[Satire à vue] Râteau infligé à Macron : les explications de Catherine Ringer

C. Ringer

Le vent infligé par Catherine Ringer au tentaculaire Macron n'en finit plus de souffler dans les bureaux des rédactions. La bibise refusée lors du grand bal de l'IVG a frappé de plein fouet les ouailles dévolues à la vénération du saint homme. Sur le plateau de Télématin, Thomas Sotto, entouré de ses enfants de chœur, reçoit l'impertinente. Il va falloir à Catherine Ringer déployer moult évidences pour que l'assemblée entrevoie la motivation de ce camouflet retransmis en direct telle une finale de Coupe du monde. Nous revoyons l'action au ralenti. Le rejet de l'étreinte présidentielle est confirmé. « C'est simplement la bise qui était mal placée... c'était une situation solennelle », explique la chanteuse. Il y eut un baisemain avorté (lui aussi), « mais après, quand il m'a dit on se fait la bise, là, non. J'ai trouvé que c'était pas... ça n'allait pas, de faire la bise, là. » Une chroniqueuse tente une blague anachronique évoquant les gestes barrières. C'est un flop magistral, mais elle reviendra à la charge quelques minutes plus tard sur le thème incongru du Covid.

Bisophobe à ses heures, Catherine Ringer fait état de sa relation avec celui qu'on surnomme désormais « la ventouse de l'Élysée ». « Je ne suis pas son pote, lui non plus. C'est une expression de copinage qui n'était pas juste, c'était pas le moment. » À ce stade des explications, il n'est pas exclu que les membres de l'émission commencent à comprendre le décalage entre la situation et la demande d'accolade. « C'était pour lui, pour sa com', pour dire je suis pote avec les artistes... » Thomas Sotto tente l'argument du fan épris de Rita Mitsouko : « Je me mets à la place du Président, y avait peut-être un peu d'admiration. » Sur les rythmes de Marcia Baïla, il est vrai que le jeune Macron enflamma les bars-tabac d'Amiens, mais la pertinente Catherine trace sa route sur les élans d'amour présidentiels utilisés façon stratégie de communication : « On sait qu'il aime bien faire ça. Je crois qu'il a fait ça avec M'bappé aussi. » Éconduit sur la pelouse d'un stade, l'homme tenta sa chance sur la place Vendôme. Nouveau râteau. Ce qui devait lui conférer une image de meilleur ami des stars a viré au Waterloo du copinage. Qui n'a pas repoussé les avances de Macron se voit interdit d'accès dans les lieux branchés. La référence en impose, sur les cartes de visite. Deux refus de bise et les portes de l'Académie s'ouvrent devant le postulant.

La nouvelle médaillée de l'ordre du Râteau à Emmanuel Macron conclut sa formation des chroniqueurs à la vie normale : « Je crois qu'il a d'autres choses à faire plus graves, comme la guerre... Les histoires variées de notre pays tout le temps. Je crois qu'il a autre chose à penser que ça. » La posture va-t-en-guerre du Président trouverait-elle son origine dans ces enlacements refusés ? L'impossibilité de faire la bise à Vladimir Poutine, tant la table était longue, a-t-elle tout changé dans les rapports de la France avec la Russie ? Catherine Ringer livrera son analyse de cet épisode décisif.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

27 commentaires

  1. C’est une idée, ou bien les interlocuteurs de Mme Ringer (que je n’apprécie pas particulièrement…) ont l’air très ennuyés des déclarations de la nouvelle Rouget de LIsle (qui doit se retourner dans sa tombe) sur les dernières frasques du locataire de l’Elysée ?…

  2. Cette ancienne actrice de porno ferait mieux de se montrer discrète.
    Il n’y avait pas mieux pour chanter
    La Marseillaise ? Elle chantait faux, et de plus s’est permise de changer les paroles… Ou va t’on ?

  3. Que peut-on attendre en matière de savoir-vivre d’un homme qui se permet de tutoyer le pape?
    Madame Ringer s’étant prêtée à cette mascarade n’a eu que ce qu’elle méritait après tout, à savoir les outrances tactiles et démonstratives de cette homme qui a toute honte bue. Quant au baise-main, il ne se pratique ni en extérieur ni dans une église …
    Le président de la République est dans l’excès en tout genre. Aux urnes citoyens, débarrassons-nous en et vite, il en est de l’avenir de notre belle France.

  4. Visiblement la tarte à Tain ne lui a pas servi de leçon. Il va falloir lui expliquer une seconde fois comme dans l’histoire qui a fait virer Tex.

  5. Que vous ne vouliez pas être « pote » avec cet homme de peu de valeur, c’est tout à votre honneur. Mais là où je ne suis plus d’accord, c’est que vous puissiez de votre propre chef modifier les paroles de NOTRE Marseillaise. On vous a commis pour la chanter par pour en modifier le texte et de cela, et de cela seul, vous devriez vous en excuser.

  6. Je reconnais bien la Catherine R. des Rita Mitsouko …. elle a toujours eu du caractère, et il lui en fallu pour se sortir de situations scabreuses dans sa jeunesse, en1983/84 quand elle a débuté à Lille, à l’improviste et avec talent. Si elle lit BV , elle me reconnaîtra…

  7. Jupiter tripote , Jupiter fait des papouilles , Jupiter fait des câlins , Jupiter est manifestement en manque d’affection.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois