’UE prépare un embargo sur le pétrole russe qui ferait exploser les prix à la pompe, mais attend la fin de l’élection présidentielle pour l’annoncer… pour ne pas pénaliser le candidat Macron. Les Français ont le droit de savoir. Diffusez !

  5. Il convient quand même de constater que TOUTES les démocraties passées n’ont eu qu’une durée limitée. Le ramollissement progressif de la société, lié à une homosexualité grandissante (l’expression « vas t’faire voir chez les grecs! » vient de là) ont entrainé la décadence et permis les invasions barbares qui ont chassé la démocratie. Le wokisme va jouer ce rôle de « ramollisseur » dans les démocratie occidentales et entraîné les invasions.

  6. Ces écrits devraient être gravés devant chaque parlement, chaque tribunal, et chaque université, de ces pays qui se disent démocratiques mais qui dès qu’ils le peuvent bafoue leur peuples.

  7. Magnifique, il convient toujours de revenir au fondamentaux. Que la France fasse de même. La résistance est le prélude de la reconquête.

  8. Merci de rappeler ce qu’est une démocratie ! nous ne sommes pas très loin d’une dictature par un Président de « caste supérieure  » avec comme ministres toujours la même caste ! ce président qui ne pense que mondialisation et USA et ouvrir les portes de la France à cette mondialisation à tous les peuples venus principalement de toute l’Afrique et du Moyen Orient!!!

  9. Merci monsieur Temple de ce rappel historique qui devrait être enseigné dans les écoles et dont j’avais entendu parler par mon grand-père né au début du XX° siècle qui avait arrêté ses études à l’issue du certificat d’études mais possédait une culture fournie sur nombre de sujets, nécessaires à l’analyse des situations politiques.

  10. Merveilleux texte, en ce jour de Pâques.
    Jésus a dit : « rendons à César ce qui est à César, et à dieu ce qui est à Dieu »

    Liberté de croire, de prier,
    Tous les Hommes que Dieu a créés à son image sont Libres, Autonomes, Égaux et Frères.(écrit dans notre constitution, qui + est)

    Dans 1 pays démocratique, tous les citoyens ont le droit de participer aux décisions qui les touchent.

    Hélas, oui, notre démocratie est dégénérée par nos politiques humiliant le peuple, car se croyant supérieurs.

  11. La « démocratie athénienne »? mort de rire…. »Contextualisez » donc d’abord, et puis, donnez la piste du 24 avril pour sauver ce qui l’être de « la souveraineté » populaire en votant Marine Le Pen et en faisant campagne pour elle avec force et conviction.

  12. Nous sommes dans le marécage les égouts de l’humanité.
    J’espère en un jour que je ne connaîtrai pas que le bien l’emportera. Est ce utopique ?

  13. Il faut noter cependant qu’étaient exclus du droit de vote :les femmes ,les métèques et les esclaves ,il ne restait alors qu’un petit nombre de votants mais peu ou pas d’abstentions!
    Merci pour votre article très intéressant.

    1.  »Certes, Athènes était alors une démocratie archaïque où les classes jouaient un rôle déterminant. » L’article le dit et c’était il y a 2500 ans ! Mais quelle vigueur !

    2. l’article exprime bien que c’était une démocratie  » Archaïque », et qu’elle s’est construite en plusieurs étapes… chacun a bien compris les exclusions que vous citées donc

  14. Excellent rappel des fondements millénaires de la démocratie. Celle-ci est devenue, grâce à 1789, une oligarchie progressivement recouverte d’une épaisse couche de ploutocratie.
    Et le grand maître de cette escroquerie déclare que ses opposants doivent venir le chercher et, « en même temps », commande un hélicoptère en stand-by, des fois qu’on le prendrait au mot.
    Le même qui n’a pas tenu une seule promesse de son 1er quinquennat et réclame un 2nd pour tout recommencer.

    1. Pas pour tout recommencer, pour tout continuer. Car ce ne sont pas ses promesses mensongères qui importent, mais ses actions destructrices non annoncées.

  15. « Si quelqu’un s’élève contre le peuple pour installer la tyrannie, ou aide à l’installation de la tyrannie, ou porte atteinte au peuple et à la démocratie » … ça me rappelle quelqu’un… Mais qui ?

  16. Merci de ce rappel historique. Curieux, mais le début du texte d’Eucrate m’évoque quelqu’un. Et vous ?

    1. Pas seulement « quelqu’un », mais cette clique arrogante et méprisante qualifiée d’UMPS/LREM qui s’est jouée du peuple et qui s’est servi du peuple pour amener la France là où elle est aujourd’hui : dans le trou. Un trou dont elle sortira plus que difficilement tant au plan économique que financier, social et sociétal. Du haut de mon âge, je souhaite bonne chance à ces jeunes générations qui seront payés et qui paieront tout de larmes et de sang si elles continuent de rêv
      JOYEUSES PÂQUES à tous.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter