Remonter dans le classement PISA, favoriser la concentration des élèves. Dans la Meuse, une professeur de français du collège d'Étain s'est penchée sur le problème. Penchée vers la droite, puis vers la gauche. Un peu en arrière, puis vers l'avant. Elle venait de trouver la solution qui allait améliorer les résultats des pré-ados dont elle avait la charge : les asseoir sur des tabourets oscillants.

Le mystère qui entoure l'efficacité d'un tel mobilier s'opacifie à la lecture de l'article du Parisien. L'inconfort généré par un siège chancelant serait propice à la concentration. Le pervers sans foi ni loi qui conçut l'objet n'est pas mécontent du résultat : « La structure de cette assise empêche toute position stable et durable sans une recherche d’équilibre fessier », indique le quotidien. La professeur à l'origine de la découverte réussit à convaincre le conseil départemental d'en offrir 60 à ses chenapans. Par on ne sait quel phénomène acrobatique inconnu à ce jour, « la nécessité de camper sa stature en classe contribuerait ainsi à améliorer la concentration et, par là même, de développer une attention supérieure au discours des enseignants ». La dimension des portes, la couleur du plancher, l'âge des directeurs. Tout sera revu et corrigé pour retrouver une place honorable dans le classement PISA.

Effet « Foire du Trône » garanti !

Selon les enseignants, les résultats seraient encourageant. « C’est beaucoup plus agréable que de rester toujours sur un fauteuil qui ne bouge pas », témoigne un des équilibristes de la classe. Délivrer la connaissance dans ces conditions demande une solide formation en animation de manèges. Les formules telles que « attention au départ » ou  « par ici les amateurs de sensations » emmènent l'élève dans un tourbillon de savoir. Le Parisien précise que les candidats se bousculent vers les sièges à bascule dès leur entrée en classe. L'effet Foire du Trône opère.

Comment les ingénieurs qui conçurent ce tabouret oscillant ont-ils réussi à obtenir leurs diplômes alors qu'ils furent contraints de suivre les cours assis sur une chaise comportant quatre pieds fixes ? Ce phénomène non expliqué a conduit Gabriel Attal à quitter le ministère de l'Éducation nationale. Trop de paranormal décourage les plus acharnés progressistes.

7221 vues

14 janvier 2024 à 12:15

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

17 commentaires

  1. Quand on voit la connerie avec laquelle on compte réduire les écarts terribles de connaissances scolaires tel que le classement PISA nous l’indique cruellement, on peut désespérer de voir une vraie politique de redressement un jour s’appliquer. Et quand on voit Madame Rachida Dati déclarer sans aucune gène qu’elle mes ses enfants en école privée car l’école publique n’est pour elle pas envisageable, on est en perte totale de confiance en ces politiques qui font le contraire des politiques mises en place par ces gouvernements successifs !

  2. En tous cas, j’utilise en guise de siège, devant mon ordi (au travail et maintenant chez moi, depuis que je suis en retraite) un coussin Pilate, qui a le même effet. Pourquoi? Simplement parce que cela me permet de ne plus avoir mal au dos et d’avoir (effet secondaire positif) de bons abdominaux.

  3. Que les pseudos pédagogues arrêtent de prendre les enfants pour des animaux de laboratoire et se contentent de leur transmettre les savoirs fondamentaux ,maintenant encore faut il les posséder avant de vouloir les transmettre.

  4. L’idée pourrait être reprise pour la salle du conseil des ministres, vu qu’ils sont éjectables à tout moment cela le leur rappellerait chaque mercredi matin, une exception toutefois pour le siège du président dont le mandat est garanti par la constitution.

  5. N’en déplaise à tout un chacun, je dispose de ce tabouret et travaille quotidiennement sur ordinateur assise sur celui-ci et mon dos ne me fait plus souffrir. Les oscillations et maintien en équilibre permettent un travail en profondeur de la musculature du dos et de la souplesse aux vertèbres. Les jeunes passant leur journée assis ne se plaindront plus du dos ce qui est un mal connu de nos ados. Essayez avant de dénigrer.

  6. Je ne suis pas sûr de la pérennité de ces accessoires. Dès que les articulations vont, en vieillissant, commencer à couiner, que ceux qui seront assis dessus feront exprès de les faire grincer et que çà amusera toute la classe. ces gadgets seront mis au rencard.

  7. N’importe quoi ..Nos parents nous disaient Tiens toi droit ..ils avaient raison …Toutes ces simagrées ridicules n’aident pas à apprendre.

  8. Tabouret qui prend son utilité que si les élèves sont à cours de pupitre pour s’y appuyer. Les classes de nos jours prônent-elles l’inculture au point où les livres, cahiers et coffre à crayons sont devenus facultatifs autant que les pupitres?
    Petit bémol, le lien précise qu’il y aura deux bancs posturaux par classe, seront-ils réservés pour les récalcitrants qui ne prennent pas de notes et n’ouvrent pas leurs cahiers de toute façon?
    Non diagnostiqué pour déficit de l’attention et donc, non bourré de Ritalin, dans mon cas ce jouet ergonomique, qui plus est postural, eût probablement été salutaire jusqu’au CÉGEP. Je serais mal placé pour railler l’idée de la prof.
    À défaut de voir les élèves s’appuyer sur le pupitre, elle a tout mon appui!

  9. Le « Président-des-cercueils » et toute sa clique ont semble t-il des préférences pour les gadgets dans beaucoup de domaines ! … Donc ce « tabouret » fait sens avec l’adage qui caractérise le nouveau « gouverne-et-ment » qui veulent tous « péter plus haut que leurs culs » …

    La France est vraiment très mal « barrée » ! … dans tous les sens du terme ! …

  10. En voilà une idée qui devrait être étendue à toutes les salles de réunion. Peut être qu’alors des idées aussi saugrenues ne seraient pas validées par des adeptes de la réunionite en mal d’occupation.

    1. La réunionite aigue se soigne en faisant une réunion debout , sinon avec sa position assise elle se transforme en diarrhée verbale .

  11. Si avec tout ça le niveau ne remonte pas ce sera vraiment à désespérer ! ;-).
    Cela me rappelle cette petite anecdote qui s’est déroulé à une époque où les hommes savaient se montrer coquins tout en se montrant bien élevé à la fois. Autrement dit avant Mai 68, avant la sortie du film les Valseuses et avant les saillies bien lourdingues de Depardieu.
    Une jeune et très joli actrice de cinéma posa un jour la question à Alfred Hitchcock de savoir quel était son meilleur profil. Elle obtint la réponse suivante:  » Vous êtes assise dessus ».
    Si nous suivons le raisonnement du cinéaste et que nous l’appliquons aux petites têtes (de moins en moins) blondes qui sévissent dans le système scolaire Français, on peut par conséquent en déduire que l’intelligence des petits Français se trouvent dorénavant dans leur postérieur.

  12. Etre concentré pour n’avoir rien à apprendre, c’est innovant. Ce super tabouret est-il adapté pour les cours « dans le fond de ma culotte » ?

  13. Complètement débile et quand tu es assis à côté t’as le mal de mer , du grand n’importe quoi .

Les commentaires sont fermés.