Le mouvement avait mené, la semaine dernière, une opération de surveillance de la frontière franco-espagnole au col du Portillon, dans les Pyrénées, et dans les Alpes, au col de l'Échelle, en avril 2018.

Le mardi 26 janvier, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est dit « scandalisé » par les opérations anti- de Génération identitaire dans les Alpes et les Pyrénées et a annoncé avoir demandé à ses services de réunir les éléments permettant de dissoudre l'association.

« Si les éléments sont réunis, je n'hésiterai pas à proposer la dissolution », a déclaré le ministre, « scandalisé par le travail de sape de la République des militants de Génération identitaire » qui ont, la semaine dernière, mené une opération anti-migrants entre Luchon (Haute-Garonne) et l'Espagne.

Pour rappel, la cour d'appel de Grenoble avait relaxé les trois militants responsables de l'action dans les Alpes, condamnés en première instance par le tribunal de Gap à six mois de prison ferme.

5177 vues

26 janvier 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.