Le mouvement avait mené, la semaine dernière, une opération de surveillance de la frontière franco-espagnole au col du Portillon, dans les Pyrénées, et dans les Alpes, au col de l’Échelle, en avril 2018.

Le mardi 26 janvier, le ministre de l’Intérieur s’est dit « scandalisé » par les opérations anti-migrants de Génération identitaire dans les Alpes et les Pyrénées et a annoncé avoir demandé à ses services de réunir les éléments permettant de dissoudre l’association.

« Si les éléments sont réunis, je n’hésiterai pas à proposer la dissolution », a déclaré le ministre, « scandalisé par le travail de sape de la République des militants de Génération identitaire » qui ont, la semaine dernière, mené une opération anti-migrants entre Luchon (Haute-Garonne) et l’Espagne.

Pour rappel, la cour d’appel de Grenoble avait relaxé les trois militants responsables de l’action dans les Alpes, condamnés en première instance par le tribunal de Gap à six mois de prison ferme.

26 janvier 2021

À lire aussi

Sarcelles : le commissariat attaqué au mortier d’artifice et caillassé par des dizaines d’individus en plein couvre-feu

Le commissariat de Sarcelles (Val-d’Oise) a été pris pour cible, jeudi 25 février, d…