Les féministes étaient de sortie, ce samedi 19 novembre. Le mouvement néo-féministe Nous toutes a donné rendez-vous à tous ses partisans place de la République - classique, pour une manifestation de gauche. Dans la foule, beaucoup de femmes, la plupart étudiantes ou jeunes actives venues entre amies ou avec des hommes, sans doute « déconstruits », comme le veut la formule. Ces femmes arborent toutes une touche de violet, couleur traditionnelle du féminisme.

La manifestation a été placée sous le signe de l’intersectionnalité. Depuis quelques années, le mouvement féministe qui militait pour les femmes a, au fil du temps, élargi ses causes aux trans et autres nouveautés de notre temps. « Nous sommes tou.te.s des héroïnes sororité. La rue est aussi aux femmes et minorités de genre », peut-on lire sur une pancarte. Un slogan révélateur du changement d’idéologie chez les féministes. Souvenez-vous, au mois d'août, le Planning familial avait diffusé une affiche sur laquelle était représenté un homme enceint. Cette dernière avait suscité la polémique. « Le mouvement anti-trans est le reflet d’un climat réactionnaire, conservateur avec une montée de l’extrême droite », affirme Maëlle Noir, membre du collectif Nous toutes à . Un discours relayé par la sénatrice Mélanie Vogel, qui était présente à la manifestation. « Il y a des hommes trans qui portent des enfants. Que le fait de nier leur existence puisse apparaître comme porteur de progrès pour le droit des femmes cisgenres restera toujours un mystère », écrit l’élue sur son compte Twitter, en août dernier, après la polémique du Planning familial.

Des femmes qui se revendiquent elles aussi féministes mais « identitaires » sont venues dénoncer l’hypocrisie du néo-féminisme. Vêtues de burqa, une trentaine de militantes du collectif Némésis se sont faufilées discrètement dans la manifestation et ont déployé des pancartes pour le moins provocatrices. « Ma burqa, mon choix », « Mon voile, mon choix » ou encore « Mon Coran, mes lois ». Par cette action, « nous avons cherché à dénoncer l’incohérence du actuel qui va jusqu’à accepter les revendications religieuses dans leurs manifestations, sous prétexte d’ouverture et de défense des minorités », explique Alice Cordier, présidente de Némésis. Elle veut également « prévenir l’influence de l’islamisme » car, selon elle, « sur nos plages, dans nos facs, nous voyons se propager une véritable idéologie de l’islam politique ». Étonnamment, leur action n’a suscité aucune réaction. Pourtant, ces militantes avaient déjà été agressées lors d’une manifestation en 2021. « Quand nous arrivons en manifestation avec des revendications féministes, nous sommes violentées, quand nous arrivons avec des revendications islamistes, nous sommes félicitées ! », confie Alice Cordier. « Cela signifie beaucoup de choses », conclut-elle. À suivre...

9642 vues

19 novembre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

47 commentaires

  1. c’est étonnant de voir que des femmes en France, revendiquent le droit de porter le voile ou la burqa qui sont des habits créés par des hommes pour asservir les femmes en justifiant cela par une religion qui dit que la femme est inférieure à l’homme . C’est étonnamment contradictoire. Ca l’est d’autant plus qu’à quelques milliers de KM de là; des femmes défilent et risquent leur vie en se soulevant contre un pouvoir d’enturbannés masculins pour ne plus le porter en invoquant la même raison de liberté pour les femmes.

  2. A mon âge, 90 balais, je commence à me poser la question, qui suis-je ? Homme ou femme ? Lorsque je vais arriver devant Saint Pierre, il va sans doute me poser la question. Non, franchement, je préfère voir une belle nana qu’un mec, même s’il est bien foutu.

    1. Soyons justes ! Et soyons justes dans l’ordre chronologique :

      Merci l’internationale Socialiste,
      Merci Vatican II,
      Et Merci les media mainstream aux mains du Nouvel Ordre mondial !!!

      Mais bien sûr, vous avez raison ! Vatican II a beaucoup fait pour arriver à cette situation et l’actuel Souverain Pontife ne perd pas son temps non plus.
      Et c’est un catholique qui le dit !

  3. Au temps des empereurs chinois, une concubine, pire pour une impératrice, qui se coupait une mèche de cheveux, était rétrogradé, forme de répudiation, au statut de simple « Dame » et finissait ses jours à l’isolement dans son palais de la ville interdite.
    Les actrices françaises bobo-gaucho-parigot-tête-de-v… et celles de province, généralement celles sans, ou n’ayant plus, succès et côte, pensaient avoir trouvé là une occasion de se rappeler à nos mémoires.
    Ben c’est raté, un vrai flop !
    Elles n’ont plus que les « coiffeurs des Stars » pour corriger leur coupe de cheveux, avant d’être éventuellement invité au « Festival de(s) Cannes », et de retomber ensuite dans l’oubli qu’elles n’auraient jamais dû quitter.
    Tout le monde ou presque sait que le talent, même s’il est « de gauche », n’est pas à une contradiction près, la démonstration vient d’être faite.

  4. Vite affrétons « l’Océan Viking » pour offrir une croisière à tous ces « déconstruits » prêts à défendre le fait de porter le voile en Europe … La destination ? … l’IRAN ! ! ! …
    une fois débarqués, laissons leurs une TRES longue période pour qu’ils soient efficaces à convaincre les imams qu’ils croiseront que le voile est une « émancipation » et donc doit être de la « volonté éclairée » de leurs femmes …

  5. « Il y a des hommes trans qui portent des enfants. » Et il y a aussi des poissons-volants, mais ce n’est pas la majorité de l’espèce… (Audiard.)

  6. Drôles de genres pour de drôles de dames !
    Ne soyons donc pas trop surpris d’avoir aussi de drôles de bonshommes !
    La véritable surprise, pour celles et ceux qui n’appartiennent pas à l’un des deux genres « classiques », sera lorsqu’une quelconque puissance venue de l’extérieur viendra imposer son ordre dans toutes ces nouvelles et ostentatoires habitudes. Des habitudes nouvelles qui auraient probablement évolué normalement sans devenir ostentatoires si elles n’avaient pas été « boostées » de l’extérieur dans un but subversif !
    Et pour rétablir l’équilibre universel, à quand la première manif « masculiniste » ?

  7. Non Mesdames les musulmanes en France votre voile est signe de soumission , alors vos leçons de morales , vous les gardez chez vous !
    Vous acceptez toutes les aides sociales sans rechigner mais vous refuser nos lois républicaines !
    Sachez qu’en FRANCE le coran n’est pas loi ! Donc vous êtes priées de respecter les lois de la République et de vous y conformer !
    Réfléchissez un peu , à force de manifester et nous em… avec vos revendications vestimentaires et vos abattages rituels et vos prières répétitives pendant les heures de travail la France vous coupera les vivres et votre seule issue sera de partir sur le sol de vos aïeux

  8. Drôles de genres pour de drôles de dames !
    Ne soyons donc pas trop surpris d’avoir aussi de drôles de bonshommes !
    La véritable surprise, pour celles et ceux qui n’appartiennent pas à l’un des deux genres « classiques », sera lorsque la Chine et/ou quelques autres collègues vont venir remettre de l’ordre dans toutes ces nouvelles et ostentatoires habitudes. Des habitudes nouvelles qui auraient probablement évolué normalement sans devenir ostentatoires si elles n’avaient pas été « boostées » de l’extérieur dans un but subversif !

    Et pour rétablir l’équilibre universel, à quand la première manif « masculiniste » ?

  9. Aucune dignité, aucun amour propre, mais simplement l’expression d’une prostitution médiatique et intellectuelle qu’elles appellent ouverture d’esprit. J’ose espérer que ces femmes qui se vautrent dans la soumission volontaire, pour paraphraser la Boétie quand, à l’inverse, d’autres qui y sont soumises luttent à leurs risques et périls pour s’en extraire, éprouvent chez elles et sur elles les délices masochistes de la Charia dans toute sa rigueur, en leur qualité de musulmanes de réconfort.
    Et puis, ces hommes « déconstruits » et fiers de l’être, adeptes des luttes intersectionnelles, pour lesquelles ils ont accepté d’être inter-sectionnés du sexe et du cerveau, ne méritent pas plus de respect.
    Hier, à Paris et dans d’autres villes, d’aucuns auraient pu poser quelques panneaux routiers comme on en voit fleurir dans certains pays anglo-saxons en traversant leurs campagnes, et sur lesquels est écrit : beware cattle.

  10. Oui mais pas en France ! après que vont-ils exiger d’autre ?
    Toutes ces bouches inutiles sont dans la démesure. Tout ce qui leurs est donné sans rien faire nous appauvris. Il faut qu’ils retournent chez eux faire leurs trucs de croyance et ne plus nous soccer comme des sangsues. Oui il faut supprimer les aides à ces bouches inutiles, ils sont un appauvrissement pour notre pays.
    Il est temps de prendre notre destin en main et à commencer à s’organiser au regard du laxisme du gouvernement.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter